Neyra Maiko Fukurō
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Humains
(#) Sujet: Neyra Maiko Fukurō 26.02.16 17:50
Image Présentation 600*200
Neyra Maiko Fukurō

Informations
Nom d'aujourd'hui : Neyra Maiko Fukurō
Nom de naissance : Neyra Aisling
Nom d'ancienne Inexistante : Maiko Fukurō
Année de Naissance : An 26 (24 ans)
Genre :
Nationalité : Tyr Hynafol
Statut : Ancinne Inexistante / Désormais Libre
Métier : Tatoueuse / Soigneuse (plaies superficielles)


Psychologie & Physionomie



L'état de mon esprit alors qu'au loin, du pont du bateau, on voyait l'île … je suis à la fois surexcitée et apeurée. Je reviens dans un monde qui au final n'est pas le mien. D'ordinaire, je suis une boule de nerfs, d'énergie, de joie. On me l'avait dit une fois, j'avais une sorte d'aura qui rendait le sourire. Mais maintenant, j'avoue l'être peut être un peu moins, inquiète de l'avenir mais je veux y croire. Je suis comme ça, une éternelle optimiste, plus que de raison parfois. Je veux croire que le monde n'est pas que monstruosité ou peine. Il est empli de joie et de moment qu'on doit saisir.
Les ainokos … c'est eux que je vais retrouver car j'ai ''grandi'' avec eux. J'ai passé ma vie d'enfant et de jeune fille en tant qu'esclave et ''fille adoptive'' de mon maître, même si je connais les actes de mes ancêtres, j'essaye de montrer que nous, leur descendants, ne sommes pas les mêmes. J'aimerais bien pouvoir changer les choses mais je commences déjà par un sourire.
Entre autres choses qui me plaisent, la musique, les arts à proprement parler, j'ai toujours sur moi de quoi dessiner ou écrire (avec le reste du bazar que je peux avoir dans ma bandoulière). J'ai toujours le cerveau en ébullition et je n'aime pas perdre une idée, ça me rends dingue quand ça arrive et il vaut mieux ne pas être sur mon passage à ce moment là parce que je ressemble à une folle furieuse, cherchant par tous les moyens à retrouver ce que j'ai perdu dans le fil de mes pensées.
J'ai toujours un peu de mon âme d'enfant, curieuse, souriante, cherchant toujours à jouer et à rire. Je suis femme par moment, joueuse à d'autres jeux, sérieuse, et responsables. Ses deux facettes savent ressortir quand il faut. Je peux passer d'un fou rire au sérieux le plus totale en quelques instants même si trop de pression à tendance à me vite me rendre mal.
J'aime jouer, de tout. J'aime mon corps et j'en joue. Le soir, mes jeux préférés sont les jeux de séductions, avec certains humains de l'île ou parfois des ainokos qui n'ont pas de préjugés trop important (ils sont plus souvent jeune pour leur espèce). J'aime ce feu qu'on peut ressentir à deux, à jouer ou alors à danser. Je ne cherches pas le grand amour, il se pointera celui là quand son heure sera venue. En attendant, je profite de chaque instant, car ma vie est courte, comparé à celles des ainokos déjà, alors je veux tout savourer mais si possible, sur l'île, la rencontre avec la magie a été bien trop éprouvante et j'ai pas apprécié d'être considérer comme un danger public pendant mon (très) court séjour à Tyr Hynafol.
Je dois avouer que je réfléchis souvent, et je suis (très) souvent dans mes pensées, quand je me ballade, quand je dessine, dans n'importe quel moment de la journée, et dans ses moments là, il m'arrive d'avoir un geste un peu mécanique, simplement ma main passe et repasse sur un ou plusieurs tatouages, pour en sentir le relief. C'est comme un réflexe, c'est mécanique. Ou alors aussi quand je suis un peu nerveuse ...
Une autre chose qui me trahit quand je rêvasse ou quand je suis trop stressée, j'ai tendance à marmonner, chantonner ou même chanter des chansons d'Hynafol, celle que j'ai pu apprendre à travers les livres où grâce à Kenshin, mon maître, qui était toujours friand et curieux de tout. Je chantonne souvent ses airs, notamment quand je tatoues des personnes, on m'a déjà que ça apaisait parfois. Même s'ils sont encore méfiant, il m'est arrivé de tatouer autant des humains que des ainokos, mais seulement du temps ou mon maître était encore vivant et même là, ils étaient un peu plus méfiants même si j'ai au moins le niveau de mon maître si ce n'est plus. Je suis douée dans ce domaine et ne cesse de tenter de m'améliorer, que ce soit dans les compositions, la composition du matériel ou alors même dans la technique ou les soins.


On me l'a dit, j'ai comme une sorte d'aura. Je respirais la joie et j'arrive à rendre le sourire. Et parfois, ils me disent que c'est parce que je suis assez mignonne. Je ne peux pas non plus le nier, j'ai plutôt fière allure. Une longue crinière de feu, un visage déterminée et charmant, des yeux clairs et pétillant, une bouche qui a presque constamment un sourire (et d'après certaines personnes, qu'on meurt d'envie d'embrasser). Je ne suis une cruche ou une neuneu mais la vie est trop courte pour pleurer plus que de raison alors je préfère sourire. Ce qui est ''frappant'' chez moi, c'est les tatouage qui parcourent mon corps. C'est Père qui me les a fait. À l'heure actuelle, j'en ai 10 si on compte la double composition de mon dos comme un seul. Ce sont plutôt des ornements mélange de divers cultures avec quelques symboles cachés. Je les adores, chacun d'entre eux, et j'en prends le plus grand soin, ils sont une part de moi, comme mes cheveux ou mes jambes et j'aime prendre soin de moi. J'aime me prendre un peu en valeur sans non plus y passer la journée. De ce qu'on me dit, je ne suis pas si grand pour une fille de mon continent, seulement un mètres soixante dix. Je reste quand même plus grand que ceux du Zhanshi, et au final, vu ma morphologie, le tout s'harmonise très bien.
De manière générale, je ne suis jamais vêtue plus que nécessaire. Une jupe, parfois avec une surjupe ou une ceinture-escarcelle qui me permets d'avoir du bazar à porté de main, et un haut qui couvre surtout la poitrine, laissant apparaître mon dos nu, en hiver, par obligation, je me couvre un peu plus et porte des chaussures de cuir venant de mon pays.
Je n'ais pas grand choses qui indique mon appartenance, juste un ou deux objets, une fibule et une cape et ses chaussures mais rien d'autres à part des contes, légendes et chants de là bas. Si la magie n'avait pas été aussi présente, peut être serais je restée plus longtemps là bas ...


Détail tatouage :

Dos :
Spoiler:
 

Epaule et Bras :
Spoiler:
 

Poitrine :
Spoiler:
 

Jambes :
Spoiler:
 

Pieds :
Spoiler:
 





Biographie




Mes origines …  à l'époque, je ne les connaissais pas … mon histoire est un puzzle dont je n'ai eu quelques pièces de plus il y a peu. Je ne me souvenais pas de cette époque, mon première souvenir fut les grands, les immenses yeux de celui que j'ai très vite appelé père …

Il faisait nuit quand cela arriva … un village paisible … en bordure d'une grande forêt d'émeraude, non loin de la mer. Un village où les gens se connaissaient, vivaient et où une très jeune enfant dormait dans un petit que son père lui avait construit avant sa naissance. Sa mère caressait avec douceur ses cheveux qui était aussi de feu que les siens. Elle souriait … la nuit était calme mais elle ne le resterai pas.
Quelques minutes plus tard, il n'y avait plus aucune sérénité dans le famille. Les cris résonnaient et le feu mordrait tout ce qui se trouvait sur son passage. Des brigands, des pirates, personne ne sut. Le sang se mêlait à la terre. Dans la petite maison, un corps gisait au sol, celui d'un homme qui avait voulu protéger sa famille. La mère tenait son enfant dans ses bras, tentant de faire reculer les hommes avec un simple baton de bois. L'enfant lui fut arraché et celui ci n'entendit pas les cris déchirants de sa mère alors qu'elle fut presque jeté en pâture à ses agresseurs. Ce soir, un village tout entier fut détruit. Les enfants et les jeunes furent capturés, ainsi que quelques femmes et hommes qui échappèrent aux tortures et à la mort. Ce soir là, la petite se retrouva sur les flots, sans même comprendre ce qu'il s'était passé. elle ne faisait que pleurer et crier, appelant à retrouver la douceur des caresses de sa mère. Mais elle ne vint jamais plus.

Le voyage fut long sur la mer mais elle ne s'en souvint pas. Elle était si petite, à peine deux ans. Elle commençait tout juste à bredouiller quelques mots de hynafol lorsqu'elle arriva sur l'île où elle serait vendue. Elle ne comprenait rien à ce qu'il se passait. Elle passait de main en main, un peu inquiète, parfois les larmes aux yeux, parfois souriante.
Il ne fallut pas trois jours avant qu'elle ne trouve un maître, un certain Kenshin Fuburõ qui était persuadé ce jours là d'avoir acheté légalement une esclave humaine avec tous ses papiers. Il s'était dit que ce serait plus simple de l'avoir très jeune, elle serait moins turbulente que certains. Il avait prévu d'avoir un ''éducateur'' à demeure pour pouvoir instruire l'enfant, qu'elle ne soit pas non plus un poids.
Mais face à ses grands yeux, à son sourire presque constant alors qu'il était d'une hybridation certaine, le visage et son corps n'avait d'homme que la forme et son corps tout entier était couvert de plumes. Seules ses mains étaient plus proches de celle de la petite choses qui gazouillait souvent dans le lit qu'il lui avait trouvé. Et il tomba sous le charme, se comportant peu à peu plus comme un père que comme un maître jusqu'au jours où il appela son esclave ''ma fille''


Ce furent des années heureuses. Kenshin était très bon avec moi, très doux. Il était un artiste grognon qui n'aimait que peu de choses mais il s’adoucissait à mon contact. Il était bourru mais c'était un grand enfant sous la carrure et le plumage plutôt sombre. Il aimait tout connaître, il aimait discuter et il en fallait peu pour le passionner. Il s'est toujours très vite rapprocher de personnes venant d'ailleurs et il passait des journées à les questionner, voir même à leur offrir l'hospitalité de sa demeure. J'étais son aide et son disciple. Parfois, j'entendais qu'il était un peu un fou pour certains des siens. Le fait par exemple que je n'ai pas de signe plus particulier que le collier portant son nom ou mes papiers. Ce collier tout simple, je ne le mettais qu'à partir du moment où je sortais. Quand nous étions dehors de la maison ou de la boutique, j'avais un comportent un peu moins ''proche'' de mon maître. J'évitais de l'appeler ''père'' et lui ''ma fille''. Je savais que les mœurs étaient ainsi sur l'île. Mais peu m'importait au fond, j'étais heureuse ainsi.
De jeune enfant, je suis passé à jeune femme. Mon maître m'a apprit tant de choses et après avoir été son apprentie et ses petites mains pendant des années, il accepta de me laisser tatouer uniquement si les clients voulaient de moi. À quelques exceptions prêts, tous les ainokos ne se laissaient tatouer que par mon père. Ils n'avaient confiance, et pas uniquement à mon avis parce que j'étais humaine. L'âge devait jouer aussi, je n'avais que 18ans la première fois que je pris la place de Kenshin.
Une règle d'ailleurs changea dans cette même période, celle du consentement. Kenshin n'en pouvait plus de tatouer des hommes et des femmes asservies que ne le désiraient, qui parfois même pleuraient pendant la séance. C'était dur pour lui qui voulait exprimer l'art sur la peau des personnes. Il n'en pouvait plus de dessiner les ''blason'' et armoiries des clans, familles ou établissements où les esclaves étaient emprisonnés. Cette nouvelle règle eut quelques soucis à passer mais il y avait toujours des gens qui venaient le voir, notamment pour ses tatouages intrégraux, les irezumis, qui couvrait tout le dos, les bras et qui revenaient de chaque côté du torse. Pour cela, on venait le voir et il était plus fier de lui à chaque pièce.

Mais mon maître n'était pas tout jeune. Et un matin, alors que je venais le réveiller, je vis qu'il nous avait quitté …
Et là, tout s'enchaîna. À peine appris-je sa mort aux autorités compétentes que je fus emmenée, prête à être revendue car mon maître n'avait pas de descendants directs. En une journée, tout s'était précité et je vécu le moment le plus affreux de ma vie … en plus d'avoir perdu l'ainoko que je considérais comme mon père, j'appris le soir même que je n'aurais jamais dû être là, que j'étais ce qu'ils appelaient une inexistante … il fallut quelques jours de plus (durant lesquels je n'avais pas le droit de quitter la cellule où j'avais été emmenée) avant qu'ils ne découvrent la vérité et ne me réexpédie par bateau à Tyr Hynafol avec l'héritage de mon maître comme dédommagement pour tout cela. Et tout cela arriva sans que je puisse parler à qui que ce soit ou sans que je puisse prévenir quiconque de mes amis, notamment au temple de Shukumei où je venais souvent prier avec mon maître.

L'arrivée dans le monde humain fut une horreur pour moi. Je n'avais jamais connu la magie, je n'étais qu'un bébé quand j'avais été enlevé. En plus de me sentir mal en permanence, j'avais tendance à activer cela sans m'en rendre compte et pendant le peu de temps que j'ai passé là bas, j'étais un danger ambulant, une catastrophe sur patte. Tout était absolument traumatisant. Cela, la technologie présente, la culture que je ne connais qu'à travers récit et livre. Même la compréhension de la langue fut éprouvante. Je n'avais aucune envie de rester et je le fis bien comprendre.
Je ne fis que deux choses là bas : demander à changer mon nom. Car depuis l'enfance, on m'appelait Maiko Fukurõ alors que mon véritable nom était Neyra Ainsling … mais ce n'était pas moi et je n'étais plus non plus celle d'autrefois. Alors, après de très longues discussion à Tyr Hynafol (et beaucoup me crurent folle là bas) je réussi à me faire appeler Neyra Maiko Fukurõ.
Et il ne fallut moins de temps pour obtenir un visa. Ils étaient trop heureux de renvoyer une humaine sans famille, qui ne connaissait rien à leur monde et qui était incapable de contrôler ses pouvoirs. L'envoyer dans un monde où la magie n'existait pas : tout bénef pour eux.

Je ne suis restée que le strict minimum sur Tyr Hynafol et je fus que contente de monter sur le bateau qui allait me ramener à la maison. J'étais heureuse réellement, et je fus la seule humaine à sentir un grand bien être quand je fus enfin coupé de cette magie qui me rendait folle.
Je laissais Tyr Hynafol derrière moi, même si ce pays semblait magnifique pour le peu que j'en avais vu, ce n''était pas chez moi, ni mon monde.
Nan, je revenais sur une petite île où tous étaient différents, où je connaissais les us et coutumes, où je m'étais toujours senti au final assez bien. Je rentrais chez moi, chez Kenshin dont j'avais hérité des biens.
L'arrivée fut un peu chaotique et l'accueil peu chaleureux. L'administration pensait que je vendrais les propriétés de Kenshin et que je restais bien tranquillement à Tyr Hynafol. Quelle ne fut pas leur surprise quand il virent le nom que j'avais désormais. Je n'ai pas marqué de points ce jours là mais je n'ai pas lâché l'affaire. Et après quelques déboires, je pus rentrer à la maison, dans celle où désormais, je vivrais sans mon maître et père …
Une nouvelle vie commençait et je ferais tout pour n'avoir aucun regret, maintenant que je connaissais mes origines, que je savais qui j'étais ...




Informations IRL

Pseudo : Lady Ehlys encore; pour vous servir Wink
Âge IRL :
Comment avez-vous connu le forum ? : On m'y a poussé la tête la première ! Et du coup, tant que j'y suis (Sinon, j'ai l'autorisation de master pour poster en avance la fiche mais elle ne sera possible de la valider qu'à partir du 1er mars)
Code du Règlement : On est là pour s'amuser
Qu'ont les humains, que les ainokos annulent ? : La magie


Humain(e) Libre
avatar
Humain(e) Libre
Neyra Maiko Fukurō
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t882-neyra-maiko-fukuro#19864
Messages : 534
Âge IRL : 23
Date d'inscription : 26/02/2016
Multi-Compte : Miyuki (à contacter de préférence pour les mp)
Actif : ouiiiii :3
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Neyra Maiko Fukurō 28.02.16 18:30
Et voilà, c'est fini pour ma part Smile


Migotine Joueurs : / Migotines Personnages :
Humain(e) Libre
avatar
Humain(e) Libre
Neyra Maiko Fukurō
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t882-neyra-maiko-fukuro#19864
Messages : 534
Âge IRL : 23
Date d'inscription : 26/02/2016
Multi-Compte : Miyuki (à contacter de préférence pour les mp)
Actif : ouiiiii :3
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Neyra Maiko Fukurō 28.02.16 18:41
Il nous faudra un lien avec Loun, elle prie depuis longtemps pour Shukumei, elles auront pu se croiser ? Wink




Merci à Idriss pour le superbe Kit ♥:
 



Ainoko Asservi(e)
avatar
Ainoko Asservi(e)
Kinko "Katastrophea" S.
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t881-un-lapin-catastrophe-a-vendre
Messages : 212
Âge IRL : 36
Date d'inscription : 25/02/2016
Multi-Compte : Kento Soukoku - Loun Kakon
Actif : Ouiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Neyra Maiko Fukurō 28.02.16 20:07
Le perso est une grande potz de bankishi mais oui, elles peuvent avoir un lien ^^
Faudra juste prendre en compte qu'elle a littéralement disparu de l'île pendant 3-6mois le temps de la paperasse ^^


.
Migotines Joueurs : / Migotines Personnage :


Le Masque de Tsume:
 
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Miyuki "Tsume"
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t850-miyuki-alias-tsume-pour-vous-servir-ou-vous-en-coller-une#top
Messages : 1041
Âge IRL : 23
Date d'inscription : 13/02/2016
Multi-Compte : Neyra Maiko Fukurõ
Actif : Oui
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Neyra Maiko Fukurō 02.03.16 9:17
Hi ^^

Alors, avant de valider j'aurais juste besoin d'éclaircir une info.
Le nom de famille de ton perso c'est Fukuro ou Fuburo ? Car dans ton pseudo tu as mis "Fukuro", et dans le titre de la fiche aussi...mais dans l'histoire tu as écrit Fuburo ^^'
Oh et, le terme pour les tatouages comme ceux de Takamori, qui recouvre la quasi-intégralité du corps ou au moins de larges parties : ce sont des tatouages dit irezumi. Wink

Enfin voilà, dés que je sais pour le nom de famille je validerais (car j'imagine que pour l'avatar...tu es en attente de notre chère Namiko/Solyane/Bankishi Wink )


Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Kyoku Meiroo
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t15-kyoku-meiroo
Messages : 247
Âge IRL : 25
Date d'inscription : 10/03/2015
Multi-Compte : Takamori Ankoku ▬ Kinu ▬ Katai "Zouka" Hikari ▬ Eryn & Engel Raventail ▬ Xia Jin Yue
Actif : Au Ralenti mais Présent !
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Neyra Maiko Fukurō 02.03.16 10:37
Le nom est bien Fukurõ qui signifie hibou ^^
C'est corrigé et j'ai rajouté le nom du tatouage qu'il faisait ^^
Et oui, c'est elle qui fera de mon perso une vraie bombe, j'attends plus que la couleurs qui devrait arriver dans les jours à venir Smile

*fait des yeux de chaton en attendant sa validation*


Migotine Joueurs : / Migotines Personnages :
Humain(e) Libre
avatar
Humain(e) Libre
Neyra Maiko Fukurō
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t882-neyra-maiko-fukuro#19864
Messages : 534
Âge IRL : 23
Date d'inscription : 26/02/2016
Multi-Compte : Miyuki (à contacter de préférence pour les mp)
Actif : ouiiiii :3
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Neyra Maiko Fukurō 02.03.16 11:28
C'est ok alors je valide Wink

Fiche Validée
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Migoto tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Migoto no Shima et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.
Nous te demanderons aussi d'aller Recenser tes dons ainsi que Recenser ta race si tu es Ainoko. De plus, peu importe ton groupe, si tu peux aller recenser ton Métier cela serait pratique.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Les langues que parlent ton personnage, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci.
Nous avons aussi les Dépôts de Missives pour les rps de type "épistolaires". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage ^^
A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!


Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Kyoku Meiroo
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t15-kyoku-meiroo
Messages : 247
Âge IRL : 25
Date d'inscription : 10/03/2015
Multi-Compte : Takamori Ankoku ▬ Kinu ▬ Katai "Zouka" Hikari ▬ Eryn & Engel Raventail ▬ Xia Jin Yue
Actif : Au Ralenti mais Présent !
Revenir en haut Aller en bas
Neyra Maiko Fukurō
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Kotani Maiko mails box
» Keep your hands and arms inside the carpet -- ft. Daisuke & Maiko
» Kotani Maiko ft. Park Ji Yeon
» Kotani Maiko cellphone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Humains-
Sauter vers: