Aedan - L'optimiste fini (Terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Humains
(#) Sujet: Aedan - L'optimiste fini (Terminée) 16.11.15 21:23
Image Présentation 600*200
Aedan Riwaleen

Informations
Année de Naissance : An 22. (28 ans)
Genre :
Nationalité : Tyr Hynafol
Statut : Asservi
Métier : Garde du corps de Momiji-san


Psychologie & Physionomie

Aedan… Aedan… Aedan… Ce garçon peut être une vraie catastrophe pour certains, surtout pour Kagura, mais son côté amical rattrape toujours le coup. Il a toujours été quelqu’un de très enjoué et reste toujours optimiste. D’ailleurs, c’est ce trait de caractère qui lui a permis de garder la tête sur les épaules et à ne pas devenir fou lorsqu’il était au service de son premier maître. Il a toujours un sourire sur les lèvres et apprécie la compagnie. La solitude, ce n’est vraiment pas son truc. Il adore taquiner les gens et les faire rire lorsqu’ils ne vont pas bien puisqu’il déteste voir des yeux tristes. Lorsqu’il était encore à la place des chaines, il était encore très jeune mais essayait de réconforter tous les humains qui souffraient de la perte de leur magie ainsi que les ainokos qui passaient de maître en maître. Il n’aimait vraiment pas les voir pleurer et faisait tout son possible pour qu’un petit sourire revienne sur leurs lèvres. Il est aussi empathique signifiant qu’il est souvent affecté par les sentiments des gens. L’humain aime les câlins et saute sur toutes les personnes qui lui sont proches lorsqu’il en a l’occasion pour les câliner ou pour leur faire des bisous. Il aime le contact physique et le recherche constamment. Sous doute, du fait, de son traumatisme violent datant de son premier maître. A cette époque, dès qu’il avait du temps libre ou lorsque ce dernier n’était pas à la maison, il se réfugiait dans une bibliothèque avec un autre ainoko asservi qui l’aida à apprendre à lire et à écrire en Yamato puisque bien qu’il ait appris le Yamato lors de son voyage de Tyr Hynafol à Migoto, enfin arrivé à destination, il avait encore du mal à le parler. Son premier maître lui inculqua également un apprentissage intensif lui permettant de parler couramment en l’espace de quelques mois. Néanmoins, il a toujours le petit accent de son pays natal. Aedan avait commencé à développer une passion pour la lecture et s’était cultivé de cette manière. Il continue aujourd’hui encore à se prélasser au soleil avec un bon livre. D’ailleurs, il a petit faible pour le jeu d’échec et s’est découvert un talent parce que bien que son ancien maître était quelqu’un de sadique, il mettait un point d’honneur que ses esclaves soient cultivés et puissent avoir un talent quelconque qui pourrait le divertir lorsqu’il s’ennuyait de ses pratiques perverses. Souvent, il se sert dans la réserve privée de son maître pour se fumer une pipe de cette herbe qui le rend encore plus joyeux qu’à l’habitude. C’est bien sa petite faiblesse mais Momiji le sait et tant qu’il n’abuse pas sur la consommation, il l’autorise à se servir discrètement.
Aedan peut être très sérieux lorsque la situation le lui demande. Dans son travail ou en public, il sait qu’il doit faire attention à ce qu’il peut dire ou de la manière dont il se comporte pour ne pas dégrader l’image de son maître. Il sait qu’il est très strict sur ce sujet et son sourire s’efface dès qu’il prend le rôle de garde du corps. L’humain reste toujours silencieux et ne parle plus tant qu’on ne lui pose pas de questions ou que Momiji ne lui accorde pas la parole. Dans ces situations, il a l’air d’être quelqu’un de très froid et distant mais il arrive tant bien que mal à jouer ce rôle.

Physiquement, Aedan n’est ni trop petit, ni trop grand, il mesure 1,75 mètre. Il est élancé et mince et a quelques muscles sans qu’ils ne soient trop imposants pour ne pas gêner son agilité. Ses cheveux sont roux tirant plus sur le rouge et il utilise des plantes pour accentuer ces teints rouges foncés. Son visage est plutôt élancé et il arbore des yeux d’un vert très prononcé. L’humain a toujours une boucle à l’oreille gauche et son cache-œil à l’œil droit. Son premier maître lui a arraché l’œil par plaisir et a utilisé le don d’un ainoko asservi pour qu’il guérisse plus vite afin qu’il puisse continuer à se divertir avec l’humain. Cet événement de sa vie a été traumatisant mais il a réussi à se remettre sur pieds en gardant son optimisme. Généralement, il enfile une tunique de couleur et un pantalon sombre avec ses bottes qui lui montent jusqu’au genoux. Aedan se trimbale toujours avec une écharpe par tout temps, qu’il fasse chaud, froid ou même pluvieux. Il a de temps en temps un bandeau en peau de reptile sur la tête mais il s’agit là uniquement d’un souci de style plutôt que d’utilité. Parfois, il se couvre aussi d’un chapeau. Lorsqu’il travaille, il arbore un genre d’uniforme : il a toujours un pantalon noir en une sorte de cuir ainsi qu’une veste noire et blanche un peu plus épaisse qui le protège en cas d’attaques. En dix ans, il a pu apprendre beaucoup en ce qui concerne les combats, améliorant son agilité considérément. Il se débrouille également avec les armes blanches mais surtout avec son sabre de taille moyenne qu’il ajoute à son uniforme. En tant que signe d’appartenance, l’emblème des Meiroos est accroché à l’intérieur de sa vest et il garde toujours au cou un collier avec le signe de Momiji dont il ne sépare jamais.


Biographie

 
Last of The Wilds – Nightwish

Il faisait chaud à Tyr Hynafol et le vent balayait les arbres entonnant une jolie mélodie. Aedan venait d’avoir trois ans et il virevoltait dans les forêts près de la capitale, Galon Gwyrdd. Il se roulait dans les prairies et écoutait les chants de la nature qui sonnait tellement bien à ses oreilles. Passer du temps dans la nature était bien une des choses préférées de l’enfant dont les parents avaient du mal à le faire rentrer chez lui lorsqu’il se faisait tard. Tout se passait parfaitement bien et le petit rouquin vivait dans une famille heureuse et aimante. Comme la plupart des humains habitant dans cette contrée lointaine, le garçon était fasciné par la nature ainsi que par les druides qui arrivaient si bien à contrôler leur magie animique. Bien qu’il soit encore très jeune, Aedan comprenait déjà l’étendue de la magie et de son importance, il arrivait à communiquer avec les plantes autour de lui d’où sa fascination pour la prairie et les forêts. Les arbres lui soufflaient des plaisanteries ou le taquinaient et on le voyait souvent rire tout seul mais personne ne s’en inquiétait, il n’était pas le seul à avoir cette magie. Aedan était un enfant joyeux et très ouvert allant vers les inconnus et leur offrant des fleurs en pot pour ne pas les faire souffrir.

Néanmoins, alors que l’enfant avait huit ans, son père voulu tenter sa chance pour être druide, non pas par conviction mais par nécessité. Il avait peur que l’on finisse par l’envoyer sur l’île des Ainokos où il deviendrait esclave. Cependant, ce dernier ne pensait pas que les épreuves pouvaient être si compliqués et échoua. Heureusement, la loi concernant ceux qui rataient l’expérience n’était pas encore à l’œuvre. Cela n’empêcha pas la famille Riwaleen de continuer à vivre dans l’appréhension. Aedan ne comprenait pas ce changement de comportement venant de ses parents et il fut surpris lorsqu’ils commencèrent à précipitamment ranger leurs affaires. « Papa, pourquoi on s’en va ? ». Sans même le regarder, il lui répondit de prendre le strict nécessaire. Cela allait beaucoup trop vite pour le jeune garçon mais il suivit les ordres. En plein milieu de la nuit, ils se décidèrent de s’enfoncer dans la forêt pour atteindre des cités moins peuplées et loin de la capitale en espérant rester invisibles aux yeux de tous. Cependant, grâce à leur magie animique, les forces de l’ordre eurent vent de leur fuite et les rattrapèrent assez vite. Les arbres avaient soufflé à Aedan qu’on les recherchait mais son père le faisait taire à chaque fois qu’il ouvrait la bouche. De retour à la capitale, la famille entière fut condamnée à l’asservissement sur l’île de Migoto.



« Follow your common sense. You cannot hide yourself behind a fairytale forever and ever. »
Cry for the Moon – Epica

Alors que le garçon de huit ans se trouvait sur le bateau vers l’île, il essayait de se convaincre qu’il ne s’agissait là que d’une situation passagère et qu’il retrouverait ses parents très rapidement. Ils avaient été séparés au début du voyage et il était maintenant entouré d’inconnus qui pleuraient. Sa nature empathique le poussa à aller vers ces personnes et à essayer de les réconforter tant bien que mal. Le voyage était long et de plus en plus d’humains montaient à bord. Aedan était fasciné par la diversité des visages et des langues qu’il ne comprenait pas. Souvent, quelqu’un venait pour essayer de leur apprendre un langage qu’ils appelaient le Yamato. A chaque fois, il fronçait les sourcils en essayant de répéter les mots qu’on lui dictait. L’enfant trouvait ça amusant et gardait son optimiste en se disant qu’ils allaient bientôt arriver dans ce fameux pays où les gens parlaient cette langue bizarre et que ça n’allait sans doute pas être si mal que ça. Il essayait de se pelotonner contre les gens qui voulaient bien le prendre dans leurs bras et s’y réconfortait.

Un jour, alors qu’il ouvrait les yeux, on lui ordonna de se lever pour sortir du bateau. Aedan eut tout d’abord mal aux yeux du fait du soleil qui l’aveuglait. Il regarda autour de lui pour essayer de s’orienter, rien ne ressemblait à son pays d’origine. Lorsqu’il descendit, il vit des personnes avec des queues, des oreilles, des peaux étranges et même parfois des moustaches. Il regarda un arbre près du bateau et essaya de communiquer avec lui mais il ne ressentait rien si ce n’était ce grand vide au fond de lui. Aedan ne comprenait pas ce qu’il se passait mais il était encore jeune et n’avait pas vraiment eu le temps de tellement s’habituer à sa magie. Cela ne l’empêcha tout de même pas de se prendre un grand coup en plein cœur lorsqu’il comprit qu’il ne pouvait plus discuter avec les plantes comme il aimait tant.

Il vit des gens enchainés, tristes, pleurant et on l’attacha également près d’une jeune fille aux oreilles de chat. Aedan la regarda curieusement avec ses grands yeux innocents. La chatte le regarda avec des yeux vides mais il essaya quand même de toucher ces protubérances qu’il n’avait encore jamais vu et cela la fit sourire pendant un court moment. Ce fut elle qui réussit à le cajoler pendant les quelques semaines qu’il resta dans cette cage et bien qu’il n’arrivait pas encore beaucoup à communiquer, ils s’entendirent assez bien. Un jour, un homme à la peau reptilienne s’arrêta devant leur cellule et annonça qu’il les prenait tous les deux. Aedan lui fit un grand sourire étant content de sortir de cette prison mais sa nouvelle amie n’avait pas l’air de se sentir bien en voyant la grande carrure de leur nouveau maître.



« I tried to kill my pain but only brought more. So much more. I lay dying and I'm pouring crimson regret and betrayal. »
Tourniquet – Evanescence

Quelle fut son erreur lorsque le jeune garçon se retrouva sous ses ordres ! Au début de leur rencontre, Aedan restait tout sourire et prenait son nouveau maître pour son père mais il n’était qu’un jouet. Le garçon était encore trop jeune pour assouvir les délires sadiques de son nouveau maître et il ne savait que très peu de ce qu’il faisait endurer à l’ainoko qui était à ses côtés à la Place des Chaines. Les premiers mois étaient très calmes pour Aedan, on lui donnait assez à manger et on lui donnait des cours pour qu’il apprenne à parler, lire et écrire le Yamato. Il ne voyait plus sa nouvelle amie et était assigné à résidence. Il était heureux, déambulant dans sa nouvelle chambre en se disant que sa nouvelle vie n’était pas si mal si ce n’était qu’il ne pouvait plus parler avec la nature.

Lorsqu’il atteint l’âge de 15 ans, il arrivait à jouer aux échecs comme un vrai professionnel puisqu’il n’avait fait que divertir son maître de cette manière et avait lu beaucoup pendant ces dernières années. Un vrai professionnel ? Il avait été obligé de s’améliorer encore et encore pour ne pas se faire battre lorsqu’il perdait mais pour le jeune garçon, c’était de sa faute parce qu’il aurait dû apprendre davantage et beaucoup mieux, comme le disait si bien son maître. Lentement, les choses avaient commencé à se dégrader pour Aedan et c’était comme s’il découvrait un tout autre visage de son maître, beaucoup plus violent plus il atteignait un âge avancé. Un soir, il fut réveillé en pleine nuit par son maître qui le tira jusqu’au cachot où il y resta pendant plusieurs jours subissant les désirs sanglants du reptile. De temps en temps, il ramenait l’ainoko chatte de son enfance car son don lui permettait de guérir. Plus il grandissait, plus les agissements se faisaient plus cruels, et plus il perdait de sa joie et de son optimisme. Alors qu’il avait 17 ans, Aedan put se libérer de ses chaines et essaya d’attaquer son maître pour qu’il cesse ses agissements mais ce dernier était beaucoup plus grand et imposant que lui et finit par le punir sauvagement. Sa douleur ne fut pire que lorsqu’il lui débarrassa de son œil droit mais il n’en avait pas fini avec lui. Après que la chatte en larmes l’eut guéri une énième fois, son maître le transforma en martyr.


« Call my name and save me from the dark. Bid my blood to run before I come undone. Save me from the nothing I've become. »
Bring Me To Life – Evanescence

Aedan essayait de rester positif lorsqu’il était avec les autres esclaves et s’occupait d’eux lorsque leur maître n’était pas à la maison. Il pansait leurs blessures physiques et mentales en leur disant que tout irait bien et qu’il serait toujours là mais son maître s’était lassé de lui. Le jeune homme avait 18 ans et se retrouva de nouveau à la Place des Chaines et eut le cœur brisé en pensant aux esclaves restés derrière. Il avait perdu son sourire et restait toujours silencieux regardant constamment le sol. Il entendait les pas passer devant sa cage mais un jour, ces pas s’arrêtèrent devant lui et il ne prit même pas la peine de lever la tête. Lorsqu’on lui ordonna de sortir, Aedan posa pour la première fois les yeux sur son nouveau maître. Il ne répondait qu’à mi mots ou en hochant la tête lorsqu’il lui demanda s’il savait jouer aux échecs. A ces dernières paroles, l’inconnu se décida rapidement à acheter Aedan se basant, lui sembla-t-il, sur cet unique point. Il ne savait pas encore que c’était cet homme qui sauverait son âme de la pénombre.

Dressé par son ancien maître, Aedan restait toujours très discret et essayait de ne pas faire de bêtises restant toujours à carreaux. Momiji lui paya des cours avec un instructeur à domicile pour qu’il puisse apprendre à se défendre au corps-à-corps ainsi qu’avec des armes blanches. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi mais il obéissait aux ordres. Sakura était la domestique et était muette mais elle avait été de beaucoup dans son regain de bonne humeur. Aedan avait même appris le langage des signes pour pouvoir discuter avec elle et il se rendit également compte qu’il était beaucoup plus libre qu’avec le reptile. Il passait beaucoup de temps à lire lorsqu’il ne s’entraînait pas et ne restait pas dans les pattes de son maître pour ne pas le déranger… jusqu’à ce qu’il devienne son garde du corps personnel.

A partir de ce moment, Aedan s’ouvrit de plus en plus et s’attacha énormément à son maître. Lorsqu’ils étaient à la maison, il ne voulait jamais rester seul et restait constamment là où était Momiji, le soulant dans son bureau quand il travaillait ou lui collant aux basques où qu’il soit. Il avait infiniment besoin de son contact et ne se sentait pas bien quand son maître l’ignorait. Néanmoins, il savait qu’en tant que garde du corps, il n’avait pas le droit de se comporter de la sorte lorsqu’ils étaient en public. Aedan était tellement libre qu’il fut même autorisé à décorer sa partie de la maison. De temps en temps, il divertissait son maître en jouant aux échecs avec lui et en fumant quelques pipes qui le rendaient encore plus heureux et câlin qu’à son habitude. Le jeune homme se pelotonnait contre son maître et se laisser cajoler, c’était souvent le meilleur moment de la journée quand il pouvait être avec lui et lui faire plaisir. Plusieurs années plus tard, arriva une nouvelle esclave ainoko. Kagura n’était pas vraiment une fan d’Aedan mais ce dernier s’en fichait complétement. Il continuait à lui sauter dessus pour lui faire des câlins et des bisous même s’il se prenait constamment des murs. Puis, il finissait sur les genoux de Momiji parce qu’il était quand même un peu triste que la nouvelle esclave ne l’aime pas vraiment. Aedan se sentait bien dans cette maison et ne ferait rien qui pourrait trahir la loyauté et la confiance de son maître.


Informations IRL

Pseudo : Yuri
Âge IRL : Toujours 22 xD
Comment avez-vous connu le forum ? : Par… euh… moi-même xD
Code du Règlement : On est là pour s’amuser !!
Qu'ont les humains, que les ainokos annulent ? : La magie :3


Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Aedan Riwaleen
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t645-aedan-l-optimiste-fini-uc
Messages : 617
Âge IRL : 24
Date d'inscription : 16/11/2015
Multi-Compte : Nathaniel Kondoru - Hayate Kakon - Yachiru Higa - Miyabi
Actif : Absent jusqu'en Avril
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Aedan - L'optimiste fini (Terminée) 16.11.15 21:41
Ah, te voilà poil de carotte ! C'est Momiji-sama pour toi, bougre d'imbécile ! "lui tape dans l'épaule"

Re-bienvenue à toi avec ce perso qui s'annonce haut en couleur *_*
<3


Don't play with my heart 'cause
I am not your friend, not your lover.
I will always remain your Master
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Momiji Meiroo
Messages : 406
Âge IRL : 29
Date d'inscription : 09/11/2015
Multi-Compte : Tanchô Ankoku - Eji Meiroo - Callum E. Maxwell - Atsuhiko Yume - Tampopo Pokô - Elupidio Aznar - Fumihiro Junsui
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Aedan - L'optimiste fini (Terminée) 16.11.15 21:45
*boude* Non, uniquement en public, d'abord !

Mici <3 et j'vais essayer de bouger sur l'histoire mais pas ce soir xD


Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Aedan Riwaleen
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t645-aedan-l-optimiste-fini-uc
Messages : 617
Âge IRL : 24
Date d'inscription : 16/11/2015
Multi-Compte : Nathaniel Kondoru - Hayate Kakon - Yachiru Higa - Miyabi
Actif : Absent jusqu'en Avril
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Aedan - L'optimiste fini (Terminée) 17.11.15 23:45
Double post pour dire que j'ai terminé !
L'histoire a été checké avec Momiji et Kagura Very Happy


Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Aedan Riwaleen
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t645-aedan-l-optimiste-fini-uc
Messages : 617
Âge IRL : 24
Date d'inscription : 16/11/2015
Multi-Compte : Nathaniel Kondoru - Hayate Kakon - Yachiru Higa - Miyabi
Actif : Absent jusqu'en Avril
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Aedan - L'optimiste fini (Terminée) 19.11.15 19:58
Fiche très sympathique à lire <3
Ne pas oublier un détail, pour potentiellement tes futurs rps, au sujet des échecs que ton premier maître t'a enseigné : le jeu trouve son origine en Himéro. Son équivalent taiyotsuki est le shogi. Wink
Le fait qu'on t'est enseigné les échecs et non pas le shogi, c'est une preuve que ton précédent maître était un homme avec une certaine culture et qui devait probablement parler l'himérien. Si cela peut te servir. ^^

Voili voilou !

Fiche Validée
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Migoto tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Migoto no Shima et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.
Nous te demanderons aussi d'aller Recenser tes dons ainsi que Recenser ta race si tu es Ainoko. De plus, peu importe ton groupe, si tu peux aller recenser ton Métier cela serait pratique.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Les langues que parlent ton personnage, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup Embarassed ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci.
Nous avons aussi les Dépôts de Missives pour les rps de type "épistolaires". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage ^^
A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Takamori Ankoku
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t37-takamori-ankoku http://folio-adark.voila.net/
Messages : 860
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 15/04/2014
Multi-Compte : Kyoku Meiroo ▬ Kinu ▬ Katai "Zouka" Hikari ▬ Eryn & Engel Raventail ▬ Xia Jin Yue
Actif : Au Ralenti mais Présent !
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Aedan - L'optimiste fini (Terminée) 19.11.15 20:06
Owiii merci pour ces précisions Master ! Very Happy C'est vrai que j'ai un peu de mal avec les équivalences mais ça, vous avez tous dû déjà vous en apercevoir xD
Et merci pour la validation ! \o/

*ronchonne* Certaine culture, certaine culture... mais quand même sadique ! >_<


Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Aedan Riwaleen
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t645-aedan-l-optimiste-fini-uc
Messages : 617
Âge IRL : 24
Date d'inscription : 16/11/2015
Multi-Compte : Nathaniel Kondoru - Hayate Kakon - Yachiru Higa - Miyabi
Actif : Absent jusqu'en Avril
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Aedan - L'optimiste fini (Terminée) 19.11.15 20:09
De rien lol
C'est surtout qu'on trouve facilement des joueurs de shogi, et plus rarement des joueurs d'échecs. Donc voilà, me suis dit que le préciser était mieux Very Happy

Mais je ne nie pas pour le sadisme ^^' Car il avait l'air de sacrément l'être....
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Takamori Ankoku
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t37-takamori-ankoku http://folio-adark.voila.net/
Messages : 860
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 15/04/2014
Multi-Compte : Kyoku Meiroo ▬ Kinu ▬ Katai "Zouka" Hikari ▬ Eryn & Engel Raventail ▬ Xia Jin Yue
Actif : Au Ralenti mais Présent !
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Aedan - L'optimiste fini (Terminée) 01.10.16 14:28
Voilà !
Comme demander, j'ai rouvert ta fiche pour que tu édites sur le passage de la perte de ton œil et tout. N'hésites pas à poster à ma suite, ou par MP, pour me dire quand tu as terminé Wink

Désolée du retard !
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2246
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
Aedan - L'optimiste fini (Terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Orfraie Ataliel, Elfe prédéfini [Terminée]
» Sur les traces d'une BSH {PV Yuki} (FINI)
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Humains-
Sauter vers: