Fumihiro Junsui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Ainokos
(#) Sujet: Fumihiro Junsui 18.03.16 17:57
Image Présentation 600*200
Fumihiro Junsui

Informations
Année de Naissance : An 3. (57 ans)
Genre :
Race : Raie Manta
Statut : Asservi
Métier : Ancien Grand-Prêtre de Chi.
Don(s) :
- Apaisement : Quand l'esprit de Fumihiro est calme, sans pensée négative, il peut par le plat de sa main, apaiser celui qu'il touche.

- Maîtrise de la terre : Selon son bon vouloir, Fumihiro peut donner toute forme  à la terre. Il peut la faire trembler, comme il peut la modeler pour en faire des piques, ou des murs pour se protéger. Pour cela il doit avoir un contact de peau avec la terre et il peut se retrouver très vite épuiser si il l'utilise de façon trop fréquente.


Psychologie & Physionomie

Ce n’est pas que Fumihiro soit marginal, non loin de là, il veille toujours avec une constante bienveillance sur ce qui l’entoure, sur ceux qui sont près de lui. Son regard les frôles, les contemples, glissant dans ses pensées avant de tournoyer dans les méandres tortueux de son esprit. Ce n’est pas qu’il soit asocial, mais il parle peu, quelque fois pas du tout, préférant un regard pénétrant et plus juste à des paroles en l’air. Ce n’est pas qu’il soit froid, mais les très rares gestes qu’il fait ont une signification plus profonde plutôt que d’être volatiles. Il préfère rester immobile et prier que de courir partout pour des choses futiles, il préfère le calme aux endroits retentissants de milles et une foule. Il préfère le fracas de la roche à la limpidité de l’eau qui coule, il préfère ne pas sourire que de donner de faux espoirs, il préfère prier et mener une vie d’esthète plutôt que de se plaindre à longueur de journée.
Ce n’est pas qu’il soit désintéressé ou même non concerné, c’est juste que Fumihiro est capable de créer une barrière entre lui et le monde, qu’il préfère se perdre dans ses pensées que de faire l’étalage de ses sentiments.
Beaucoup le juge froid, rationnel, calme et posé, qu’il est aussi solide que Chi et rien ne peut ébranler la silhouette de cet homme de conviction. Ce gouffre qui tend à se creuser jour à après jour, qui le laisse aussi immobile et spectateur tend à s’agrandir de plus en plus chaque jour.
Le respect qu’il impose et la tranquillité qu’il dégage on fait sa renommée et c’est cela qui l’a précipité vers le ravin, car à trop porter les espoirs des autres, la roche brute qu’il était s’est retrouvée submergé par l’océan qu’il tentait de camoufler.
Il n’y a qu’avec les enfants que son visage se déride, qu’il se permet des sourires et des gestes plus doux. Il aime les regarder courir et grandir, leur donnant de pieux conseils pour la suite.
Dans la vie, Fumihiro aime et déteste peu de chose. Il juge que le reste est superflu et n’y prête pas vraiment attention. D’ailleurs à part prier, il ne sait pas faire grand-chose. Il était habitué à ce que des gens soit là de son lever à son coucher, s’occupant de tout et lui laissant le temps de méditer pendant de longues heures pour ressentir les moindres variations de Chi.
Il mange peu, s’habille sobrement, n’écoute que rarement de la musique et ne prends de véritable plaisir qu’à être pied nu dans la terre, sentant la chair humide lui presser les orteils.
Ne riant quasiment jamais, il a tendance à tout prendre avec un détachement certains et trouve aberrant qu’on perde son temps en fanfaronnade. Egal avec tout le monde, il ne fait pas de distinction entre les humains et les ainokos, dû moment que chacun respecte la Terre et tout ce qu’elle créée.
Les seules choses qu’il s’autorise sont, de temps en temps un bain bien chaud dans lequel il peut rester des heures, quelques lectures concernant les dieux, un repas fait de tofu frit une fois par semaine car c’est son met favori.
Sous ses airs imperméables et détachés se cache quelqu’un d’extrêmement prude, renfermé, souvent gêné par les choses qu’il ne connait pas et qui préfère qu’on s’intéresse aux autres qu’à lui. Il est quasiment impossible de le pousser à bout, car c’est quelqu’un avec une patience et un détachement quasi infini, mais la non maîtrise de quelque chose peut le rendre un peu nerveux et légèrement agressif, surtout avec ses proches avec qui il a tendance à se montrer plus naturel.
L’amour qu’il éprouve pour ses deux fils est le plus sincères du monde et la passion dévorante qui l’animait quand il était avec son ancien amant à causer sa perte.

----

Ce n’est pas tant par sa taille et sa carrure que Fumihiro en impose. Alors certes il demeure quelqu’un de grand, plus que la moyenne, avoisinant le mètre quatre-vingt-huit et surplombant facilement la foule. C’est quelqu’un d’assez sec, avec des épaules un peu large mais il n’est en rien comparable aux Kaijuus les plus volumineux. Il reste surtout élancé, avec de longues jambes même si il est difficile de se faire une idée car sous ses épais kimonos on ne voit pas grand-chose.
Possédant une longue chevelure d’un blanc gris, avec des reflets bleutés, il les laisse pousser depuis de très longues années et ses cheveux lui arrive au niveau du bas du dos, frôlant ses fesses. Sa frange est assez spéciale, mais étrangement il s’agit là d’une forme naturelle qui rappelle les courbes souples de la raie manta et de ses grandes nageoires. De son animal, il en possède l’épiderme. Sa peau est irisée, renvoyant souvent des reflets bleutés ou rosés sous les soleils. Il apprécie l’eau, et sa peau, ainsi que ses cheveux sèche très vite en quelques minutes à peine.
Ses yeux sont d’un joli bleu azur, souvent froid, comme il ne montre que rarement ce qu’il ressent, son visage est assez lisse. Il fait toutefois plus âgé que les ainokos qui ont son âge, et semble avoir entre trente et quarante ans humains.
Appréciant le calme, il fait beaucoup de yoga et de taïchi, ce qui on musclé son corps un peu rigide. Souple, ses muscles sont entraînés à rester des heures dans la même position et les crampes se font moins présentes et moins douloureuse avec le temps. Beaucoup le trouve « beau », mais lui ne porte pas vraiment de jugement sur le physique des gens et à une image plutôt quelconque de lui-même.
Ses mains sont assez grandes, rugueuses et il tient toujours un chapelet de perle entre ses doigts. N’aimant que la sobriété, il porte la plupart du temps des kimonos aux couleurs unis, proche des tons bleutés et vert, parfois blancs ou noirs voir gris, mais jamais rien de rouge ou d’oranger. Il juge ces couleurs un peu trop agressive et ne vont pas avec ce calme qu’il recherche en permanence.
Il se dégage de lui une impression de tranquillité et souvent un peu de froideur. Cela n’est pas vraiment voulu, mais comme il parle peu, beaucoup de personnes le pense hautain, alors qu’il accorde la même attention à chacun. C’était quelqu’un de très respecté pour son dévouement envers sa déité et pour son implication dans Migoto. Quand il est quelque part, il peut très facilement se faire oublier, mais un regard tombe sur lui, l’on ne peut s’empêcher de le trouver respectable, imperturbable et avec une force de volonté impressionnante.




Biographie





I look and stare so deep in your eyes
I touch on you more and more every time
When you leave I'm begging you not to go
Call your name two or three times in a row
Such a funny thing for me to try to explain
How I'm feeling and my pride is the one to blame
'Cuz I know I don't understand
Just how your love can do what no one else can



Un long râle sortit de sa gorge, son corps moite se pressa contre celui qui était contre le sien. Ses doigts glissèrent dans les mèches sombres s’y agrippant avec force et sa pomme d’adam se souleva alors qu’il avalait sa salive entrecoupée de gémissements, de plaisirs exhalant de sa bouche mutilée de baisers enflammés. Son corps n’était plus qu’une plaie parcourue de désir intense, taillader d’un érotisme non maîtrisé et sa poigne appuya sur la tête entre ses cuisses, la forçant à rester là jusqu’à la délivrance la plus totale.
Ses ongles s’enfoncèrent dans la chair rude de ces épaules, le faisant crisper ses dents, raclant les unes contre les autres, lui faisant se mordre la ligne de ses lèvres si serrés pour retenir tout ce flot impure, ce jargon indécent qui se bousculait sur sa langue humide.

Encore, encore, encore. Encore plus. Encore.

Il en voulait encore plus.

Il se tordit finalement et la suite ne fut qu’un mélange de reins et d’hanches s’entrechoquant dans un jeu adulte bien trop téméraire. Leurs os se percutèrent, s’écrasant les uns contre les autres pour buter contre la chair à vif, pour s’enfoncer dans des entrailles brûlantes et affamées. Le rythme de leurs cœurs s’accéléra encore plus alors que sa tête s’enfonçait dans le futon, son corps tressautant contre ce qui lui arrachait des cris indécents. Il n’y eu bientôt plus ni haut, ni bas, juste un moment de flottement intense et hermétique, un moment intime et purement solitaire, une osmose qui décupla son esprit et qui parcouru son épiderme de milles et un grésillement, dressant ses poils d’un blanc immaculé.


Got me looking so crazy right now, your touch
Got me looking so crazy right now
Got me hoping you'll page me right now, your kiss
Got me hoping you'll save me right now
Looking so crazy in love's,
Got me looking, got me looking so crazy in love


« Je vais leur dire. »  Souffla la voix de Kamui derrière  Fumihiro alors qu’il était maintenant debout, faisant glisser son sous kimono blanc sur son corps musclé. Lui jetant un regard interrogateur, il eut un très léger soupir quand il vit le visage de son amant et finit de nouer avec une tranquillité certaine la ceinture de tissus autour de sa taille.

« Je vais leur dire, pour nous, tu m’entends Hiro ? Je vais le dire. »

Le corps du grand-prêtre de Chi se crispa et il tourna la tête vers lui alors qu’il soulevait ses cheveux gris.

« Pourquoi ? »

Un grognement lui répondit alors que le corps nu de Kamui quittait la couche encore chaude pour venir prendre Fumihiro dans ses bras.

« Je t’aime tellement Hiro, je te veux à moi, rien qu’à moi. Je veux que tout le monde sache que tu es à moi, qu’on s’aime depuis tant d’année. »

D’un geste souple, le prêtre détacha son amant de lui et le fixa de ses grands yeux bleus, un peu dur.

« On en a déjà parler Kamui…. »

«  Et alors ? Parce que tu es veuf, parce que tu as deux enfants, parce que tu es le Grand-Prêtre de Chi, je dois rester dans l’ombre ? Pourquoi je n’aurais pas le droit de t’aimer au grand jour, pourquoi sommes-nous obligé de nous cacher comme des adolescents…je suis fatigué de tout ça…Je vais le crier à tout Migoto et tu seras bien obliger d’y faire face Fumihiro. Tu seras obligé de reconnaître que tu m’aimes… »

« Je t’aime Kamui, je te l’ai déjà dit. »

« Ce n’est pas assez, je veux être celui qui partage ta vie, je veux t’épouser, je veux que tu me présentes à tes fils…je… »  Un sanglot retentit dans la voix et Fumihiro se crispa légèrement, se retournant finalement pour venir prendre son amant dans ses bras, posant sa joue sur le sommet de son crâne.

« Je t’aime Kamui. »

« Je sais espèce d’imbécile, mais je n’en peux plus, cela va faire plus de trente ans. Trente années à attendre que tu te décides à quitter ta femme pour moi…quand elle est morte, j’ai cru qu’on pourrait enfin… »

« Kamui, s’il te plaît… »  Souffla le prêtre alors qu’un accès de douleur traversait ses pupilles.

« Si tu l’avais réellement aimé Fumi, tu ne l’aurais pas trompé, tu n’aurais pas déserté son lit pour me rejoindre, ne me mens pas, je sais que je comptais plus qu’elle. »

Agacé, Fumihiro détourna la tête :

« Tu dis n’importe quoi, je l’aimais sincèrement, avec le plus grand respect qu’il m’était possible d’avoir à son encontre. »

Un rire sarcastique sortit de la gorge de Kamui et il lança : « Tu n’as jamais jouis avec elle comme tu le fais avec moi, je te connais Fumihiro. »

« Il n’y a pas que ça qui compte… »

« Alors pourquoi viens-tu presque chaque jour me retrouver Hiro, si cela ne compte pas ? Ne me fais pas rire, tu n’es que le fils d’un marchand, quelqu’un du peuple,  sans moi, sans le nom de ta femme tu ne serais pas là où tu en es…Je suis un Meiroo, tout comme elle était une Yume, sans nous… »

« Tais-toi, tu déshonores sa mémoire. »

Les oreilles sur le crâne de Kamui s’aplatirent et il feula avant d’attraper le poignet de Fumihiro pour l’obliger à lui faire face :

« Je vais le dire, à tout le monde ! Tu m’entends, je vais tous leur dire, combien tu jouis, combien le froid et hermétique grand prêtre de Chi n’est qu’une putain de bas étage. Qu’il couche avec un homme depuis des années, et quand ta réputation sera si salie que tu ne pourras plus rester à ta place, je viendrais te ramasser et enfin, nous pourrons être ensemble. Je m’en fiche qu’on sache, je m’en fiche qu’on nous traite de pédéraste…Je me fiche de tout ça.»

Fumihiro le fixa d’un œil dur, le visage fermé, finissant enfin d’enfiler son kimono bleu clair, nouant la ceinture bleu marine autour de sa taille. Avec calme, il lissa son kimono et lança : « Enfile moi mes tabis… »

Le toisant, il croisa ses bras sur sa poitrine et Kamui grommela avant d’aller les ramasser et de s’agenouiller devant Fumihiro, pour glisser les chaussettes blanches à ses pieds, il frôla les chevilles, remontant le tissus avec habilité et finit par poser sa tête contre ses cuisses, s’accrochant légèrement à ses mollets : « Je t’aime Fumihiro. »

« Tout comme je t’aime Kamui… »

« Je vais leur dire, je leur dirais tout demain…Je veux être à toi, pour toujours. »

« Fais comme tu veux… »  Souffla Fumihiro alors que sa main plongeait entre les pans de son kimono pour en sortir un petit étui laqué. Sa main caressa les cheveux sombres du Meiroo, se frottant contre ses oreilles rondes, frôlant l’angle de sa mâchoire pour lui redresser le visage et se pencher pour l’embrasser avec douceur.

« Je t’aime Kamui, souviens t’en. »

Puis la lame de sa dague s’enfonça dans sa carotide avec un geste efficace. Le sang gicla, salissant le kimono bleu ciel, le visage de Kamui se crispa dans une expression de surprise, ses yeux verts le fixant pendant encore quelques instants.
Fumihiro s’agenouilla et le prit doucement dans ses bras, callant sa tête contre son épaule, repoussant ses cheveux dans un geste tendre.

« Je t’aime Kamui, souviens t’en. »

Puis il attendit, attendit que le flot de sang se tarisse et que le corps devienne inerte. Il l’habilla, avant de l’allonger sur le sol, rangeant le futon et les draps encore immaculé. Il resta à genoux à côté de Kamui, fixant son visage endormit. Puis quand l’aube se leva, il sortit de la pièce, s’enfonçant dans le dédale des souterrains du temple de Chi, et alla prier comme à son habitude devant l’autel.

Il ne fallut que quelques heures à peine pour que la rumeur se répande au sein du temple, pour trouver Fumihiro couvert de sang, la dague posé à ses côtés alors qu’il priait.
Personne ne sut quoi faire, mais quand l’heure des prières fut finit, il se leva et se rendit à la caserne pour avouer avoir tué Kamui Meiroo. Lui le tranquille et calme Grand-Prêtre de Chi venait de commettre un meurtre de sang-froid et il s’inclina devant la milice qui le mit en prison en attendant de faire la lumière sur les faits.

Fumihiro ne voulut pas dévoiler ses raisons, et aucune liaison entre Kamui et lui ne put être faite. Il l’avait tué, comme ça, gratuitement. Le fils de marchand d’étoffe qui avait gravit les échelons de sa Déité pendant plus de trente-cinq, qui avait inspiré les foules par son calme et sa maîtrise de soi venait de prouver que le feu courrait dans ses veines plutôt que la terre.
Les Yumes voulurent camoufler l’affaire pour protéger Fumihiro qui avait un lien avec la branche principale par son mariage, mais les Meiroos voulurent qu’il paie pour son geste incompréhensible. Une guerre débuta entre les deux familles pour le laver ou le faire plonger.

Cela prit quelques mois, mais il fut destitué, rejeter par Chi pour son geste, puis rendu au statut d’asservi. Evitant ainsi la peine dans les mines.

L’apparition de la chimère fit encore reculer le moment où ses papiers administratifs lui permettraient d’intégrer le quartier du Kusari no Tokoro.

Puis, il y a de cela quelques jours, on vint le chercher alors qu’il priait avec le même calme serein que d’ordinaire pour l’emmener dans une des boutiques du marché. Il s’installa là, à genoux dans un coin et reprit ses prières, attendant enfin l’enchère qui le libérerait de cet endroit.

Ses mains tremblaient légèrement, entre ses doigts son chapelet de perles bleutées, éclaboussé de sang.


I'm not gonna tie you twice, so listen
Got me looking so crazy, my baby I am not myself lately
I am foolish and I don't do this
I've been playing myself, baby I don't care
Cuz your love got the best, the best of me
And baby you're making a fool of me
You got me strung and I don't care how sees
Cuz baby you got me so crazy
I am crazy in love with you, I cannot control myself so
Got me lookin so crazy right now
Your love's got me lookin so crazy right now



Informations IRL

Pseudo : CRAQUAGE !!!
Âge IRL : Toutes mes dents
Comment avez-vous connu le forum ? : Spam
Code du Règlement : On est là pour....s'amuser !
Qui a créé les Ainokos ? : Taishaaaaa
Ainoko Asservi(e)
avatar
Ainoko Asservi(e)
Fumihiro
Messages : 131
Âge IRL : 29
Date d'inscription : 18/03/2016
Multi-Compte : Tanchô & co
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Fumihiro Junsui 18.03.16 18:04
oooohhhhh *.* bienvenue (ou rebienvenue XD)



Ainoko Asservi(e)
avatar
Ainoko Asservi(e)
Namiko Nagawa
http://matarragon.wix.com/legendutopia
Messages : 1645
Âge IRL : 33
Date d'inscription : 19/05/2015
Actif : oui
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Fumihiro Junsui 18.03.16 18:26
Jolie le vava

*vas chercher un autre vava pour son fils XD*

Bienvenue a vous ancien prêtre



La marque de la déesse:
 

la famille:
 
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Hanae K. Umako
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t202-hanae-umako-grande-pretresse-d-igaku
Messages : 910
Âge IRL : 32
Date d'inscription : 16/05/2015
Multi-Compte : Tama Yoshiko, Idriss Ad-dîn , XiaoLi Huang,Jun'ichiro Kaiinu,
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Fumihiro Junsui 19.03.16 12:00
Bienvenue ♥




Merci à Idriss pour le superbe Kit ♥:
 



Ainoko Asservi(e)
avatar
Ainoko Asservi(e)
Kinko "Katastrophea" S.
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t881-un-lapin-catastrophe-a-vendre
Messages : 212
Âge IRL : 36
Date d'inscription : 25/02/2016
Multi-Compte : Kento Soukoku - Loun Kakon
Actif : Ouiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Fumihiro Junsui 19.03.16 18:43
Bon courage pour ta énième fiche Wink
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2214
Âge IRL : 25
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Fumihiro Junsui 19.03.16 19:57
Ce choix d'avatar... GOD

(Re ?)bienvenue parmi nous ! Et bon courage pour ta fiche, hâte de la lire !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Fumihiro Junsui 21.03.16 18:50
Re-bienvenu ~

Oh mon dieu cet avatar... et ce caractère ! Juste parfait *q*
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Fumihiro Junsui 23.03.16 13:10
Merci pour vos messages <3

La fiche est finie Wink
J'espère que ça ira ^^
Ainoko Asservi(e)
avatar
Ainoko Asservi(e)
Fumihiro
Messages : 131
Âge IRL : 29
Date d'inscription : 18/03/2016
Multi-Compte : Tanchô & co
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Fumihiro Junsui 23.03.16 20:55
Hi ^^

Très sympathique ^^ Et une raison bien nébuleuse à découvrir in game pour les plus curieux Very Happy
Hum...Donc, fin automne 50 / début hiver 50 ton perso a commis cet acte si je comprend bien ? Juste pour que les PJs prêtres & prêtresses le prennent en considération, et qu'on prévienne si quelqu'un veut jouer le nouveau GP de Chi Very Happy

Sinon, ben euh :

Fiche Validée
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Migoto tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Migoto no Shima et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.
Nous te demanderons aussi d'aller Recenser tes dons ainsi que Recenser ta race si tu es Ainoko. De plus, peu importe ton groupe, si tu peux aller recenser ton Métier cela serait pratique.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Les langues que parlent ton personnage, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci.
Nous avons aussi les Dépôts de Missives pour les rps de type "épistolaires". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage ^^
A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!

Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2214
Âge IRL : 25
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Fumihiro Junsui 23.03.16 21:33
Mouhahah oui on en saura plus en rp Wink

Oui, le crime à été commis vers le milieu de Automne 50, et Fumi a été Prêtre pendant environ huit ans, avant d'être GP pendant 27 ans Wink
La place de GP de Chi est donc dispo depuis environ deux-trois mois Wink

Merci pour la valid <3


N'attends pas que je sois celui que tu voudrais voir,
car tapis tout au fond, je suis un monstre.
Ainoko Asservi(e)
avatar
Ainoko Asservi(e)
Fumihiro
Messages : 131
Âge IRL : 29
Date d'inscription : 18/03/2016
Multi-Compte : Tanchô & co
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Fumihiro Junsui 23.03.16 21:57
<3 Vouiiii <3
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Yachiru Higa
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t959-yachiru-higa-finie
Messages : 200
Âge IRL : 24
Date d'inscription : 19/03/2016
Multi-Compte : Nathaniel Kondoru - Aedan Riwaleen - Hayate Kakon - Miyabi
Actif : Oui!
Revenir en haut Aller en bas
Fumihiro Junsui
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Junsui Kichuu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Ainokos-
Sauter vers: