Takamori Ankoku
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Ainokos
(#) Sujet: Takamori Ankoku 21.04.15 13:02
Image Présentation 600*200
Takamori Ankoku

Informations
Année de Naissance : An -32. (82 ans)
Genre : ♂ : Très clairement !
Race : Bouc Saanen, comme mon père.
Statut : Libre
Métier : Chef des Ankoku, membre du Conseil.
Dons :
▬ Peau Réactive ▬
Je peux, selon ma volonté, solidifier ma peau à l'image d'un épais cuir venant la recouvrir. Cela peut être fatiguant si je "m'amuse" à jongler constamment entre ma peau vulnérable et celle de cuir...Mais comme, généralement, c'est tout l'un ou tout l'autre : je peux la maintenir sans trop de mal en cas de conflits. Tant que je suis conscient tout du moins.
▬ Asphyxie ▬
Si mon premier don est clairement né de mon animal, le second est psychique. D'un contact visuel, je suis capable de plonger quelqu'un dans un état d'asphyxie. J’induis, par un effet kinésique, un ordre mental qui pousse la personne à cesser de respirer...Je ne peux cibler plus de deux personnes à la fois, et cela reste éprouvant à maintenir pour moi. Car je ne dois pas lâcher le contact visuel une seule fois. Mais cela reste un outil de punition contre les esclaves très utiles. A n'en pas douter.


Psychologie & Physionomie

La première chose à laquelle je fais penser ? Froideur.
Entre mes yeux bleu glacé, et mes cheveux blanc qui m’arrive aux épaules…Je rappelle la froideur de l’Hiver à certain des nôtres. Je souris et ne rigole que rarement dans le publique, restant un homme d’intimité. Franchement ? Je suis quelqu’un de réservé.

Je n’aime pas l’idée de la familiarité. J’aime quand les choses restent dans leur cadre. Le professionnel, avec le professionnel. Le loisir, avec le loisir. Les affaires familiales, dans le cadre de la famille. Car il serait mentir que de dire que je suis froid avec les miens. Les Ankoku le savent tous, j’aime notre famille et je n’ai que son bien à cœur. Le conseil n’est qu’une formalité, et une façon de garder la famille dans les meilleurs des grâces, sans oublier une manière de protéger nos divers et multiples squelettes. Oui, je punis violemment l’échec et ne supporte pas les choses mal faîtes, je hais la saleté ou les déchets. Les choses se doivent de rester à leur place, bien rangée. Le désordre m’exaspère, et pourtant, je sais qu’il est parfois utile pour en apprendre au-delà du carcan des formalités et de la propreté. Mais j’ai confiance en Tancho pour ce genre de domaine, même si je risque de devoir sérieusement réfléchir à un « remplaçant ». Notre neveu, Ensui peut-être ?

Comme vous le comprenez, je suis assez sec et autoritaire. Et j’ai une véritable aversion affichée et assumée pour les femmes, et leur « féminisme » qui n’a de cesse de croitre. Ah mon regard, ce ne sont que des garces dénuées de la moindre considération. Entre les tyrans tel qu’Hanako, ou les charmeuses qui usurpent des places tel que Tenkei ou ma charmante génitrice : je ne vois pas de bien en ces créatures.
Elles détournent l’homme de ses objectifs. Et cherchent à le contraindre à l’image qu’elles s’en font. Alors que c’est elle, qui devrait se taire, composer des bouquets de fleur, et se pavaner à juste rester belle. Oui, « sois belle et tais-toi » devrait être l’adage des femmes. Leur définition.

Veillez excuser mon coup de colère.
Hum ? Ah oui, à quoi je ressemble. Je mesure un bon mètre 82. Ma masse est équilibrée, même si mon poids augmente quand j’utilise mon don de renforcement. Le cuir est plus lourd qu’un simple épiderme humain. Je m’entretiens par des activités physiques, et par des entraînements. Je suis loin de valoir un Prêtre de Kage au combat, et je ne cherche pas à détrôner ces monstres de Kaijuu. Mais je sais frapper de façon efficace. Ne fut-ce que pour protéger ma propre existence.
Ma peau est assez claire, mais je dénote par mes quatre cornes. Elles sont encore en croissance, toutes les quatre. Je dois dire qu’elles sont arrivées tardivement chez moi. Mais je les chéri et en prend soin.

J’ai les oreilles en pointe, parsemé de divers bijoux. J’aime cela. Et cela casse un peu mon côté bien trop froid. Même si ceux de mon arcade, et celui sous ma lèvre inférieur, je les retire lors de devoirs familiaux d’importances. Pour le commerce, je suis toujours tiré à quatre épingles, redingote et foulard. Gants et cirage.
Mon torse, lui, est tatoué. Recouvert de dessins d’inspiration du Taiyotsuki. Un dragon pour la force, la chance, la bonne fortune et le pouvoir. Des pivoines rouges pour la richesse, la santé et la prospérité. Car j’aspire à mener le clan vers un pouvoir plus grand, et des richesses supérieurs. Enfin, mon tatouage recouvre mon dos, mon torse, et cela jusqu’à mes hanches. Je le ferais continuer sur le reste de mon corps, probablement…Mais cela demande du temps, et actuellement : il y a de nombreuses choses à gérer et penser sur cette île !


Biographie

Je suis né bien avant l’arrivé des humains sur nos terres. Plus précisément, 32 ans avant qu’on n’entende réellement parler d’eux. Nos croyances, les paroles des Dieux, font que nous avons toujours sût qu’au-delà des mers nous avions des « cousins lointains » : les humains. Mais nous ne sommes en rien réellement semblables à eux, tout du moins, selon moi.

Je suis un ainoko dit de « Deuxième Génération ». Mes parents ont été enfanté par Mère Taisha, elle est donc comme une matrone à mon regard. Celle grâce à qui nous sommes, et cela quoique les humains en disent. Je trouve blasphématoire le fait qu’ils se revendiquent parent de notre mère…
En attendant, je suis né au sein de la lignée Ankoku. A mon époque, Kyooraku n’était pas une ville aussi grande et vaste. Et la notion de famille était importante car elle nous permettait de nous retrouver, entre membres de races voisines. De nous unir, pour devenir des forces écrasantes.
Pourtant, l’homme qui avait réunit les « Cornus » autour de lui en cette famille protectrice, mais quelque peu brute, cet homme qui était mon père…a été faible.

Car il a épousé une Grue, une femme qui de sa beauté l’a charmé, mon jumeau n’a jamais réellement était inséré à notre famille. Et cela m’a toujours peiné, et énervé. Pourquoi ?! Ne pouvait-il s’en contenter comme maîtresse, et de lui faire des bâtards sans le moindre intérêt ?! Car les femmes sont la faiblesse des hommes. Car elles les dupent de leurs charmes vils et menteurs.
Notre mère est une femme ? C’est une déesse, et elle et ses filles sont au-dessus de ces considérations ! Mais je ne peux m’empêcher d’éprouver du dégoût pour celle m’ayant enfanté. Un rejet simple, un rejet certain.

J’ai grandit comme étant l’aîné, et le seul héritier alors viable. Car Tancho était une grue. Un oiseau qui ne peut pas même voler. Une « honte » aux regards des branches cousines, de nos subalternes. Et cela m’enrage encore aujourd’hui, car il est mon autre moi…Combien même sommes-nous de racial différent.
Je me suis endurci, et j’ai veillé à répondre aux attentes de la famille. Protéger le clan. Protéger les commerces qui nous payent leur part. Nous sommes des gardiens, des protecteurs, mais différent de ces brutes de Kaijuu qui écrasent sans autres regards. Nous sommes plus proche des corbeaux et de leur perfidie, en un sens.

Le système du commerce, le fonctionnement de taxes, l’apparition d’échanges et de trocs : c’est nous qui en sommes l’origine. Nous sommes les finances, et nous acceptons d’étendre notre aide et notre protection à toutes personnes qui répond à nos exigences, qui pait ses dettes. Car j’ai été forgé pour être un homme d’honneur. De moral ? L’honneur et la moral sont dissociable voyons ! Car tous les moyens sont bons pour fait payer un traître, ou un manquement à l’honneur…

Enfin, mon père perdit la vie lors de l’année -02. Soit, deux ans avant l’instant fatidique de notre rencontre avec le genre humain. Je lui succédais, et contre les avis, je fis de mon jumeau mon bras droit, mon conseillé. Ce n’est pas car ma génitrice est une fourbe que je refuse mon jumeau : bien au contraire. Il aurait mérité une paire de cornes à la place de ces ailes tous justes bonnes à ventiler un endroit. Je me sens parfois coupable, et mal, que de savoir qu’il n’a aucun droit d’héritage à cause de cette « tare ».

En tout cas, les humains arrivèrent et la guerre débuta. Nous étudier ? Nous analyser ? Nous soumettre comme des animaux ?! Comment osent-ils, eux qui ne dépendent que de leur stupide magie, et qui ne savent rien faire sans ! S’emparer de nos mines ? De notre Déesse ? Il était hors de question de perdre !
J’ai rejoint les forces armées, et j’ai combattu dans cette guerre malgré mon statut. Je savais Tancho apte à la gérance, sous ses airs de je me fout de tout. Et puis, la guerre dura moins d’une année. Violente, sanglante…meurtrière. Mais je ne fus nullement le plus faible, mais pas le plus fort. Je ne pouvais aller trop en avant à cause de mon statut : on me l’interdisait.

La guerre prit fin, et notre Conseil dût se réunir. Qu’allions-nous faire de ces fous, de ces choses réclamant nos ressources et nos gens ? Après consensus et discussions, nous avons décider d’appliquer nos lois. Leurs actes méritaient l’asservissement au moins, et la demande de tribut vu donc légitime à nos yeux. Des habitations avaient été touché et détruire, la main d’œuvre pour la reconstruire devait incomber aux esclaves. A eux même !
Quinze plus tard, ma génitrice mourrait de maladie. Je ne me suis pas rendu à ses obsèques...cela ne m'importait guère. Et j'ai laissé ce devoir à ma sœur cadette. Les femmes n'ont d'autres utilités que de gérer les choses d'une maison.

Sur le terme, le temps défilant, je négociais des biens des pays humains. Tissus. Épices. Éléments de cultures. Armes. Tous ce qui ne dépend pas forcément de leur Magie fut donc étudié et recherché, négocier par ma personne sous des pourcentages de ce fameux minerai d’Ezer.
Apprenant leur langue du commerce, l'Himerien. Me familiarisant à l'Emerald, la langue d'une majorité des meilleurs navigateurs de leur race...

J’utilisais Tancho pour savoir les travers des humains libres, et les utilisaient à notre avantage lors des négociations. A côté de cela, je vis notre ville grandir. Et je vis mon jumeau être appelé en Grand-Prêtre de Shukumei : le dieu du destin et de la fatalité, aurait-il pris en affection les Ankoku ?
Dans tous les cas, je tiens ma place. Je ne dis pas que je suis « aimé ». D’autant plus, apprécier par mon clan pour qui je suis prés à camoufler ou faire tomber des cadavres…et parfois cible d’assassins. Mais cela n’a que peu d’intérêt pour moi. Mon soucis, actuellement, est cette situation de célibat qui dérange la Famille…Car, actuellement, s’il m’arrive quelque chose seul Ensui, mon neveu, est « éligible » : et ce n’est clairement pas son ambition. On attend de moi un héritier, mais je ne supporte réellement pas ces créatures, ces choses nommaient « femme ». Ces vipères, traitresses, et pécheresse. Elles qui ne cherchent qu’à abuser et profiter de leurs charmes pour un peu plus de pouvoirs…


Informations IRL

Pseudo : Tous ce que vous voulez, y compris "Master" XD
Âge IRL :23 ans...plus ou moins en approche des 24.
Comment avez-vous connu le forum ? : Je l'ai conçu ^^
Code du Règlement : Niark ?
Qui a créé les Ainokos ? : Moi. Mais je valide, nah XD


Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Takamori Ankoku
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t37-takamori-ankoku http://folio-adark.voila.net/
Messages : 831
Âge IRL : 25
Date d'inscription : 15/04/2014
Multi-Compte : Kyoku Meiroo ▬ Kinu ▬ Katai "Zouka" Hikari ▬ Eryn & Engel Raventail ▬ Xia Jin Yue
Actif : Au Ralenti mais Présent !
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Takamori Ankoku 22.04.15 19:47
Fiche Validée
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Migoto tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Migoto no Shima et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.

De plus, sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci. Sache que le modèle proposer de codage n'est pas obligatoire, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mit à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2214
Âge IRL : 25
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
Takamori Ankoku
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Ainokos-
Sauter vers: