Sasithorn || Terminé !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: A la fin, vient la Rencontre. :: Les Mémoires :: Rayon des Identitées
(#) Sujet: Sasithorn || Terminé ! 19.02.16 14:18
Image Présentation 600*200
{Inconnu} Sasithorn

Informations
Année de Naissance : Année 10. (40 ans)
Genre :
Race : Cuboméduse aussi appelée "Main de la mort" {Chironex Flecker}
Statut : Libre
Métier : Prêtresse Arano.
Don(s) : Passif: Son corps est doté de petits crochets qui ne sont pas visibles mais qui sortent pour piquer lorsqu'on entre en contact physique avec Sasithorn. chaque crochet sécrète une toxine qui entre directement dans les vaisseaux sanguins et conduisent à l'arrêt du coeur. On reconnaît un mort par piqûre car à l'autopsie l'organe reste contracté. Sasi a créer un anti-venin pour sauver les potentielles victimes de sa toxine.
Il faut savoir que si on frotte entièrement le corps de Sasi avec une éponge ou un gant fait pour, on peut retirer les petits crochets qui reviendront après plusieurs jours. Mais cette action est longue et pénible pour l'ainoko qui préfère alors vivre recluse. sasi doit souvent prendre des bains de lait histoire de préserver une peau douce et blanche, car possiblement sensible à ses propres sécrétions. {Les crochets se trouvent un peu partotu sur son corps}
Actif:


Psychologie & Physionomie

"Naturellement, les cuboméduses ne tuent pas intentionnellement les humains. Au contraire, la cuboméduse n'ayant aucune envie de s'attaquer à plus gros qu'elle, il a été constaté à maintes reprises qu'elle tente d'éviter un obstacle de taille dès qu'elle le détecte. Dans les cas de piqûres constatés, ce sont des baigneurs qui sont entrés involontairement en contact avec elle car elle est transparente, mais ses tentacules mesurent plusieurs mètres de long." {Wiki}

Elle se sait, tout comme sa mère avant elle, probable beauté éphémère. Les femmes de la lignée semblent peu enclines à survivre leur beauté. Redoutable créature dotée d'un cœur pur. A celles qui n'ont rien demandés, a qui l'on a tout donné pour reprendre avec ce que coûte les intérêts.

Il est des jours où le Soleil chauffe tant et si bien, que l’on se demande s’il n’est tout simplement pas en train de tenter de faire la cour à la terre. Il y avait ce jardin. Un grand jardin. Ou peut-être est-ce un parc. C’est un parc qui est là. Sous ce Soleil. L’herbe danse parfois dans le vent. Et allongé s’y trouve un corps. « Ci-gît » mais il n’est pas mort. C’est un corps plein de vie. La peau de porcelaine parcourue de frisson, la chevelure bleutée qui s’étale et s’emmêle. Lorsqu’on la respire, lorsqu’Il la respire, il y retrouve l’iode de la mer sur fond de musc, de fleur de cerisier et de parfum de sucre.
En appui sur un bras, Il se penche et tente de humer son visage. Elle rit. Un rire clair, triste mais franc. De l’eau sur du cristal. La course de la pluie sur les carreaux. Il ferme les yeux et son nez effleure le sien. Un nez tout rond. Peut-être un peu évasé, légèrement, mais très légèrement en trompette. Puis Il roule. Son corps de sylphe. Son visage androgyne au-dessus du sien. Ses bras qui se tendent, les muscles qui s’éprouvent, se bandent. Et il la regarde, perché à quelques centimètres d’elle. Il ne la touche pas. Elle ne le laisserait pas faire.

Et ses yeux couleur de miel coulent dans ceux, bleu, si bleu. Bleu prodigieux. De ses yeux, ses sourcils. Ses cheveux. Bleu comme l’océan, quand on le regarde de loin, quand on tente de percer ses profondeurs. Ce bleu presque turquoise, mais pas tout à fait. Il la regarde longuement, s’y noie avec plaisir. Il a envie qu’elle rit encore. Alors il grimace. Il tire la langue, louche, fronce le nez. Et ça marche. Elle rit. Elle rit de ce rire en cascade. Cours de pluie…elle rit. Sur des carreaux. Une pluie d’été.

Lorsqu’elle rit, ses lèvres toujours closes, toujours tristes, se fendent. S’ouvrent. La touche rosée de son visage, cette petite pulpe, comme une fraise sur son lit de crème, esquisse une demi-lune. S’ouvre sur une rangée de petites dents blanches et en pointes. Mais si petites. Certains trouvent que c’est dérangeant. Mais pas Lui. Lui il la trouve belle comme ça. Avec ce blanc plus brillant que le reste de sa personne. Cette touche de joie sur un visage qui s’éclaire rarement. « Tu es si belle Sasithorn. Si belle. Si belle. » Il parlait souvent comme ça. Sa voix se taisant dans un écho, un murmure. Il approchait ses lèvres dangereusement et elle, elle arrêtait de respirer. Elle avait peur, mais envie. Mais il s’arrêtait avant et se laissant retomber sur le côté, dans l’herbe fraîche. Elle roulait sur le flanc, une main dans le creux de sa hanche.

Alors il levait une main, esquissait la forme globale de son corps. Grossièrement, puis un passage plus détaillé. Puis encore plus. Toujours plus. Elle sentait l’air qu’il déplaçait sur ses formes de porcelaine. Ce corps à la poitrine discrète, aux bassins larges. Des hanches de rondeurs, une taille qui se creuse, une poitrine qui s’efface. Même nue, il l’aimait. Vêtue, il l’aimait tout autant. Il n’arrêterait jamais de l’aimer, bien qu’il ne puisse la toucher. Comme il aimerait le faire. Il aimerait pouvoir sentir la délicatesse de cette peau, sa douceur, sa fraîcheur. Elle le lui a dit. « Je suis tout le temps froid…même lorsque j’ai affreusement chaud. » Pourtant Sasithorn mentait un peu. Elle n’a jamais chaud. Toujours si froid. Habillée ou nue. Elle a froid. Immergé ou non. Elle a froid. Un froid qui vient de son cœur.

Lorsque l’instant d’amour se brise, c’est qu’il est temps. Sasithorn se redresse, enfile ses vêtements. Délicatement. Ses gestes sont aériens, comme si elle évoluait dans un milieu liquide. Une nymphe des eaux. Et Lui, il aime la voir ainsi. Alors assis sur son séant, il la regarde faire. Comme s’il était incapable de détourner le regard. « Est-ce que tu vas revenir ? » Adresse-t-il comme message d’au-revoir au petit bout de femme devant elle. L’ainoko qui atteint difficilement le mètre cinquante-six. Une toute petite créature de chair et de mort. « Je ne devrais pas » Il se rend compte qu’elle est pied nu. Qu’elle n’a rien à mettre sur la courbe délicate de ses pieds. « Mais… » « Ne dis rien. Je t’avais prévenu lors de notre première rencontre. Cela ne durerait pas. » Cela ne durerait pas. Et pourtant, comme elle aimerait que cela dur…  « Très bien. » Très bien. Il se lève aussi, lui tourne le dos et s’en va…


Il ne reviendra jamais sur ses pas.
Et l’ainoko s’en retournera au temple, misérable créature…celle que l’on surnomme « L’intouchable ».

---

Sasithorn était une enfant adorable. Prenant plaisir aux babillages, puis aux bavardages. Elle aimait rêver. Elle aimait dormir. Flâner. Elle aimait tout ce qui lui permettait d’imaginer un monde qu’elle n’avait le droit de côtoyer. Enfant, elle voulait un jour avoir droit à une liberté qui lui était interdite. Enfant, elle aurait put être plus heureuse, mais ne se sentait pas malheureuse pour autant. Enfant, elle aimait sa mère.

Sasithorn était une enfant pleine de vie. Elle rêvait d’aventure et essayait sans cesse de trouver de nouvelles activités qui lui permettaient d’oublier que l’extérieur lui était proscrit. Les contacts physiques étaient ceux de sa mère. Cette mère qui la regardait d’un œil différent de celui des autres mères pour leurs enfants. Malgré tout, Sasithorn était cette enfant qui faisait avec ce qu’on lui donnait malgré une curiosité du monde et de ce qui l’entourait de plus en plus grande.

Sasithorn était cette enfant.

Cette enfant qui parvenait à se faire apprécier des autres sans avoir besoin de faire grand-chose. Évidemment trop franche pour cacher lorsqu’elle dépréciait. Ainsi était Sasithorn. Une enfant facile, mais qui allait en devenant une jeune femme difficile.

Sasithorn sera cette adolescente un peu fougueuse. Peut-être trop pour une mère aussi calme que Sunan. Elle apprendra pour son véritable père, celui qu’elle appelle aujourd’hui encore « le géniteur », refusant de voir en ce violeur une quelconque figure paternelle. Sasithorn ne l’apprendra pas vraiment des lèvres de sa mère. Mais de celui qui aurait pu devenir son père. Celui qu’elle n’aimait pas sans trop savoir pourquoi.

Car Sasithorn à de l’instinct et de l’intuition…mais ça lui viendra plus tard.

Sasithorn sera cette adolescente. Essayant de braver les interdits. Elle sait qu’il ne faut pas qu’elle touche les autres. Elle y fait attention. Même lorsqu’elle fuit la maison pour se faire une idée de ce qu’est la vie en dehors des murs de sa prison, elle continuera de faire attention. Car bien que pleine de fougue, Sasithorn était, est et restera une ainoko aimant son prochain. Assez pour le préserver de cette malédiction dont elle est affligée.

Sasithorn est devenue cette adulte.
Une adulte responsable. Une adulte triste. Une adulte qui a perdu cette étincelle. Oh. Pas totalement éteinte, la lueur de vie en elle s’est tout simplement tamisée. Comme si on avait jeté un voile dessus. La disparition de sa mère, celle de l’ainoko dont elle était tombée amoureuse. Se rendre compte, bien plus tard, bien trop tard, des souffrances qu’avaient subies Sunan.

Sasithorn est devenue cette adulte.
Celle qui occupe son poste de prêtresse avec talent. Douceur et compréhension des autres. Leurs souffrances, leurs souhaits. Elle prend sur elle les chagrins, les peines, les colères, les déceptions. Elle prend sur elle en offrant une oreille attentive à qui en aura besoin. Malheureusement, il est difficile de la voire, de la trouver. Elle qui se cache. Qui cache ses peines, ses souhaits et ses propres besoins. Elle qui s’est jurée de ne jamais plus tomber amoureuse ou sous le charme de qui que ce soit. Elle qui refuse que qui que ce soit ne la voie. De peur que ça ne se termine mal.

Sasithorn mourra probablement ainsi.
Aussi douce soit-elle.
Aussi serviable.
Aussi gentille et aussi maternelle.
Aussi talentueuse dans son travail.
Aussi sérieuse…

Elle mourra probablement ainsi.
Seule…

« A celle qui a laissé au placard ses rêves de liberté, ses désirs d’amour et son besoin d’exister. Elle s’est effacée, acceptant la malédiction de son espèce. »


Biographie

""Ne me touchez pas ! NE ME TOUCHEZ PAS ! Je vous en prie...ne me touchez pas !!!" Cri du corps, cri du coeur...la rencontre violente entre la mère de Sasithorn et le géniteur. Le violeur.

Ce cri qui résonne encore dans la tête des ainokos présents cette nuit-là. Ce cri de détresse mais également de mise en garde. Il y avait la peur de ce corps désireux de préserver son intégrité. Mais également celui de l'ainoko qui refuse de tuer. Quand bien même il s'agira là de son violeur. Sa pureté virginale coûtera très cher à celui qui se l'accaparera de force. "Si vous tenez un tant soit peu à la vie, alors éloignez-vous...avant qu'il ne soit trop tard." La voix tremblait, suppliait tout en mettant en garde. Et l'ainoko, fier, fort, qui refusait de croire que cela pouvait être autre chose que le simple désir de ne pas être prise de force, qui rira. Haut. Rira. Fort. Si fort que les autres feront de même. Tous ces autres qui n'ont pas bougés cette nuit-là. Qui ont regardé les choses se produire avec la curiosité malsaine de celui qui se fiche des autres. Qui ne s'intéresse qu'à sa propre existence. Et en cette nuit lugubre, celle de Sunan n'avait pas plus d'importance que ses mises en garde.
Neuf mois plus tard, elle mettra au monde une jolie ainoko à la chevelure d’un bleu audacieux. Sa peau pâle et plus tard, son sourire de porcelaine. A n’en pas douter, elle était la fille de Sunan. De son géniteur, elle n’aura que le vert émeraude des yeux. Des yeux que Sunan ne parviendra jamais à regarder en face. Ne parviendra jamais a aimer autant qu’elle aimera, malgré tout, sa fille. Ce sera un dur labeur que d’apprendre à cette dernière qu’il ne faut pas avoir de contact avec les autres ainokos. Pourquoi il ne faut pas qu’elle se laisse toucher. Pourquoi il vaut mieux qu’elle évite de toucher. Difficile surtout lorsque votre enfant est si douce et désireuse d’être agréable aux autres. Désireuse de se faire des amis…et particulièrement tactile. En somme, une longue vie à se cacher, cacher son enfant. Cacher le bonheur d’être mère.

« Pourquoi ne suis-je pas comme les autres maman ? Pourquoi ? »
« Parce que c’est comme ça ma chérie. Et nous ne pouvons rien faire. »

Sasithorn grandissait. Sa mère essayait de faire de son mieux pour apprendre à sa fille les rudiments de l’éducation, ne pouvant pas l’envoyer parmi les autres afin qu’on lui enseignât les différents arts qui lui permettraient de devenir quelqu’un plus tard. Plus Sasithorn prenait de l’âge et plus elle voulait en apprendre sur sa condition. Trouvant injuste de voir et entendre tous ces jeunes ainokos qui s’amusaient, riaient, se coursaient…alors qu’elle. Elle, elle devait rester là et s’occuper du ménage de cet ainoko influant qui acceptait de s’occuper d’elle et de sa mère.

Cet ainoko, Sasithorn ne l’aimait pas. Elle ne l’aimera d’ailleurs jamais. Il avait l’air bien trop vicieux pour être parfaitement honnête et contrairement à sa mère, l’enfant refusait de croire qu’il les aidait par simple charité. « Il n’a pas l’air honnête » « Il ne faut pas voir le mal partout ma chérie » Voilà ce que lui répondait Sunan « Il ne faut pas voir le mal partout » Elle qui avait été malmenée durant son enfance, tout au long de sa vie et même par le père de son enfant. Elle qui était devenue méfiante. Mais face à cet ainoko, Sunan semblait vouloir y croire. Comme si elle voulait que le monde ne soit pas tout noir. Comme si, en somme, elle voulait que Sasithorn ne se sente pas abandonnée dans un monde sans aucune pitié. Et malgré les paroles de sa mère, la jeune ainoko continuait de voir en ce protecteur  quelque chose de pourri. A la manière des vers qui parfois se trouvaient dans les fruits qu’elle cueillait dans le jardin de la vaste demeure. Il y avait dans le cœur de son propriétaire quelque chose qui rongeait ce qu’il y avait de bon en lui. Sasithorn n’était pas dupe. Et puis…elle n’aimait pas la manière qu’il avait de regarder sa mère. La manière qu’il avait de se réjouir que son épouse s’en aille du domicile. Et la manière qu’il avait de se frotter les mains. De claquer la lanque lorsque Sunan passait lui dire ce qui avait été fait et demander ce qui devant être fait. Non. Sasithorn ne l’aimait pas. Et elle détestait le fait que Sunan se voile la face ainsi.

« Maman, peut-être pourrions-nous essayer d’aller ailleurs… »
« Nous n’avons nulle part Sasithorn. Et puis…tu ne te plais pas ici ? »

Sasithorn grandissait. Elle arrivait gentiment à l’âge où les ainokos rêvent de trouver l’amour. La jeune méduse n’était pas dupe. Elle les entendait. Oh oui. Elle les entendait. Et elle sentait. Le parfum de l’amour. Les couples qui se formaient. Les rires des jeune femmes comblées d’avoir un jeune homme à aimer. Et elle qui n’avait personne. Personne si ce n’est sa génitrice…et…est-ce suffisant pour une jeune femme qui voit sa féminité naître et pousser, cherchant à s’épanouir autre part qu’entre les murs de cette immense maison où les deux ainokos avaient trouvé refuge ?

« Sunan. Viens s’il te plaît »
« Que puis-je pour vous ? »
« Ta fille ne m’apprécie guère. Je me trompe ? »
« Je ne vois pas… »
« Les regards qu’elle me lance dès que tu as le dos tourné. Sa manière de soupirer lorsque je tente une approche. Elle est un peu… »
« Je vais lui parler. Veuillez pardonner son comportement et accepter de mettre cela sur le compte de son âge. Elle a de plus en plus envie de sortir et voir d’autres jeunes ainokos. »
« Soit…parles-lui. Et expliques lui pourquoi elle ne doit pas sortir d’ici. »

Pourquoi elle ne devrait sortir d’ici. Pourquoi ne puis-je sortir.
Pourquoi ? Elle le savait. Évidemment qu’elle le savait. Sa mère lui avait expliqué leur nature et la difficulté pour elles deux de se débarrasser de cette substance, de ces toxines. Faisable, mais délicat et douloureux. Long et laborieux. « Tu comprends ma chérie » Elle n’avait pas envie de comprendre. Elle avait envie de partir. De sortir. De rire avec les autres et de tomber amoureuse en même temps que les autres. Sasithorn voulait même apprendre à pleurer d’un amour perdu et saliver devant les tissus, les drapés qu’elle ne pourrait jamais se payer. Peut-être même qu’elle avait envie de ressentir ce désir fugace de voler. Bien qu’elle ne le ferait pas, pour ne pas attrister sa mère. Et parce que Sasithorn n’est pas une mauvaise fille.

Elle n’est pas mauvaise du tout et pourtant, le jour où sa mère et le propriétaire de la maison diront « Non Sasithorn, pas même pour une heure » elle décidera de jouer les filles de l’air. S’enfuira par une fenêtre laissée ouverte pour la nuit et silencieusement, disparaîtra.

« Tu t’appelles comment ? Sasiquoi ? Quel étrange prénom ! »

Ce rire, elle s’en souviendra longtemps Sasithorn. C’était un jeune ainoko. Probablement plus jeune qu’elle, mais déjà marqué par les difficultés de la rue. Il avait de grandes oreilles pointant vers le ciel, des cheveux couleurs de sable chaud, tout comme le pelage couvrant sa queue en panache et ses attributs canins. Sasithorn ne saura jamais vraiment de quelle sorte d’ainoko elle avait à faire, mais ce jour-là, elle se souviendra toujours de ce rire clair et joyeux.

Il s’appelait « Billie, mais ie et pas y » un prénom qu’il avait prit parce qu’il l’avait entendu un jour. Il n’est pas certain de l’avoir entendu. Il se souvient juste qu’il y avait quelqu’un avec une grosse voix qui avait dit quelque chose qui ressemblait drôlement à « Billy » alors il avait décidé que ce serait son prénom. Car il ne se souvient pas de ses origines, de ses parents, de sa condition d’avant. Billie sera sa première rencontre, tout juste arrivée dans la rue, tout juste assez loin de la maison du « maître » pour pouvoir s’arrêter de courir. Elle était pieds nus « Je n’aurais pas eu le réflexe de mettre des chaussures. J’avais envie de sentir la vie sous mes pieds » Les pavés, la terre battue. Les chants. Les rires. Les cris. La vie nocturne. C’était ce qu’elle avait toujours voulu. Imaginé derrière les hauts murs de la maison. Et cette rencontre avec Billie lui permettra d’en savourer chaque instant, essayant d’éviter qu’il ne la touche, même par mégarde. Et Billie sera heureux d’avoir une compagne de jeu. Mais ce bonheur ne durera pas.

« Maman ! Je t’en prie, écoutes moi ! »
« Tu me déçois… »
« Pourquoi ne veux-tu pas me laisser te montrer à quel point c’était bien. A quel point c’était… »

La gifle claquera si fort que Sasithorn se souvient encore du silence qui suivra. Sunan n’avait encore jamais levé la main sur sa fille et ne pensait pas le faire un jour. Sasithorn aura une marque rouge sur sa peau diaphane, claquera la porte de sa chambre et y restera pendant plusieurs jours, refusant de manger. Elle ne pouvait s’empêcher de penser à Billie qu’elle avait dût quitter si rapidement. La course poursuite avec des hommes envoyés par leur « protecteur ». Elle avait même essayé, lorsqu’on l’avait attrapée, de toucher l’un d’eux. Juste pour voir. Juste pour savoir. Mais ils étaient au courant et l’avait ramené, en larmes, auprès de sa mère qui avait été si inquiète depuis le moment où elle s’était rendue compte de son absence.

« Peut-être as-tu été trop dure Sunan »
« Je vous en prie. C’est ma fille et je sais ce qui est bien pour elle. Vous imaginez si elle avait, ne serait-ce qu’effleurer quelqu’un ? Les conséquences en auraient été dramatiques. »

Et elles le seront.

Car quelques mois plus tard, le temps semblait à nouveau au beau fixe entre la fille et la mère. Toutes deux avaient trouvé un compromis pour permettre à Sasithorn d’étancher sa soif de connaissance et surtout, taire sa curiosité de l’extérieur. Les deux ainokos avaient tout simplement apposé certaines règles, leur permettant de sortir ensemble sans risque. Et cette idée satisfera tout le monde. Sasithorn commencera même à oublier les méfiances qu’elle avait vis-à-vis de leur hôte.

Cela ne durera qu’un temps.
Et le drame naîtra dans ce qu’on aurait pu voir comme une fin heureuse.

Depuis quelques temps, Sunan emmenait sa fille pour prier Arano. Une déesse qu’elle affectionnait particulièrement. L’enfant aimait accompagner sa maman. Parce que le lieu était magnifique et parce qu’elles y trouvaient la paix qu’elles recherchaient lorsqu’il y avait trop de gens dans les différents quartiers. C’était également le seul endroit où leur hôte préférait ne pas les accompagner. Sasithorn s’y sentait chez elle. Comme si le temple était sa maison. Elle demandait d’ailleurs souvent à sa mère d’y revenir. A tel point qu’il ne serait pas mentir de dire que la jeune ainoko était de plus en plus tentée par un travail auprès des femelles qui s’occupaient des lieux. Elle y serait amené…tragiquement.

« Sasithorn, vient, que je te présente ma nièce. »

Une ainoko qui ressemblait beaucoup à leur hôte, en plus délicate. Une peau de porcelaine. Sasithorn l’avait trouvé jolie dès qu’elle l’avait vu et voulait éprouver la douceur de ce derme. Mais il en était hors de question, évidemment. Complètement hors de question. Elle le savait.

Dès lors, les deux jeunes ainokos passèrent beaucoup de temps ensemble. Yumi appréciait la franchise de sa compagne de jeu et Sasithorn aimait son côté quelque peu excentrique derrière cette apparente délicatesse. Les deux jeunes femmes faisaient les quatre cents coups et ne se séparaient que lorsque Sasithorn et Sunan se rendaient au temple Arano. Le moment privilégié de la mère et de sa fille. Sunan en profitait pour s’assurer que Sasithorn faisait bien attention à ne pas entrer en contact physique avec sa jeune amie, la nièce de leur hôte qui, chose que l’enfant ne pouvait savoir, devenait peu à peu l’amant de sa mère. Un amant dont la Sunan ce serait bien passé. Mais que ne ferait-elle pas pour ne pas perdre cette sécurité dont elle et sa fille jouissaient depuis quelques temps désormais ? Et puis leur hôte n’était pas méchant…

« Maman ? »
« Oui Sasithorn ? »
« Pourquoi est-ce que ton sourire semble fané depuis quelques temps ? »
« … »

Elle ne pouvait pas avoir remarqué. Sasithorn ne connaissait rien aux jeux de l’amour, aux jeux charnels des adultes. Alors comment. Elle ne devait pas se douter de quoi que ce soit. N’est-ce pas ? Sunan espérait que sa fille ne savait pas. N’avait jamais entendu ou vu. Qu’elle n’allait pas se rendre compte que sa mère n’était même plus maîtresse de sa propre personne.

« Ce n’est pas vrai ma chérie. »
« Si maman. Ton sourire n’a plus le même éclat. Et tu m’as toujours dit que le sourire trahissait bien des choses. Dis-moi ma petite maman. »

Sunan ne pouvait pas le lui avouer. Elle préféra ne rien dire, se contenter de trouver un prétexte. Le changement de temps, la fatigue, des douleurs dans le corps. Des douleurs qui n’étaient pas réellement des mensonges, parce que le traitement qu’elle subissait pour pouvoir avoir des rapports avec son hôte était particulièrement douloureux. Mais cet ainoko, elle lui devait tout. Elle lui devait le fait de ne pas avoir été inquiétée pour la mort de son violeur. De ne pas avoir été vendue comme esclave et séparée de sa fille. Elle lui devait le toit, les vêtements, la nourriture à profusion. Oui. Elle lui devait le droit à la vie, à la presque liberté. Mais quel genre de liberté. Évidemment, Sunan pouvait toujours fuir sa condition. L’hôte n’était pas tout le temps derrière elle, pensant probablement qu’il était dans son bon droit en faisant ce qu’il faisait. Mais est-ce qu’elle devait en parler à sa fille ? Risquer d’être vue comme ces femmes de petites vertus ? Jamais. Pas aux yeux de Sasithorn. Et ma foi, sa liberté, elle la prendra dans la mort.

« Est-ce que ta fille est bien au courant pour ma nièce ? »
« Ne t’en fais pas. »

Ne t’en fais pas. C’était la phrase bateau entre Sunan et leur hôte. Ne t’en fais pas, je crois qu’il ne va pas pleuvoir. Ne t’en fais pas, je ne compte pas partir d’ici. Ne t’en fais pas, elle ne sait pas. Ne t’en fais pas…je n’ai pas eu mal…ne t’en fais pas.
Mais Sunan s’en faisait elle. Pas pour sa propre personne, qui passait bien après celle de sa fille, mais pour sa fille. Pour leur condition. Et si l’hôte décidait qu’il en avait marre d’elles deux ? Ou qu’il ne parvenait plus à jouir de la présence de Sunan ? S’il essayait de s’en prendre à Sasithorn un jour ? Pire…si…

Si ce jour arrivait. Ce jour où Sasithorn commettrait son premier meurtre.

Il faisait beau ce jour-là. Le Soleil était à son Zénith et la maisonnée avait décidé de préparer un petit pic-nique pour l’anniversaire de Yumi. Il fallait dignement fêter les seize ans de l’ainoko. Sasithorn se trouvait dans le patio avec Sunan et l’hôte et la nièce essayait différentes tenues pour l’anniversaire. Lorsque Sasithorn fut appelée par la jeune ainoko, Sunan ne prit pas garde, trop occupée avec ses soucis et ses problèmes de peau due aux traitements qu’elle subissait régulièrement et laissa donc Sasithorn rejoindre la nièce sans même une mise en garde. Car depuis quelque temps voyez-vous, la jeune ainoko semblait tête en l’air, troublée, oubliant souvent certaines petites choses même anodines et Sunan avait souvent eu le réflexe de se demander « Et si… » Et si elle oubliait qu’elle ne devait pas toucher les autres. Pourquoi elle ne doit pas. Et si elle oubliait sa situation de cuboméduse. Sa situation d’ainoko intouchable sans un traitement long et douloureux au préalable. Et si…et si…et un cri retentit bientôt dans la maison.

« Que se passe-t-il ? »
« Laisse…je vais aller voir. Ce doit être une querelle de jeune fille tu sais ce que c’est. »

Elle, elle savait que ce n’était pas une querelle. Et lorsqu’elle entra dans la chambre d’où provenait les cris, il était déjà trop tard. Yumi gisait dans son fratras de tissus et de robes et Sasithorn était dans un coin, une main encore tendue en avant en un geste qu’arrêté. « Ce n’est pas moi. Elle a…je n’ai pas…elle voulait…j’ai tenté de la repousser » Sunan ne comprenait rien, mais elle savait qu’il fallait agir vite. Elle saisit sa fille et toutes deux sortirent en urgence du bâtiment. Sunan savait que si elle croisait quelqu’un, elle pourrait toujours demander à ce qu’on laisse Yumi tranquille, qu’elle ne se sentait pas bien et qu’elle et sa fille partait chercher quelque chose pour la soulager. Elle trouverait bien une excuse, mais n’en eût pas besoin. Avant de partir, Sunan avait pensé à fermer la porte à clef. Sans forcément cacher le crime, cela leur donnerait un peu de temps.

Et ce temps, Sunan l eprit pour se rendre au temple Arano. Elle devait voir la toute grande prêtresse et lui demander un service. Un ultime service.

« Vous aviez dit un jour que si j’avais besoin de quelque chose…quoi que ce soit. »
« C’est beaucoup ce que vous me demandez. »
« Je vous en prie. Ce n’est pas de sa faute. Yumi a dût vouloir toucher Sasithorn. Cela faisait un moment qu’elle… »
« Mais êtes-vous obligé… »
« C’est le seul moyen. »

Sasithorn dût suivre la grande prêtresse après un baiser à sa mère. Elle ne pouvait pas deviner que Sunan allait commettre l’ultime sacrifice pour sauver sa vie à elle. Sunan allait retourner là-bas et se dénoncer. Dire qu’elle avait voulu gifler la gamine parce qu’elle n’arrêtait pas de hurler…et qu’elle pensait vraiment que le traitement, le dernier en date, était encore viable mais qu’en fait…cela suffirait à ce qu’on oublie sa fille. Elle pourrait toujours dire qu’elle ne l’a pas vue depuis qu’elle avait prit peur en voyant sa mère frapper Yumi. Elle pourrait toujours.

« Sois heureuse Sasithorn »

Et Sasithorn ne le sera jamais. Même si la grande prêtresse se montrera bonne avec elle. Même si elle sera comme une nouvelle mère et que l’ainoko trouvera en Shira une sœur à aimer. A protéger. Rien ne sera jamais plus pareil. Peut-être qu’elle est enfin libre de se promener, mais elle n’en a plus autant le goût qu’avant. Sa vie se résume désormais à servir la déesse Arano. Purement et simplement. Pour préserver l’enfant, la grande prêtresse lui avait dit que sa mère avait préféré repartir pour ne pas risquer de causer d’ennui à son enfant. Qu’il valait mieux que le crime reste un secret. Mais en grandissant, en vieillissant, Sasithorn avait compris que sa mère ne reviendrait jamais…non pas parce qu’elle voulait la protéger, mais parce qu’on ne revient pas de la mort…

« Sois heureuse…maman. »



Informations IRL

Pseudo : Beau
Âge IRL :  25 ans
Comment avez-vous connu le forum ? : Je suis le DC de Chieko !
Code du Règlement :
Qui a créé les Ainokos ? :


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 19.02.16 16:10
Re bienvenue à toiiii avec ce personnage qui s'annonce super intéressant *_*



Regarde moi...
Que suis-je maintenant ?
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Botan
Messages : 254
Âge IRL : 29
Date d'inscription : 28/12/2015
Multi-Compte : Tanchô Ankoku - Callum Maxwell - Eiji Meiroo - Momiji Meiroo - Atsuhiko Yume - Elupidio Aznar - Fumihiro Junsui - Tampopo Poko - Erwin Rosenthal
Actif : Oui - N'hésitez pas à mp mes autres comptes si je réponds pas ;)
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 19.02.16 16:27
Hi ! ^^

Me tarde de lire la suite !
L'image est sympa : je serais curieuse de la voir en entière ou en avatar au passage ! Mais me tarde la suite, vu que je sais que je trouve déjà le concept sympa suite à nos échanges de MP ^^
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 19.02.16 16:54
Re-Bienvenue ^^

Je suis ravie d'avoir enfin une prêtresse ! Si tu as des questions, n'hésite pas à venir me voir ! Je suis rarement connectée avec Shira, sauf pour répondre à mes rp mais je suis tout les jours connectés avec ce compte ^^
D'ailleurs, ça pourrait être bien qu'on voit la relation qu'elles peuvent avoir toutes les deux. Enfin tout dépend depuis quand est arrivée la tienne en tant que prêtresse ^^

D'ailleurs, c'est une espèce très intéressante que tu as choisi ! J'ai hâte de voir la suite de la fiche !


Migotines Joueur : // Migotines Personnage :



Spoiler:
 
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Honoka Kaijuu
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t109-honoka-kaijuu-chef-du-clan-kaijuu-termine http://maitreouneko.forumactif.org/
Messages : 864
Âge IRL : 24
Date d'inscription : 30/04/2015
Multi-Compte : Kesari, Seishuku Hikyaku, Shira, Isako Goro, Yokorobi Meiroo
Actif : Oui
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 19.02.16 18:11
Merci à tous ! Je ferai de sorte d'être le plus cohérente tout en restant dans les limites du BG.
Honoka, je pense que je t'enverrai un mp pendant la rédaction de ma fiche oui, histoire de ne pas faire d'erreurs !!! ♥

Et voilà l'image...Si quelqu'un d'ailleurs arrivais à cacher les tétons de manière esthétique >< je n'ai plus toshop ._.'
Attention tétons:
 
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 19.02.16 18:26
Voici ce que je te propose ^^

Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 19.02.16 18:38
ouaa intéressant le perso >o<




 
merci:
 


Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Idriss Ad-Dîn
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t319-idriss-ad-din-danseur-d-orient
Messages : 3538
Âge IRL : 33
Date d'inscription : 23/06/2015
Multi-Compte : Hanae Umako , Jun'Ichiro Kaiinu, XiaoLi, Momoka minoue, Aï Yume, Ushio Shikai
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 19.02.16 19:18
OMG merci maître !!! *-* ♥
Merci Idriss ^ ^
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 19.02.16 19:24
Contente que cela te plaise ♥
Bon courage pour ta fiche en tout cas ! ^^
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 11.03.16 23:53
Bonsoir, je passe en coup de vent pour m'excuser. Ma fiche prend du temps. Ce n'est pas parce que je ne suis pas motivée, mais bien parce que je suis sur une convention qui arrive à la fin du mois. Je dois poster dans les absences.
Est-ce que c'est possible de geler ma fiche jusqu'au mois prochain ? {Je suis vraiment navrée. Je ne pensais pas que j'allais devoir faire autant de bordel...} Je vous love d'avance. Et m'excuse encore.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 12.03.16 9:08
Y'a pas de soucis Chieko Very Happy
Courage pour la conv' ^^
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 01.04.16 17:40
Je suis de retour, je vais donc pouvoir continuer et terminer cette fiche ~ Je demande juste une semaine [c'est pour faire large...] Merci encore de votre patience <3
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 01.04.16 23:12
Noice! Bon retour parmi nous.


"Correr es mi destino."
Manu Chao-Clandestino


Initiateur
Marché d'Outre-monde

---------------------------------------------------------------
en italique, de l'Himérien dans le texte
Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Makyura
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t116-makyura
Messages : 1636
Âge IRL : 22
Date d'inscription : 02/05/2015
Multi-Compte : Habane Satoshi, Kisaburi Îto
Actif : Pas là du 12 au 24 avril
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 03.04.16 11:10
Y'a pas de soucis pour le délai Very Happy
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Takamori Ankoku
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t37-takamori-ankoku http://folio-adark.voila.net/
Messages : 860
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 15/04/2014
Multi-Compte : Kyoku Meiroo ▬ Kinu ▬ Katai "Zouka" Hikari ▬ Eryn & Engel Raventail ▬ Xia Jin Yue
Actif : Au Ralenti mais Présent !
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 25.04.16 0:48
Je prends énormément de temps à terminer ma fiche, mais c'est aussi et surtout parce que j'ai envie de bien faire les choses [vous n'imaginez pas la pression que je mets en faite xD] là j'ai posté une partie de l'histoire. Je dois relire la fiche de Shira [en accord avec la/le Joueur/se pour faire convenablement l'entrée de Sasithorn dans le temple Arano !]

Merci de votre patience...encore et toujours.
Je lis la fiche demain et terminerai la mienne dans la foulée. ♥
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 25.04.16 1:33
Je passe dans la foulée pour croasser un bienvenue \o
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 25.04.16 11:45
Y'a pas de soucis Wink
Prend-le temps qui te sembles nécessaire <3

(en plus, tu donnes toujours des nouvelles et on voit l'avancée, donc bon, je chipote pas sur les délais dans ces cas : faut pas s'en faire Wink )


Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Katai "Zouka" Hikari
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t380-katai-zouka-hikari
Messages : 307
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 10/07/2015
Multi-Compte : Takamori Ankoku ▬ Kinu ▬ Kyoku Meiroo ▬ Eryn & Engel Raventail ▬ Xia Jin Yue
Actif : Au Ralenti mais Présent !
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 27.04.16 3:14
Merci beaucoup Seisan !
Et merci Katai. Donnez des nouvelles, c'est la moindre des choses. Pas que vous pensiez que j'ai purement et simplement quitter le navire ou je ne sais quoi ^ ^

EDIT: Alors...après 67 remaniements, 100 envies de me foutre le tour et 42 culte païen, j'ai fini mon histoire. Mon physique et mon mental sont en relecture [je suis une insatisfaite] après, si on pouvait me donner déjà des avis sur l'histoire, que je sache si ce que j'ai fait entre au moins dans ce qu'il est permis de faire, ce serait super génial de la classe xD
J'aurai peut-être poster la fin de ma fiche d'ici à ce que vous lisiez ceci, mais je tenais à mettre un mot quand même !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 03.05.16 22:52
Piou ^^

Je lis l'histoire demain pour te filer un avis ♥
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 04.05.16 18:28
Merci Maître ! Et je vous poste le physique et le mental ce soir. <3
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 05.05.16 16:09
L'histoire est nickel Wink
Dit-moi quand tu seras ok sur le caractère et le physique que je puisse terminer la validation ^^

Merci d'avance ! Very Happy
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 05.05.16 21:50
KOOL ! Je poste tout à l'heure ! Je vais juste boire un thé. Je devais le faire hier en rentrant et je me suis endormie comme une petite vieille devant ma série xDDDD <3
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 08.05.16 10:56
Tout est ok Very Happy !
Je valide avec grand plaisir ^^

Fiche Validée
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Migoto tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Migoto no Shima et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.
Nous te demanderons aussi d'aller Recenser tes dons ainsi que Recenser ta race si tu es Ainoko. De plus, peu importe ton groupe, si tu peux aller recenser ton Métier cela serait pratique.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Les langues que parlent ton personnage, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci.
Nous avons aussi les Dépôts de Missives pour les rps de type "épistolaires". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage ^^
A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 09.05.16 11:30
YEAHHH MErci beaucoup Maître <3 <3
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Sasithorn || Terminé ! 25.08.17 21:37
Fiche Abandonnée

"J'espère que tu reviendras vite ! Ce n'est qu'un Au Revoir."

Bonjour.

Bien que la fiche soit complète, bien que tu fus validé, nous n'avons pas eut de tes nouvelles lors des relances, et nous avons dû supprimer ton personnage.

Il est certain que ce ne fut pas de gaieté de cœur, sachant qu'autant le staff que tes partenaires de rps te regretterons.

Néanmoins, sache que si tu nous reviens, un Mp de contact au staff nous permettra de ressortir ta fiche de présentation.

Il te restera juste à faire un petit paragraphe inventant la vie de ton personnage, en équivalence de la durée de ton absence parmi nous...

Ceci afin de rejoindre à nouveau les joueurs du forum.

Cordialement,
Le staff qui espère te revoir.


Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
Sasithorn || Terminé !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: A la fin, vient la Rencontre. :: Les Mémoires :: Rayon des Identitées-
Sauter vers: