Botan Kagenui - Si doux et si aimable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Humains
(#) Sujet: Botan Kagenui - Si doux et si aimable 29.12.15 10:06
Image Présentation 600*200
Botan Kagenui

Informations
Année de Naissance : An 26 (24 ans)
Genre :
Nationalité : Taiyotsuki
Statut : Libre
Métier : Ambassadeur du Taiyostuki et frère cadet du Shôgun


▬ Don(s) :
- Soin instantané :
Le corps de Botan est capable de guérir n'importe quelle blessure. Plus la blessure est grande, plus le temps de régénération sera long. C'est un don épuisant qui peut rapidement lui faire perdre connaissance. La douleur occasionnée reste la même. Si on lui coupe un bras par exemple, il ressentira la douleur et la reconstruction de chaque cellule.

- Baiser empoissonné : Ses lèvres sont remplies de poison. Un baiser et il empoissonne la personne qu'il a embrassé. Le poison se répand là ou sa bouche à touché la peau, rendant le sang noir, faisant apparaître les veines. Si le poison atteint le cœur, la personne meurt. Un deuxième baiser et il est capable de soigner son propre poison.


Psychologie & Physionomie

Féminin, Botan l'ai assurément. D'ailleurs il est le portrait craché de sa sœur jumelle Birei. Beau, gracieux, tout en courbe, on reste souvent peu insensible à son charme. De taille moyenne, il avoisine le mètre soixante-quinze et est assez mince. Plutôt bien bâti par les heures d'entraînement au sabre, il n'en reste pas moins fin, suffisamment en tout cas pour qu'on le prenne pour une demoiselle, c’est sûrement dû à son manque de carrure et à ses épaules rondes et veloutées. Comme une jolie petite poupée, sa peau est pâle, des grands yeux carmin bordés de longs cils noirs, ses sourcils n'ont jamais un pli de travers et sa masse de cheveux épaisse et sombre est envoutante. Il s'en dégage d'ailleurs toujours une agréable odeur de lotus et Botan les laisse pousser depuis qu'il est tout petit ce qui les fait arriver au niveau de ses reins.
Séduisant et attractif, il maquille souvent ses paupières de fards rouges et ses lèvres charnues. Il ne porte que des kimonos de très grandes qualités, fait sur-mesure pour lui, souvent brodés de motifs élégants comme des grues ou des feuilles d’érables. Il aime les couleurs claires qui mettent son teint en valeur et une moue un peu boudeuse est toujours collée sur le plie de ses lèvres. Ses mains sont raffinées et douces malgré quelques déformations et des cals dû au maniement du sabre. Ne lui dites jamais qu’il ressemble à une fille car monsieur pourrait très mal le prendre.

Botan est né avec une cuillère dans la bouche. Si de nombreuses personnes peuvent penser que sa vie a été d’une facilité déconcertante, ce qui en soit n’est pas totalement faux, cela n’est pas exact non plus. Naître dans les hautes sphères n’est pas une chose aisée et si l’on bénéficie de la protection de la famille, l’on peut aussi facilement la décevoir. Botan est quelqu’un de très entêté qui ne démord jamais de ses points de vue, très patient sur certains points, très résistant à la critique et la raillerie, il  capable de fournir des efforts incommensurables pour atteindre l’objectif qu’il s’est fixé. C’est quelqu’un qui n’a qu’une parole et même si il déteste la plupart des gens, quand il dit quelque chose, il le fait.
Son sens particulier de la justice le fait souvent monter au créneau et si sa susceptibilité royale en fait quelqu’un d’hautain et impétueux, il n’a pas peur de remettre les gens à leur place en employant le verbe ou la force. Sa sœur aînée, le Shôgun, vous dirait que c’est une vraie tête brûlée, mais que cela est adorable de le voir se débattre pour ses idées, hurlant et beuglant comme un charretier pour protéger ses idéaux.
Comme tous bons nobles qui se respectent, il possède de nombreuses manières et une élégance rare dans ses gestes, pourtant cela ne l’empêche d’avoir un vocabulaire fleurit et d’entrer dans des colères noires. Condescendant et sarcastique, il aime piquer tous ceux qui le cherche d’un peu trop près ou qui crache sur sa famille. Fidèle à Yukihime, il est sur Migoto suite à sa demande et sert ses intérêts du mieux qu’il peut.
Exécrant les Ainokos, ils les tolèrent très mal et à beaucoup de mal à faire affaires avec eux. Il ne peut s’empêcher de les chercher, lançant des piques et des réflexions pour les rabaisser. Pour lui, ils ne restent que des animaux doués de paroles et de magie. Magie qu’ils ont volée.
Il déteste d’ailleurs se sentir faible face à l’amagie et se raccroche à son sabre pour résoudre ses soucis. Sabre qu'il maîtrise mieux que la moyenne. Il n'égale pas un samourai, mais sait parfaitement se défendre et tailler dans le vif si on le taquine d'un peu trop prés. Un brin bagarreur, il a tendance à chercher les autres et à souvent en venir aux mains.
Botan n’a été entouré que de ses sœurs et il voue aux femmes une passion sans borne, défendant leurs droits et leur noblesse, peu importe le métier qu’elles font. Féministe malgré le fait qu’il soit un homme, c’est quelqu’un de très galant, qui a de très bonnes manières et qui s’implique au quotidien à faire en sorte qu’elles soient respectées. Tenace et pugnace, le jeune homme ne lâche jamais le morceau et entend bien faire respecter l’autorité de sa sœur sur l’île.
Si certains le trouve parfois trop fonceur, il fait preuve de courage en enfonçant les portes quitte à parfois se mettre les gens à dos. Passionné, Botan ne fait jamais les choses à moitié et s'implique toujours personnellement dans ce qu'il fait.


Biographie

La vie de petit seigneur yamato ressemblait au tout départ à un doux rêve. Tout était beau, scintillant, tout le monde était gentil avec eux, chaleureux et agréable. Eux car Botan était indissociable de sa sœur jumelle Birei, ils étaient tout le temps élégamment vêtus, toujours souriant et leurs bouilles similaires faisaient fondre les domestiques. Leur sœur Yukihime les adorait. Leur aînée de deux ans passait leur temps avec eux, toujours fourré ensemble à leur lire des histoires, à jouer à cache-cache dans leur demeure familiale au milieu des terres des Kagenuis. Leur père, Aijiro Kagenui, daimyo au service du Shogûn Saizen, les appelait ses petits monstres et leur enseignait tout ce qu’ils devaient savoir pour faire sensation à la cour du Shogun et de l’empereur. Ils apprirent très rapidement à lire, écrire, compter, à savoir chanter et jouer d’instruments, mais aussi à retenir le nom de chacun des chefs de Clan, de leur enfants, de qui il fallait se rapprocher, avec qui il fallait jouer pour se faire bien voir, avec qui il était bon de bien s’entendre et qui il était bon de railler.

C’était un jeu rigolo que de glousser de haut de ses six dans le dos de certains, et si Birei se montrait moins attiré par ces règles, Botan lui s’en donnait à cœur joie, se pavanant comme un petit paon au milieu des petites filles des autres domaines. Il fallait dire que son franc parlé, sa voix d’ange et son visage aux ovales parfaits avait le don de lui attirer la sympathie des gens. C’était drôle, et cela l’amusait grandement.
Rapidement, il prit des courts de maniement de sabre au dojo Fundoha qui se trouvait dans leur domaine. Leur père voulait faire de lui un homme droit et honorable, qui ne se reposerait pas que sur sa magie. Le maître d’arme du dojo avait un fils plus jeune que lui, un certain Kagami et si Botan se montra un peu hautain au départ, ils devinrent rapidement amis. Il fallait dire que Kagami possédait une dextérité au sabre qui forçait l’admiration et Botan pouvait passer des heures à le regarder faire des katas, à s’entraîner à ses côtés, essayant de le copier mais étant rapidement épuisé et clairement pas aussi doué, même si il débrouillait mieux que la moyenne.
Si Botan riait avec Kagami, à leurs neuf ans Birei, elle, l’observait de loin, préférant cacher son visage derrière un éventail que de venir tenir le sabre avec eux. Oh bien sûr Botan remarqua que sa sœur tombait doucement amoureuse de ce garçon un peu trop sérieux et si il dû s’en réjouir, il sentit quelque chose cogner contre son cœur, quelque chose qui gratta contre sa chair et qui lui fit atrocement mal.
Alors, un soir, malin comme un singe, il donna rendez-vous au nom de sa sœur à Kagami. Il courut enfiler les vêtements de sa sœur, et se rendit au  rendez-vous paré d’un joli kimono orange et d’un obi fleuri. A vrai dire, il ressemblait à sa sœur comme deux gouttes d’eaux et il était impossible à leur âge de faire une quelconque différence. Alors tout souriant, adoptant les mimiques un peu timides de sa sœur, il prit la main de Kagami pour traverser le pont de bois au-dessus de la marre à lotus, et en ce soir de printemps, il lui donna son premier baiser. C’était doux et sucré et si Botan sentit son cœur s’envoler, le fait que Kagami le repousse le meurtrit profondément. Pourtant, il n’en montra rien, se contentant de verser quelques larmes aux noms de sa sœur et de prendre la fuite.
Le lendemain fut rude, car il dû faire comme si il ne savait pas et il dû enfouir au plus profond de lui cet amour d’enfance pour ne pas perdre celui qu’il considérait comme un ami très cher.

Les années passèrent et leur sœur aînée épousa le Shogun Toramaru Saizen. L’ascension de leur famille fut importante et si Birei resta vivre avec leur père dans le domaine des Kagenui, Botan lui partit à la cour, suivant par la même l’ascension de Kagami au poste de Maître d’Armes de la cour impérial.
Botan resta dans l’ombre de sa sœur, souriant et riant avec elle, il lui glissait régulièrement ce qu’il entendait, s’amusant de ces petits jeux et si parfois il s’absentait pour retourner voir sa Birei, il revenait toujours, continuant de s’entraîner et de combattre avec Kagami. Oh il savait qu’il ne gagnerait jamais, mais la blessure d’avoir été rejeté avait guérit depuis longtemps et l’envie de lui prouver qu’il était un homme était souvent la plus forte.

A la mort du Shogun, Yukihime monta sur le trône, aider par les recherches effectuées par Botan dans divers documents ancestraux sur les terres des Kagenui. A ce petit jeu-là, il était très fort. Trouver et fouiner étaient si amusant. Oh il était colérique et bavard, on le pensait trop idiot pour être capable de ce genre de chose, soit, cela lui allait car en attendant, on ne le soupçonnait pas. Mais en attendant, il rôdait dans l’ombre, usant de magie et de subterfuges doux amer.

Puis un jour, il apprit que le père de Kagami avait des relations avec la fiancée du jeune homme. Il en fut si choqué qu’il cacha son visage derrière la manche de son kimono, son cœur battant à tout rompre. Incapable de croire en cela, il demanda à sa sœur aînée d’intervenir pour faire taire cette rumeur, mais avec son air si parfait, elle lui rit doucement au nez en disant que tout cela faisait partit d’un plan bien plus vaste. Que Kagami et son père n’était que des détails pour la poursuite de leur projet, que rien n’était plus important que ce à quoi ils aspiraient. Ils étaient des Kagenuis et si leur lignée avait failli disparaître, elle était encore profondément ancrée dans la politique et elle ne se laisserait pas déstabiliser.
Botan en fut terriblement marqué et s’il ne dit rien, se contentant de comprendre ce que sa sœur voulait, pourtant sincèrement touché par les mensonges de sa soeur.

La proximité de Kagami et Botan eu une influence plutôt négative sur la réputation du frère du Shôgun. Celui qui était à l’origine des principaux murmures de couloirs du palais était maintenant la cible de railleries et Botan fut un jour empoissonné.  Une forte fièvre monta rapidement, ses tripes se retournèrent et il fallut beaucoup de magie et d’herbe médicinale pour extraire le poison de son corps et lui faire échapper à la mort. De nombreux mois il resta alité sous la seule surveillance d’un garde, un certain Akito Makishima.
Akito devint rapidement celui avec qui il passait le plus de temps, lui racontant ses délires dû à la fièvre, le voyant dans un état pitoyable. Si Akito le prit tout d’abord pour une femme, il dû rapidement se rendre compte qu’il était un homme quand face à sa nudité il lui proposa de partager sa couche. Devenant garde du corps et amant occasionnel Akito suivait Botan un peu partout et ce dernier pu bientôt rejoindre sa sœur. Il s’excusa auprès d’elle et fit en sorte que la rumeur s’éteigne le plus rapidement possible, usant de moyens déloyaux et parfois cruel. Akito fut envoyé ailleurs et Botan se retrouva de nouveau seul avec sa sœur, ayant finalement mit une certaine distance entre lui et Kagami. Kagami qui ne fut d'ailleurs pas informer de sa maladie, ou si il l'apprit, ne prit pas la peine de venir le voir.
La rancoeur enflait doucement dans la poitrine de Botan pour finalement  voir son ancien amour se transformer en rage quand Kagami tenta d’assassiner sa sœur. Il fut là ce soir-là à tenter de l’arrêter, la lame sur la gorge. Il entendit son cri de rage face à ce qu’il venait de faire, face à son échec et face à cette colère.
Botan ravala tous ses souvenirs qui lui sautaient au visage et c’est avec une amertume certaine qu’il vit le bateau qui contenait son ami quitter le port pour Migoto.

Sans vraiment qu’on ne sache trop comment et pourquoi, l’ambassadeur Taiyostuki à Migoto fut retrouvé noyé. Visiblement une sombre histoire d’ébats avec une ainoko aquatique qui aurait mal tourné, et Yukihime vit là l’occasion de placer son pion le plus précieux. D’envoyer son propre frère fouillé sur l’île pour en savoir plus sur Taisha.

Botan, fidèle à sa sœur et à ses convictions accepta sans sourciller bien que triste d’être si loin de sa famille. Elle promit de le faire revenir rapidement s’il trouvait le moyen de découvrir Taisha et Botan embarqua par une matinée d’hiver pour Migoto en tant qu’humain libre.
La souffrance que lui occasionna le trajet fut indescriptible. Il avait eu beau s’entraîner quelques jours en côtoyant des Ainokos à la cour, l’amagie lui fit revivre son empoissonnement, décuplant sa douleur. Déjà qu’il exécrait les ainokos, les trouvant sous évolués et pathétiques, mais là le fait qu’il le fasse autant souffrir le foudroya sur place. La perte de sa magie, lui fit perdre ses repères et il ne se souvint plus de la fin du voyage car il s’évanouit, incapable de supporter une telle torture.
Les longues semaines qui suivirent furent une espèce de flou sans queue ni tête, ou il se concentrait sur son travail pour envoyer des rapports à sa sœur, où il essayait d’échapper à tous ses animaux sauvages. Migoto exacerba sa haine farouche des ainokos et lui qui était d’un tempérament houleux devint vite provocateur. Oh il s’en mangea des coups, mais il en rendit au centuple, la douleur canalisant ce mal être qu’il avait à cause de son manque de magie. Sa fierté en prit d’ailleurs un coup et il fit mine que l’amagie ne lui faisait rien, mais le soir il pouvait vomir tripes et boyaux tellement il se sentait mal.
Cette douleur finit au bout de deux mois par s’estomper un peu, restant pourtant constamment proche de son cœur, mais devenant vivable.  Ou alors il s’était endurcit.

Il reprit donc les fonctions d'ambassadeur, impétueux, indomptable parfaitement insupportable, il comptait bien écraser ces petites bestioles qui se croyaient au centre du monde, il comptait bien dire non à toutes les propositions qui n’avantageraient pas le Taiyotsuki, il comptait bien trouver Taisha et l’asservir à son tour, il comptait bien devenir le prochain empereur du Taiyostuki.


Informations IRL

Pseudo : Tartine
Âge IRL : No comment
Comment avez-vous connu le forum ? : La lumière *_*
Code du Règlement : On est là pour s’amuser
Qu'ont les humains, que les ainokos annulent ? : MAGIC MIKE
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Botan
Messages : 254
Âge IRL : 29
Date d'inscription : 28/12/2015
Multi-Compte : Tanchô Ankoku - Callum Maxwell - Eiji Meiroo - Momiji Meiroo - Atsuhiko Yume - Elupidio Aznar - Fumihiro Junsui - Tampopo Poko - Erwin Rosenthal
Actif : Oui - N'hésitez pas à mp mes autres comptes si je réponds pas ;)
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Botan Kagenui - Si doux et si aimable 29.12.15 10:36
Oh, un bouffon ! ^^
Soit le non-bienvenu trés cher.


Humain(e) Libre
avatar
Humain(e) Libre
Xia Jin Yue
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t725-xia-jin-yue-termine
Messages : 137
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 23/12/2015
Multi-Compte : Takamori Ankoku ▬ Kinu ▬ Kyoku Meiroo ▬ Eryn & Engel Raventail ▬ Katai "Zouka" Hikari
Actif : Au Ralenti mais Présent !
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Botan Kagenui - Si doux et si aimable 29.12.15 14:52
Hoo qu'il est chou lui;...

bienvenue




 
merci:
 


Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Idriss Ad-Dîn
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t319-idriss-ad-din-danseur-d-orient
Messages : 3529
Âge IRL : 32
Date d'inscription : 23/06/2015
Multi-Compte : Hanae Umako , Jun'Ichiro Kaiinu, XiaoLi, Momoka minoue, Aï Yume, Ushio Shikai
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Botan Kagenui - Si doux et si aimable 29.12.15 17:59
Va mourir Jin Yue !

"caline Idriss car c'est un choupi humain"

Fiche finie Smile
J'espère que ça plaira ^^



Regarde moi...
Que suis-je maintenant ?
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Botan
Messages : 254
Âge IRL : 29
Date d'inscription : 28/12/2015
Multi-Compte : Tanchô Ankoku - Callum Maxwell - Eiji Meiroo - Momiji Meiroo - Atsuhiko Yume - Elupidio Aznar - Fumihiro Junsui - Tampopo Poko - Erwin Rosenthal
Actif : Oui - N'hésitez pas à mp mes autres comptes si je réponds pas ;)
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Botan Kagenui - Si doux et si aimable 29.12.15 21:01
Coucou.
Hum...j'ai juste une petite incohérence à voir comment agencer/corriger ça en fait ^^'

Kagami a fait sa tentative d'assassinat au mieux, il y a trois mois (fin du mois de Tsuku, juste avant le passage à l'an 50 je dirais) ... or, tu mets qu'il a été envoyé sur migoto, puis que tu as été empoisonné et enfin que ça fait un an que tu es sur l'île. J'avoue que pour le coup, on a un petit soucis de cohérence ^^'
(Dans son achat et sa fiche, Kagami dit bien qu'il est là depuis peu ^^')

Après, ce que je peux te proposer.
Les Fundoha ont été pas mal déchu, et cela aurait put nuire à ton perso lui valant cette tentative d'assassinat par le poison. Kagami étant en rage folle contre les Kagenui/Saizen, sûr qu'il n'aura pas été présent pour son ami...Une fois remis, alors que tu ne cherches plus à t'afficher comme lui étant proche car il a eut une période bien sombre de caractère mine de rien...c'est là que Kagami tente son assassinat, échoue, et ait envoyé sur Migoto. Puis, un mois après voir deux, le soucis de l'ambassadeur mort et hop : envoyé sur Migoto.

Le truc, c'est que cela signifie que ta venue sur l'île est récente. Mais je crois que c'est la version la plus logique niveau cohérence de chronologie. Sauf si tu as d'autres idées.
Enfin, voili voilou ^^"

C'est le seul détail qui m'empêche de te valider de suite ^^
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2247
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Botan Kagenui - Si doux et si aimable 29.12.15 21:30
C'est corrigé, j'ai opté pour ton idée n'en ayant pas de meilleurs. Botan est donc sur Migoto depuis à peu prés deux et demi ^^
J'espère que ça ira Smile



Regarde moi...
Que suis-je maintenant ?
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Botan
Messages : 254
Âge IRL : 29
Date d'inscription : 28/12/2015
Multi-Compte : Tanchô Ankoku - Callum Maxwell - Eiji Meiroo - Momiji Meiroo - Atsuhiko Yume - Elupidio Aznar - Fumihiro Junsui - Tampopo Poko - Erwin Rosenthal
Actif : Oui - N'hésitez pas à mp mes autres comptes si je réponds pas ;)
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Botan Kagenui - Si doux et si aimable 29.12.15 21:32
Tout est OK alors Wink

Fiche Validée
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Migoto tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Migoto no Shima et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.
Nous te demanderons aussi d'aller Recenser tes dons ainsi que Recenser ta race si tu es Ainoko. De plus, peu importe ton groupe, si tu peux aller recenser ton Métier cela serait pratique.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Les langues que parlent ton personnage, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup Embarassed ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci.
Nous avons aussi les Dépôts de Missives pour les rps de type "épistolaires". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage ^^
A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2247
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
Botan Kagenui - Si doux et si aimable
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Cheveux doux et brillants
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Sentir son corps se détachait du sol .PV Doux Cauchemar.
» Le doux calme de la pluie torrentielle [PV]
» Doux Nuage (U-C =D) || 6 Déc.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Humains-
Sauter vers: