Mugi, un drôle de lézard.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: A la fin, vient la Rencontre. :: Les Mémoires :: Rayon des Identitées
(#) Sujet: Mugi, un drôle de lézard. 06.12.16 11:28
Image Présentation 600*200
Tsumugi "Mugi" Tokage

Informations
Année de Naissance : Printemps -20. (70 ans).
Genre : ⚥ (hermaphrodite simultané).
Race : Hybride de lézard à cornes (Phrynosoma).
Statut : Libre.
Métier : Maître et enseignant du Daitōryū Tokage-ryūken (école Takumakai), la discipline famille.
Don(s) :
Pattes adhésives : Les pattes antérieures et les mains de Tsumugi possèdent en effet une structure très particulière, tapissées de petites structures appelées sétules qui lui permettent d'adhérer aux surfaces sur lesquelles elles se posent, lui permettant de défier la gravité.
Jet sanglant : Comme les lézards desquels elle est hybride, Tsumugi peut projeter des jets de sang (autohémorragie) à partir du coin de ses yeux, et parfois par la bouche, jusqu'à 2 mètres de distance. Ceci déroute non seulement ses adversaires mais de plus le sang est mélangé à un produit chimique au goût et à l'odeur désagréables pour la plupart des créatures.


Psychologie & Physionomie

Tsumugi est une personne simple fonctionnant simplement et dont le visage est le miroir de ses émotions sans l'ombre d'une dissimulation. Ainoko bonne vivante au rire facile et à la bonhomie indécrottable, il est relativement facile de la trouver attachante tant elle donne d'elle 'limage d'une sorte de gentille brute au grand cœur qui souffre d'une candeur presque enfantine. Les sous-entendus lui passe par-dessus la tête, les mensonges l'ennuient et la franchise est la seule chose qu'elle connaisse. Ne vous figurez pas qu'elle soit stupide ou lente : c'est quelqu'un de finaud et de malicieux, qui adore écouter les autres, prendre son temps, donner des conseils. Simplement, elle n'aime pas la complexité en dehors du combat, et a un fond extrêmement paresseux et hédoniste pour un adepte martial. En effet les passions de Tsumugi sont assez restreintes : se battre, dormir et manger. Constamment s'améliorer en s'émulant par le biais d'adversaires toujours plus puissants, dans une bonne humeur qui ne semble jamais vouloir la lâcher. Cependant, son ingénuité est parfois à tomber par terre et l'hybride est du genre à tout prendre au premier degrés et bien qu'elle ne soit nullement susceptible (elle n'a au contraire aucun amour-propre) il lui arrive parfois de se fâcher car elle ne parvient pas à comprendre ce qu'on lui dit. Si elle est généralement calme voir lymphatique, ses colères sont par contre homériques ; rapides et brutales. Ce ne sont que des colères d'enfant qui se calment aussitôt qu'elles apparaissent. Dans tous les cas, l'Ainoko est lunatiques : méfiez-vous de ses écarts d'humeurs, malgré sa bonhomie générale. Elle pourrait bien vous prendre en grippe pour pas grand chose avant de revenir s'excuser platement. Ainsi va-t-elle, aussi cyclique que les phases de la lune.

Tsumugi aime les plaisirs de la vie, surtout les simples : une sieste au soleil, un bon repas, un combat bien mené. Le reste l'ennuie et elle ne se fait pas prier pour le dire, étant l’honnêteté (et la bêtise) incarnée : rien de ce qui sort de sa bouche n'est faux et elle pense ce qu'elle dit, elle dit ce qu'elle pense. Elle n'a pas de raison de se complexifier la vie. Quand à sa vision de sa propre personne, elle n'a aucune complexe et cela se sent. L'Ainoko n'est pas impudique, bien au contraire, elle suit certains préceptes très spartiates de la Voie mais on est ce qu'on est et on ne peut se changer ; à vrai dire, elle aime la personne qu'elle est et ne métaphysique pas sur son identité ou sa personne. Désintéressée, elle parle rarement d'elle ou de ses états d'âme, trouvant que ceux qui parlent de leurs sentiments sont des faiblards. Son éducation a été très brute et spartiate et on comprendra pourquoi elle ne jure que par la capacité à se montrer fort et inébranlable. Il n'y a que peu de choses qu'elle déteste, sinon rien à part qu'on perturbe sa routine bien huilée, étant un peu psychorigide sur le déroulement de ses journées et le contrôle de sa propre vie. D'un point de vue sentimentale, elle est un peu bouchée et a du mal à saisir les propositions quand elles sont faites... tout ce qui ne touche pas au combat est un peu nébuleux pour elle, à vrai dire, et se heurte à sa candeur.

Tsumugi est connue pour sa bonne humeur, son enthousiasme, son amour de la concurrence et sa très grande naïveté, malgré son âge. Elle a une intuition remarquable pour ressentir le bien chez les autres, en dépit de leurs actions, bien que sa capacité de pardonner à ses ennemis a parfois été critiqué comme étant excessive. Elle est toujours impatiente de rencontrer des adversaires, surtout quand ils se révèlent puissants et paraissent imbattables, aimait les défis plus que tout. Néanmoins, l'Ainoko sait admettre la défaite et est capable de s'entraîner durement afin de corriger ses défauts pour la prochaine rencontre. Sur le plan familial, c'est quelqu'un de très doux qui aime avant tout ses amis et ne vit que pour les protéger et s'amuser. Sa première femme Tomoe lui reprochait d'ailleurs souvent de s'amuser plutôt que de privilégier la scolarité de son fils Tatari. Son caractère pur et naïf ressort également dans ses combats, où elle n'a pas de haine pour ses ennemis et croit souvent qu'ils sont capables de changer de comportement, préférant les épargner. Cette bonté lui a bien sûr souvent joué des tours... Tsumugi peut ressentir de la colère au combat, en cas de turbulences extrêmes, comme la mort d'un ami proche ou d'un parent. Et ce n'est en général pas beau à voir. Alors si un mot ou un concept pourrait vraiment la décrire, c'est bien "nekketsu".

La première chose qui choque chez Tsumugi, c'est sa taille. Bien des Ainokos sont très grands et elle fait parti de cette catégorie qui dépasse les deux mètres de peu, le corps solide et visiblement taillé pour et par l'effort. Athlétique voir musculeuse, il se dégage de l'hybride une impression de force et de solidité, de stabilité physique et morale. Sa peau entre le rose et le gris est parsemés de petites écailles couleur cuivre, fines et flexibles qui couvrent son dos, ses épaules, ses extrémités et une partie de son visage. Un petit nez rond plonge sur une grande bouche qui se sait apparemment que sourire, dévoilant pourtant les crocs acérés d'un carnivore vorace. Ses mains et ses pieds se terminent par de puissantes griffes et sa queue musclée et très longue est préhensile. Ses grandes oreilles garnies de boucles pointent sous une abondante et désordonnée crinière de feu qu'elle coiffe toujours un peu à la va-vite, et son crâne est couronné de deux longues cornes visibles. D'autres, plus petites, demeurent cachés dans sa chevelure au niveau du front et des arcades mais aussi de la base de la nuque. Tsumugi a des yeux jaunes perçants dont les prunelles sont fendues et qui se déplacent très vite, suivant chaque mouvement qu'ils perçoivent sans faille ce qui lui donne parfois un air un peu inquiétant.

Il se dégage pourtant d'elle une certaine bamboche qui la rend sympathique en diable, plutôt énergique, physiquement rassurante tant par sa stature que par son attitude bon enfant et amicale. Elle parle d’elle au féminin car malgré le fait qu'elle soit en réalité hermaprhodite simultanée (elle dispose des deux sexes, fonctionnels tous deux) son apparence est principalement féminine. Elle a par ailleurs déjà eu des enfants, cependant uniquement en tant que "père". L'Ainoko se vêt avec praticité et sans ostentation, préférant les vêtements amples lui laissant sa liberté de mouvement. Elle porte principalement des gi d'entrainement sans décoration et ne met pas beaucoup d'effort dans la coquetterie : si elle est propre et bien sûr elle, cela lui suffit. Elle n'est pas très à l'aise avec la mode ou les mondanités et fait de son mieux pour éviter toute proposition de réceptions ou de sorties demandant une trop grande préparation. Tsumugi ne porte bien sûr aucun bijoux d'aucune sorte, et essaye de vivre dans un certain dépouillement afin de se concentrer, dit-elle, sur "ce qui est réellement important".


Biographie

La famille Tokage s'est toujours fait fort de demeurer à l'écart des intrigues des grands commedes petits bourgeois, dirigeant depuis des centaines d'années la discipline martiale stricte connue sous le nom Daitōryū Tokage-ryuken. Beaucoup des ancêtres de Tsumugi furent des ascètes-guerriers à la recherche de la perfection physique ou de respectables enseignants plein de sagesse ; elle n'est ni l'un ni l'autre mais son cœur fort et passionné a séduit plus d'un de ses élèves et les a porté à l'excellence de leur discipline. Son père, Takatora, était un fier maître qui incorpora le daito-ryu bokuyōkan dans les mouvements de l'école, créant ainsi une nouvelle branche, le Takumakai, en rivalité avec la branche principale. Il eut deux enfants, Tsumugi et son petit frère Tsuyomi qui préféra se tourner vers la religion, faisant de la flamboyante Tsumugi sa future héritière. Mais l'adolescente un peu paresseuse n'aimait que se battre, pas vraiment apprendre. Ce furent de nombreuses défaites qui la disciplinèrent, lui faisant comprendre l'importance de la transmission dus avoir et de l’apprentissage des techniques. Elle changea quelque peu mais demeura la même, malicieuse et parfois un peu traîne-la-patte.

La découverte des humains fut un réel étonnement pour l'Ainoko, qui ne sut trop comment faire face à la nouveauté, préférant éviter ces nouveaux venus pour un temps avant que son père, pour lui apprendre à se renforcer, ne l'oblige à prendre des esclaves humains, pour apprendre d'eux. La cohabitation ne fut pas facile car l'hybride détestait la manière qu'ils avaient de se plaindre de leur condition... pourtant parmi eux se trouvait quelques uns de ses futurs meilleurs élèves, quand elle accéda à la tête de l'école familial au décès de son père. Tsumugi épousa une femme de la maison Hikari qui lui donna un fils, Tatari, mais cette dernière lui reprochait sans cesse de préférer s'amuser et fanfaronner avec lui que de s'occuper de son éducation et sa scolarité. Les deux Ainokos finirent par demander le divorce après des prêtres qui y consentirent et Tomoe retourna auprès des Hikari avec leur fils, ce qui fit entrer Tsumugi dans une colère si noire que les deux familles s'en trouvèrent brouillées ; après tout les Tokage n'étaient-ils pas une grande famille, à peine un peu bourgeoise, et qui vivait dans le dénuement volontaire. Que peut-on attendre de gens qui ne savent que se battre ?

Tsumugi se replia après ce mariage raté pour se concentrer sur l'enseignement du Tokage-ryuken et le développement de la branche Takumakai, préférant choisir ses amis parmi ses élèves et rivaux plutôt que de s'ouvrir aux gens qui n'étaient pas dans la discipline. C'est son frère, Tsuyomi, qui lui conseilla de reprendre des esclaves humains pour essayer de sortir de sa déprime passagère et pourquoi pas de penser à retrouver une épouse ou un époux. Mais qui voudrait d'une famille qui souffre ouvertement de griefs avec une grande maison comme celle des Hikari à cause d'une incompatibilité d'humeur ? Aujourd'hui Tsumugi continue d'enseigner à ceux qui le désirent dans son dôjo en centre-ville, pour le meilleur comme pour le pire, et recherche des adversaires toujours plus puissants pour parfaire sa technique. Le reste ? Elle n'est pas douée pour le reste, comme vous avez pu le lire...


Informations IRL

Pseudo : Melkin.
Âge IRL : 33 ans.
Comment avez-vous connu le forum ? : Je le connais depuis un moment.
Code du Règlement : On est là pour s'amuser.
Qui a créé les Ainokos ? :  Taisha.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Mugi, un drôle de lézard. 06.12.16 14:18
Ma fiche est terminée. ^^ (en espérant que le double-post est permis sinon je le vire.)
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Mugi, un drôle de lézard. 06.12.16 14:37
Welcome Tsumugi !


« L'esprit, c'est comme un parachute. Ca marche mieux quand c'est ouvert. » - Dalai Lamah XIV


Merci beaucoup pour le kit, Idriss.
Humain(e) Libre
avatar
Humain(e) Libre
Arulûlan K. Lokprakash
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t1265-arululan-k-lokprakash-termine
Messages : 364
Âge IRL : 32
Date d'inscription : 10/07/2016
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Mugi, un drôle de lézard. 06.12.16 14:48
Merci beaucoup pour l’accueil ! I love you
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Mugi, un drôle de lézard. 06.12.16 16:48
Bienvenue..

Vous etes presque aussi grand que Jun >o< j'ai peur XD




 
merci:
 


Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Idriss Ad-Dîn
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t319-idriss-ad-din-danseur-d-orient
Messages : 3538
Âge IRL : 33
Date d'inscription : 23/06/2015
Multi-Compte : Hanae Umako , Jun'Ichiro Kaiinu, XiaoLi, Momoka minoue, Aï Yume, Ushio Shikai
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Mugi, un drôle de lézard. 06.12.16 18:41
Merci, je ne sais pas qui est Jun mais pour sûr, je suis grand(e) ! =)
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Mugi, un drôle de lézard. 06.12.16 18:53
Hi <3
Bon retour sur Migoto ! J'espère que tu t'y plaira ! ^^

Alors, je valide et j'attendrai tes infos sur le style de ta famille et tout. Histoire d'incorporer cela en annexe, comme j'ai put mettre d'autres familles et informations originaire du BG des joueurs ^^
Sur ce, je valide ! (On a un nouvel Herma ! Aï, tu n'es plus le seul Very Happy XD)

Fiche Validée
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Migoto tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Migoto no Shima et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.
Nous te demanderons aussi d'aller Recenser tes dons ainsi que Recenser ta race si tu es Ainoko. De plus, peu importe ton groupe, si tu peux aller recenser ton Métier cela serait pratique.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Les langues que parlent ton personnage, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup Embarassed ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci.
Nous avons aussi les Dépôts de Missives pour les rps de type "épistolaires". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage ^^
A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Mugi, un drôle de lézard. 06.12.16 18:55
Merci beaucoup pour la validation si rapide, je m'occupe des annexes dans la soirée et je t'envoie ça par mp ! ♥ (et oui, maintenant on est deux !)
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mugi, un drôle de lézard.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Monture sang-froid et homme lézard
» News Lézard Noir
» Giggles, un Lézard Rose à Crête Bleue qui le Vit Mal ~
» Edgar. Le seul lézard volant au MONDE.
» Le messager du Roi Lézard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: A la fin, vient la Rencontre. :: Les Mémoires :: Rayon des Identitées-
Sauter vers: