Test de Yoirou Inken
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Tests Identitaires :: Tests Validés
(#) Sujet: Test de Yoirou Inken 25.01.16 2:25
Fiche du Personnage : Yoirou Inken
Test : L'humain de l'autre coté de la table est pas l'aise en notre présence, moi j'ai pas le pied marin, l'un dans l'autre ça s'équilibre dans l'inconfort. Les pirates qui traitent avec nous doivent supporter l'absence de magie. Mais le profit à se faire compense bien de pas pouvoir utiliser ses joujous de sorcier le temps des négociations. J'encaisse bien de faire la jactance et de boire son rhum pourri avec la gueule de bois, moi.
Je tête sur le cigare que m'a offert mon hôte pour essayer de faire passer le goût miteux que j'ai dans la bouche. L'expérience affichée avec laquelle je fume cette petite douceur des îles marchandes fait contraste avec l'allure juvénile de mon visage. Décalé. J'ai assez l'habitude des pirates pour savoir que ça les choque de faire commerce avec d'apparents puceaux. Ils font régulièrement des blagues là dessus. Pourtant, j'ai fait du business avec le grand père du capitaine qui se tient devant moi. Elles vivent moins longtemps que nous, ces pauvres petites choses. Ça me fait d'ailleurs une impression bizarre de parler à des humains libres, à chaque fois. Faut dire que j'en croise pas souvent ! Mais celui là je l'aime bien. Les pirates je les vois plusieurs fois par an pour négocier les cargaisons d'esclaves, ça crée des liens. Puis, hé, celui là je l'ai vu grandir d'une année sur l'autre, et maintenant il aborde la quarantaine, ce qui est très vieux pour son espèce. Je suis pas un monstre, je m'attache quand même. Mais les affaires c'est les affaires.

Avant de passer aux négociations proprement dites, on discute de choses et d'autres en sirotant des alcools forts. Notamment de dont parlent les hommes quand ils sont seuls entre eux : de tissus, des modes à l'étranger, de comment vont les enfants, et les cours de piano de la cadette, ça se passe ? Je participe avec tout l'enthousiasme que mon mal de crâne me permet. Puis, peu à peu, la conversation glisse sur le commerce. La négociation est serrée, un nombre exceptionnellement important d'Inexistants a survécu au voyage en bateau, ça fait beaucoup de profit à se disputer. Mais après autant d'années de collaboration, c'est presque plus pour le sport que pour l'argent (c'est plus pour l'argent quand même parce que j'aime ça, genre, beaucoup). Au final, les deux parties peuvent se séparer presque satisfaites (j'aurais voulu plus d'argent, mais j'en ai jamais assez de toute façon). Maintenant je peux retourner cuver mon alcool dans des draps en soie et manger des gésiers de cailles confits ou je sais pas quelle saloperie de bourge.

Je quitte donc le bateau pour retourner sur notre charmante île, qu'on peut aussi appeler Migoto no Shima, le QG des connards, voire carrément l'Interzone. J'suis content, parce que ça puait là dedans. Les mauvais traitement sentent toujours mauvais. Ceux qui valent de la thune sont un peu mieux traités, mais les simples travailleurs sont moins entretenus que les stocks de biscuits de mer. Je vois rarement les esclaves de près de toute façon, j'suis trop important pour ça. Du coup j'me casse.
'videmment c'est pas moi qui rame pour revenir jusqu'à la côte. J'étais venus avec genre comme des larbins, mais en plus costaud. On fait certes affaire avec les pirates depuis plusieurs années, mais c'est pas pour ça qu'il faut baisser sa garde et oublier d'amener les copains qui sont doués en bagarre. Moi personnellement je m'impose pas sur le plan physique. Mes dons me permettent beaucoup de choses, mais pas de triompher de tout un équipage aguerri au combat. Heureusement j'peux payer des débiles pour faire ça à ma place. Et pas très cher en plus.

Les pieds sur le sable, je me sens déjà mieux. J'aime pas la mer. C'est gerbant, j'sais pas nager, et en plus ça dégueulasse mon kimono. C'est une putain de pièce de collection j'te ferais dire, des broderies de cette qualité là on en fait plus de nos jours. C'est dur de trouver des produits de luxe fabriqués par les humains qui ne soient pas reliés à la magie. Et j'ai pas le temps de me changer, faut que j'aille me murger en ville pour graisser la patte à je sais plus quel bourge. Je les mélange tous. Les jours de déprime, j'ai l'impression que ma vie est une longue traînée de vomi. Y a eu d'autres trucs entre deux, mais j'dois avouer que le vomi est un élément très récurrent. J'sais pas si y a assez de savon sur Terre pour en nettoyer autant.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Test de Yoirou Inken 25.01.16 6:39
Bonjour et Bienvenue sur Migoto !

Un test trés intéressant et plaisant sur ce perso qu'est Yoirou Smile
Je ne vois aucunes incohérences et j'avoue que le dégoût du sale de Yoirou est de loun perceptible Wink

Bon courage pour la fiche car je valide le test !
Si tu as des demandes où des questions, n'hésite pas à demander. Nous nous ferons un plaisir de te répondre ^^
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Takamori Ankoku
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t37-takamori-ankoku http://folio-adark.voila.net/
Messages : 860
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 15/04/2014
Multi-Compte : Kyoku Meiroo ▬ Kinu ▬ Katai "Zouka" Hikari ▬ Eryn & Engel Raventail ▬ Xia Jin Yue
Actif : Au Ralenti mais Présent !
Revenir en haut Aller en bas
Test de Yoirou Inken
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nouveau test de répartition
» Mélanie passe le test HIV (pv Guillaume et un autre médecin)
» Test : qui est ton idole...
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Etes-vous attentifs aux autres ??? Petit test...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Tests Identitaires :: Tests Validés-
Sauter vers: