Le Rossignol de l'Empereur [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Humains
(#) Sujet: Le Rossignol de l'Empereur [terminée] 03.10.16 0:02
Image Présentation 600*200
Ruby

Informations
Année de Naissance : An 30. (20 ans)
Genre :
Nationalité : Désatma. (Originaire d'Himero)

Statut : Asservi
Métier : Créatrice de boîtes à musique/Bergère et fille à papa


Psychologie & Physionomie

Elle est belle, comme la femme d’un autre. C’est ce qui saute aux yeux, nous les crève, et s’en repaît avec désir. C’est ce poids terrible qui lacère notre gorge et notre cœur trop épris sur le coup. Ca danse dans notre estomac, ça sautille, ça chante, ça s’étonne et ça balance. Ca parcourt notre corps, nos veines, nos muscles et nos chairs pour mieux chatouiller notre oreille de ce ton doucereux, de ces deux humbles syllabes qui soulèvent des montagnes de fascination et de délice : Ruby.

Oui, elle est belle, comme la femme d’un autre. Elle est blanche comme une chrysanthème, elle n’a rien de rouge ou de sanglant. Rien de morbide, rien d’effrayant. La belle n’est pas voluptueuse ou érotique. Elle est juste belle, et elle le sait. Son sourire malicieux étire ses lèvres roses. Ses cheveux d’or parcourent son visage, parcourent le vent. Ils cachent ses longs cils, ses yeux de biche. Ils cachent ses joues d’enfant. Joues un peu rondes, menton un peu rond, et pourtant un cou de danseuse pour rehausser le tout.

Non, Ruby n’a rien de sexy, n’a rien qui amène un désir terriblement physique. On la veut au cœur, on la veut au ventre, on la veut dans nos bras, dans nos âmes. Et on se surprend : elle a la beauté des Ainokos, elle est la plus humaine des humains. Ses doigts fins parcourent le fer de ses boîtes, le bois de ses coffres. Elle attache ses cheveux en une natte imparfaite et si parfaite posée sur sa nuque de cygne.

Son dos, ses jambes, ses bras, des longueurs infinies, une poitrine visible sans trop l’être, une chute de reins prononcée, et des hanches encore jeunes et peu développées, tout cela dans une minceur bien trop accentuée. Elle a les yeux d’un gris sombre, notre Ruby, des yeux d’orage et de pluie. Des yeux qui scintillent et qui ressentent. Elle possède ce parfum d’herbe fraîchement coupée, rehaussée d’orchidées dont elle aime se parfumer.

Puis, elle nous regarde. Elle voit qu’on la voit. On voit qu’elle nous voit. Un bref instant, un humble partage. Ruby attire et attise, alors Ruby offre ce sourire charmeur, ce faciès poupin, cette confiance en elle terrible.

Ruby, elle n’a pas cette beauté innocente. Ruby, elle n’a pas cette beauté ravageuse. Ruby, elle a cette beauté humaine. Cette beauté qui dit : je suis fraîche, je suis jeune, et je ne suis pas éternelle.

__________________________

Il n’y a rien de plus ennuyant qu’un chemin allant tout droit. Ruby vous sortirait cette devise en guise de défense, en guise d’épines, avec ce petit sourire amusé qui nous donne envie de la gifler. Ruby, qu’on se le dise, n’a rien d’un ange. Le charisme de son physique n’est suivi que par des rares pour son caractère.

Ruby est difficile, assez peste, égocentrique, rusée, et têtue. S’il y a bien une esclave qui n’a le caractère qu’il faut, il s’agit bien de Ruby. Et pourtant, elle se complaît dans son statut : elle aura un toit, elle aura des belles choses, elle se sait belle, alors elle aura ce qu’elle souhaite. Ruby en profite, Ruby est bien au courant qu’elle doit en profiter, car Ruby se sait victime du temps ; sa beauté disparaîtra un jour. Elle le sait, cela ne l’effraie pas, c’est la vie, les dieux l’ont voulu ainsi.

Aussi étonnant que cela pusse paraître, la demoiselle possède une croyance certaine dans les très hauts. Elle s’intéresse à la culture Ainoko pour cela. Avant, c’était les croyances himériennes, les souvenirs du Taiyotsuki, et tant d’autres. Ruby adore lire, apprendre, et croire. Elle s’y connaît en boîtes à musiques, et en croyances, en leurs respects et honneurs.
A défaut de n’être la plus parfaite des danseuses du Désatma, la demoiselle aime créer des musiques, en particulier des boîtes qui pourront les retranscrire. L’inspiration lui vint, il lui faut du temps, mais Ruby a eu le meilleur des professeurs pour cet art, pour l’apprécier ; son tendre père.

Ah, Ruby. Elle est tellement impudique, cette Ruby ! Plutôt curieuse, assez entêtée, adepte à dévorer des sucreries en lingerie fine. Ce n’est pas pour aguicher, c’est pour le confort. Ruby est assez stupide : son humour et ses envies ne collent pas à sa physiologie. Ce sont ses travers : son humour est très souvent noir, sorti au mauvais moment, et aux mauvaises personnes. Ses envies : elle aime qu’on la regarde, qu’on la désire, mais Ruby ne se donne jamais. Ruby a un trop grand orgueil, Ruby pensera toujours que sa virginité est son arme de prédilection. L’humaine ne se donne pas, peut-être un baiser, peut-être une caresse, mais jamais rien d’autre. Il lui faut une garantie pour se donner, pour courber d'un millimètre son âme. Beaucoup se moquent de Ruby et de ce choix imbécile, mais Ruby s'en moque ; l'avis des autres ne l'effleure guère.

La demoiselle est plutôt intelligente, ce qui équilibre son égocentrisme, sinon, elle ne serait qu’une stupide belle fleur. Son chemin de penser en surprend plus d’un, mais il faut savoir que Ruby pense à ce qui est le mieux pour elle, et ce qu’elle doit faire pour cela. Ainsi, elle teste les limites, doucement, suavement, elle voit si elle peut les repousser. Elle les effleure du bout du doigt, et ensuite elle se prélasse. Lorsque l’humaine sait qu’il lui faut se stopper, elle le fait pour n’essuyer un revers. Lorsqu'elle sait qu'elle peut influencer un être pour obtenir son bon plaisir, l'esclave ne se laisse pas prier. Ruby n'est pas la meilleure calculatrice de ce monde... Mais elle sait mener son petit monde à la baguette ; c'est ce qui la rend imprévisible.

Les beaux vêtements, les beaux bijoux, il est sûr que Ruby est attirée par cela aussi. C’est une terrible gourmande, qui sait faire des concessions sans pour autant porter atteinte à sa propre dignité. Sa dignité chérie, elle, il ne faut pas la toucher. On peut s’occuper d’elle, mais jamais on ne devra chercher à emprisonner son esprit. C’est le deal qu’elle propose, même en étant esclave. La peur n’éveille ses pupilles, le commerce est son affaire.

Charmeuse, tendre, affectueuse sur certains bords. Ruby est surtout très détachée des situations, au point parfois que son attitude paraît désinvolte. Lorsque l’un pleure par peur de son futur, elle, elle lit. Pourquoi s’inquiéter maintenant ? Cela n’amène à rien d’intéressant. Répondra-t-elle. Maintenant laissez-moi terminer mon chapitre.

Petite princesse à papa, Ruby marche en pesant le pour et le contre, dans un égoïsme guère voilé, et une confiance en soi à s’en agacer.



Biographie

Appelons-le Mr. Smith, voulez-vous ? Mr. Smith était un grand voyageur, et surtout très connu pour son art ; la création de boîtes à musique. Malheureusement, ce cher Himérien n’était guère apprécié pour son talent à la Cour d'Himéro. Cela ne valait pas les vrais musiciens, les talentueux instruments crées de la magie. Mais Mr. Smith aimait ses boîtes à musique, il s’agissait de finesse, de précision et d’une tonalité bien à elle. Il s’agissait d’émerveiller petits et grands. Mr. Smith avait un grand cœur et de grandes ambitions. Né après la guerre, il n’entretenait pas de rancœur envers les Ainokos, tout simplement car son art prenait le pas sur bien d’autres.

Mr. Smith partit pour le Désatma. Il en aimait la culture, et il voulait en entendre les chansons pour elles aussi les retranscrire. Il avait pour but de vendre ses pièces à Migoto, malheureusement ces dernières soumises à l’Anti-Magie, perdaient en qualité… Le bois perdait de sa couleur, la chanson tremblait, le fer se désagrégeait. Mr. Smith avait besoin d’une solution.

Il ne la trouva, pour le moment, pas. Néanmoins, ce qu’il trouva dans ce merveilleux pays, fut une jeune veuve, sans enfants, dans un village non loin d’un des invisibles palais du Désatma. Elle était femme de berger, il ne lui restait que le troupeau. Notre cher Himérien l’a prit pour épouse, car elle était belle, son esprit unique en son genre, et le fait de seulement élever des moutons semblait la doter d’une philosophie de vie extraordinaire. Pour un grand penseur comme Mr. Smith, les paysages et cette femme, dans le pays qui accepterait très vite ses créations, il s’agissait du paradis.

Tandis qu’il se faisait peu à peu connaître par son commerce et ses créations extraordinaires, Mr. Smith eut sept enfants. Six garçons en premier lieu, quadruplés, puis deux autres, qui apprirent à lire, à écrire, à utiliser leurs différentes magies, mais aussi à ordonner un troupeau. Ruby arriva en dernière, et elle fut le rubis de son père. Plus que cela, elle ne semblait guère partie du Désatma, exceptée de par sa démarche de danseuse, son goût pour les arts et la forme de ses yeux.

Ruby fut élevée, qu’on se le dise, comme la princesse de son père. Dû à son commerce florissant, il partait souvent dans les villes vendre ses œuvres. Lors de ses années d’adolescente, elle vit même son père travailler jour et nuit pendant un mois, pour créer la pièce la plus merveilleuse au monde au père de l’actuel souverain du pays. Il allait être invité au palais, son plus beau rêve.

Sa mère, quant à elle, lui apprenait l’art de se mettre en valeur, et de conduire un troupeau, de tisser la laine, du commerce. Quand son père revenait des villes, il lui apportait toujours des cadeaux, et plus le temps passait, plus Ruby demandait des livres précis et concrets sur la religion. Elle était la pupille de son père, la protégée de ses frères. Elle était la convoitise des jeunes gens des villages dans lesquels ils passaient pour vendre la laine et le fromage.

Mais Ruby s’est intéressée en premier lieu aux inventions de son père chéri, à ses histoires et ses rêves. Elle avalait ses connaissances et les imprégnait en elle. Oh, Ruby aimait son père, elle l’adulait et le portait tout près de son cœur. Quant à lui, il était hors de question de marier sa fille chérie. Car plus le temps passait, plus elle s’embellissait, plus on la convoitait.

Ruby l’a bien compris, Ruby aimait cela et s’en agaçait. Elle jeta même une de ses jolies bagues dans la rivière, et dit : celui qui attrapera cette bague, je le marierai. Le temps qu’ils la retrouvassent, elle serait tranquille. Après tout, elle l’avait toujours au creux de sa paume.

Elle apprenait l’art de créer des boîtes à musique avec amour. Sa magie de feu lui permettait des miracles, et les miracles se créaient de ses mains et celles de son père jointes. Ruby vivait avec simplicité, en nomade, en rêveuse, en avalant la vie et en appréciant surtout les objets de valeur. Son rêve était aussi de voir ce palais dont son père lui parlait tant. Dorures, pierres, arts, vêtements de luxe, tant de merveilleuses choses dans lesquelles se prélasser !
Ruby avait tant envie.

Puis, son père tomba malade. La magie aidait bien à le garder en état, seulement, il ne pouvait plus créer. Dans ces mêmes années, le troupeau tomba malade, les bêtes moururent, une par une. Ruby s’attrista, car seule, créer des boîtes à musique était plus difficile, et son inquiétude se mêlait à sa création. Ses boîtes à musique devenaient fades.

La situation devenait aussi grise que ses yeux. Son père devenait âgé, ses frères ne pouvaient rien faire, alors Ruby prit la décision de se rendre volontairement à Migoto. Mr. Smith ne voulait-il pas voir cette île et y vendre ses boîtes à musique ? Elle le ferait pour son père, elle trouverait bien un moyen de les créer sans magie, juste avec ses mains, de les créer et d’émerveiller ces Ainokos fascinants ! Mr. Smith avait toujours aimé leur artisanat, leur évolution. Alors Ruby aimait aussi.

De plus, Ruby était belle, elle pourrait vivre dans l’opulence de par sa beauté. Et puis, sa famille serait bien entretenue ainsi, et elle pourrait aussi vivre dans le palais pendant deux mois ! Ruby embrassa son père une dernière fois. Elle demanda aux quadruplés de lui donner cette lettre à son égard. Elle embrassa sa mère, et ses deux autres frères l’accompagnèrent au palais.

La jeune demoiselle y vécut donc, elle y apprit le Yamato, elle s’émerveilla de toutes ces belles choses. Le souverain actuel l’aurait bien prise pour concubine, il lui demanda plutôt une boîte à musique. Disons le, cela mit Ruby d’humeur bougonne : elle était ici pour se prélasser, guère pour travailler. Ruby releva le défi, comme son père avant elle. Elle créa dans le bois, les ornements et le fer, un scarabée chanteur. Il fallait tourner la manivelle, et ses ailes de nacre se déployaient pour dévoiler la partition qui suivait. Les mandibules bougeaient sous leur action, et le maharadja fut ravi.

En échange, il lui donna celle créée par son père, pour son propre père. C’était un oiseau, humble rossignol faite de bois, bien moins tape-à-l’œil que son scarabée. La chanson était douce, délicate et apportait sérénité. Ses ailes, elles aussi se déployaient : des plumes rouges jaunes et vertes servaient à cacher la partition. Ses yeux de rubis étaient la seule véritable valeur de l’appareil. L’objet était bien moins grandiloquent… Et pourtant tellement plus beau. D'une finesse terrible. L'oiseau semblait vivant, lorsque ses articulations bougeaient, lorsque son bec d'ébène s'ouvrait. Un petit rossignol mécanique, qui allait accompagner le rossignol de l'Empereur.

Ruby partit pour Migoto, elle subit la perte de magie peu à peu. Due au fait qu’elle se rendait d’elle-même en tant qu’esclave, elle fut bien traitée, même à l’arrivée. Le Mahradja y tenait, et elle y tenait. Alors, la demoiselle Ruby se trouva là, avec son odeur d'orchidée et d'herbe coupée, ses belles parures, et surtout ce petit oiseau chanteur qu’elle n’osait actionner de nouveau, de peur de le briser par l’absence de magie.

Ah Ruby, que vas-tu faire maintenant !



Informations IRL

Pseudo : Jabberwocky
Âge IRL : 23 ans bientôt !
Comment avez-vous connu le forum ? : Je suis un DC !
Code du Règlement : On est là pour s'amuser !
Qu'ont les humains, que les ainokos annulent ? : La Magie.





Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Ruby
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t1477-le-rossignol-de-l-empereur-terminee
Messages : 7
Âge IRL : 24
Date d'inscription : 02/10/2016
Multi-Compte : Rengu Kokuren - Svein Lothbrok - Dokeshi - Hiniku Yamamoto
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Le Rossignol de l'Empereur [terminée] 15.10.16 9:24
Je tiens juste à tenir au courant : j'ai posté le physique et le psychologique et je ferais demain l'histoire ^^ Avec tout ce que j'ai à préparer, j'essaie quand même de trouver le temps d'écrire ! Encore désolée du temps que je mets ! ><



Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Ruby
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t1477-le-rossignol-de-l-empereur-terminee
Messages : 7
Âge IRL : 24
Date d'inscription : 02/10/2016
Multi-Compte : Rengu Kokuren - Svein Lothbrok - Dokeshi - Hiniku Yamamoto
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Le Rossignol de l'Empereur [terminée] 15.10.16 15:39
Juste pour dire que je pense avoir fini ma fiche voilà éè Désolée du DP !



Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Ruby
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t1477-le-rossignol-de-l-empereur-terminee
Messages : 7
Âge IRL : 24
Date d'inscription : 02/10/2016
Multi-Compte : Rengu Kokuren - Svein Lothbrok - Dokeshi - Hiniku Yamamoto
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Le Rossignol de l'Empereur [terminée] 15.10.16 15:53

Toi ma belle, j'avais vraiment hâte de te voir !

Je te souhaite un gros bienvenue, comme d'habitude tu es magnifique et ta fiche est magnifique !

Je t'enverrai une petite surprise dans quelques heures huhu o/




Merci à Idriss pour mon super beau kit !!! I love you I love you I love you
Ainoko Libre
Ainoko Libre
Sheila Raion
Messages : 114
Âge IRL : 27
Date d'inscription : 26/04/2016
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Le Rossignol de l'Empereur [terminée] 17.10.16 23:54
Tout est nickel ^^
Tu pourras voir avec Arûlulan s'il t'a croisé durant ta vie au Palais d'ailleurs. Vu que les ambassadeurs font parfois des "aller-retour" avec leur pays mine de rien ^^
Ah, juste un détail (mais qui m'empêche pas de valider) c'est 3 mois le temps au Palais et non 2 mois. Very Happy

Voilou ♥️
Je valide donc ^^

Fiche Validée
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Migoto tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Migoto no Shima et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.
Nous te demanderons aussi d'aller Recenser tes dons ainsi que Recenser ta race si tu es Ainoko. De plus, peu importe ton groupe, si tu peux aller recenser ton Métier cela serait pratique.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Les langues que parlent ton personnage, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup Embarassed ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci.
Nous avons aussi les Dépôts de Missives pour les rps de type "épistolaires". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage ^^
A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
Le Rossignol de l'Empereur [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» LA MAGIE DE NOEL - 2EME SAISON
» L'Empereur et la Warrior [PV Akashi] | Terminé
» Monologue de l’Empereur Jacques 1er à nos contemporains
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Humains-
Sauter vers: