Tara Kaijuu (terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées
(#) Sujet: Tara Kaijuu (terminée) 19.08.17 3:23
Image Présentation 600*200
Tara Kaijuu

Informations
Année de Naissance : An -30. (80 ans)
Genre :
Race : Tigre du Désatma (Tigre du Bengale)
Statut : Croqueuse assumée
Métier : Infirmière
Don(s) :

• Séduction :

J’ai la merveilleuse capacité de savoir séduire par le regard un adversaire. Ce don rare, me permet ainsi de m'approprier les faveurs de mes proies afin de les manipuler à ma guise. Il est donc plutôt dangereux d'oser me regarder dans les yeux. Vous ne serez jamais sûr d'en revenir avec toute votre tête ! Il est à noter que je ne peux pas séduire deux personnes à la fois, juste une.

Comment j'ai découvert mes pouvoirs:
 


• Force Griffe :

J’ai la capacité de me transformer en être mi-tigre. Dans ces moments, ma peau se pare de rayures noires et mes pupilles se fendent. Des oreilles et une queue me poussent également, mais ma vraie force réside dans mes puissantes griffes que je suis capable d'allonger et de rétracter à ma guise.

Ma forme Hybride:
 



Psychologie & Physionomie



Qui suis-je réellement ?

Une tigresse : Voila ce que je suis.

Oh bien sur, je suis tigresse par ma lignée mais cela ne s’arrête pas à un simple héritage. J’ai mordu le doigt de mon père la première fois qu’il m’a tenue dans ses bras. J’avais déjà mauvais caractère et des dispositions à mordre. Mes traits hybrides n’étaient pas encore apparents (il a fallut quelques jours pour cela) mais mon père m’a tenue dans ses bras pour me présenter au monde et m’a appelée sa tigresse. Il n’aurait pas pu me donner un meilleur surnom : Je suis une tigresse aussi bien dans mon corps que dans mon âme.

Dès mon plus jeune âge, nul ne pouvait en douter. Etait ce ma façon de pester et de rugir quand j’étais contrariée ? Etait ce parce que je me battais tout le temps avec mes cousins plus âgés et plus forts ? J’étais la fierté de mon tigre de père. Il pensait souvent que si j’avais été un homme j’aurai été le plus grand guerrier de Migoto.  Pourtant, je n’étais que sa fille, malgré la fierté que je lui inspirais… Je l’entends encore me dire que ma force ne serait jamais celle d’un homme en pleine possession de ses moyens. Il m’appelait sa tigresse, mais aux yeux de mon père je n’étais jamais qu’une femme.

Mais vous savez quoi ? Je l’ai envoyé se faire foutre ! J’aime le dicton qui dit que c’est toujours la femelle qui est la plus dangereuse d’une espèce. Tigresse, je suis, tigresse, je serais à jamais. Qu’importe ce que pense mon père. Il peut croire ce qu’il veut ! Je m’approprie ce surnom pour le faire mien. Tigresse est le nom que j’aime me donner et que j’aime que l’on me donne. Ce sera à jamais ma nature, mon essence, mon orgueil. Quand à mon destin de guerrière, j’ai fondé mon propre style de combat et j’ai combattu d’égale à égale avec ma bien aimée Honoka. Pas trop mal pour une fille, papa, non ?

Tigresse, j'ai le sang chaud et bouillant des grands félins. J’ai un sale caractère quand on me cherche (et je l’assume, j’en suis fière). Je griffe, je mords et je m’emporte (au combat comme en amour). Je suis une tigresse, je défends les miens avec fureur et passion. Je suis plus teigneuse qu’un mâle face au danger. Je vis comme je l’entends, je réalise mes rêves et je ne me laisse pas dicter ma vie. Tigresse, je me donne passionnément à celui ou celle qui me plait (ou que je conquiers)

Comme une tigresse, je suis tendre et câline quand on m’amadoue. Tigresse jusqu’au bout des griffes, je deviens chatonne lorsque je m’abandonne. Je suis attentionnée et protectrice. En tant que maman tigresse, mon chaton est mon plus précieux trésor (même s’il tient plus de sa chauve souris de père que de moi). Je ferais tout pour que mon fils soit heureux (et fasse de moi la plus fière des mamans)

Alors oui, je ne suis pas toujours facile à vivre mais on finit toujours par m'accepter comme je suis plutôt que d'essayer de me changer. Je me suis calmée, il faut dire. Mes rugissements sont plus rares et je m’emporte bien moins fréquemment que durant mes jeunes années. Je suis devenue plus subtile et plus sure de moi en fait.

J’aime être entourée d’amis et de proches. Je suis fidèle et généreuse en amitié.  J’aime rire, danser, m’amuser et faire la fête. Mes proches savent combien je les aime et combien je leur suis dévouée. J’ai toujours su faire en sorte que les autres m’apprécient mais jamais je ne me suis laissée dicter ma conduite. Ceux qui m’aiment savent très bien que je n’en ferais toujours qu’à ma tête. J’ai gagné ainsi une liberté d’être celle que je veux être sans qu’on me pose plus de questions. C’est sans prix pour moi.

Insouciante en apparence, je porte néanmoins sur le monde qui m’entoure le regard acéré et prédateur de la tigresse. Je sais me taire, observer et soudain déconcerter. J’aime surprendre, ce doit être mon côté félin.


A quoi je ressemble ?

Si j’ai parfois voulu rêver que j'étais un homme pour plaire à mon père, j’ai vite été confrontée à la réalité. Mon abondante chevelure rousse et mes formes au combien féminines ne peuvent me permettre d’imaginer être le fils que mon père aurait voulu que je sois. J’ai un teint très pâle qui parfois donne l’impression  que je suis fragile (ben voyons…). Mon corps, tout grand et élancé soit-il, reste celui d'une femme et mes rondeurs naturelles sont bien difficiles à cacher (et d’ailleurs, je ne les cache plus). C'est un avantage que j’ai appris à utiliser lorsque je souhaite attirer les regards.

Je sais que mes principaux atouts, sont ma démarche féline et mes formes pulpeuses. Je suis une tigresse à la démarche chaloupée, avançant à pas lent, sans faire de bruit tandis que ma seule présence et l’éclat de mes yeux fait comprendre à tous que je suis un joyau dangereux dont chacun a toujours rêvé en secret (mais pas touche si je ne donne pas mon accord)

Je ne saurais vous dire à quel point j'apprécie de sentir les regards des hommes et des femmes parfois se poser sur mes fesses parfaites et mes longues jambes. Pour mes seins, j’avoue que j’ai eu plus de mal à les accepter : j’étais gênée par les regards insistants qu’il m’attiraient. Je me suis toujours consolée en me disant qu’au moins n’étais pas affublée d'une paire d'œuf au plat. Avec le temps je me suis mise à les aimer, aidée en cela par les regards gourmands de ceux et celles que j’invite à une rencontre sur l’oreiller.

De la tigresse qui vit en moi, je porte les rayures. Lorsque je dévoile ma peau nue et que j’écarte ma longue chevelure rousse, je laisse entrevoir le noir et l’orange qui zèbrent mon dos. La plante de mes pieds est recouverte de petits coussinets.


En toute intimité:
 

J’affectionne les kimonos amples qui me permettent de bouger. Je suis et je reste une guerrière et mes tenues, toutes recherchées soient elles me permettent de me battre si je le dois. J’affectionne les couleurs sombres et les rouges qui mettent en valeur ma peau pâle et mes longs cheveux roux. Ceux-ci sont souvent coiffés avec soins pour dévoiler la base de mon cou mais j’aime les sentir retomber libres sur mes épaules lorsque je porte une tenue de soirée dévoilant mes épaules.

Lorsque je travaille à l’hôpital, je porte le même kimono bordeaux que les autres infirmières et mes cheveux sont simplement attachés en queue de cheval pour plus de confort.



Biographie



Mon histoire par Tara Kaijuu (Parce qu’un jour j’espère avoir des petits enfants et qu’il faudra que quelqu’un la raconte – et non ce ne seras pas moi mais toi Shohei si tu lis ces mots parce que tu as été indiscret – et parce que il faut bien archiver cela dans les documents familiaux. Je préviens, je n’aime pas écrire ma vie donc je ferais court et c’est vous qui remplirez les blancs si vous vous posez des questions)

Comment la légendaire guerrière, Tara Kaijuu, la tigresse qui a combattu la coalition humaine aux côtés de Honoka Kaijuu Sama, l’officier respectée des forces armées Kaijuu, l’amie et confidente (sans oublier l’amante, mais cela peu le savent) de l’ombrageuse chef du clan Kaijuu et la mère du conseiller du clan peut elle travailler en tant qu’infirmière dans une simple clinique de Kyooraku No Machi ? A première vue, on pourrait penser qu’il s’agit d’une disgrâce. Ou bien peut être est ce simplement la marque d’un manque de compétences en tant qu’officier commandant des troupes ? A moins que la guerrière réputée n’ait été écartée par une kabbale politique ? On me pose souvent la question. Oh bien sur, les mots sont polis, faussement respectueux et jamais l’on n’oserait suggérer les hypothèses que je cite plus haut. Pourtant, je devine bien que ces personnes très bien intentionnées se sont déjà fait une idée en leurs fors intérieurs. J’avoue que je ne m’en soucis guère.

La vérité est toute simple. Je suis devenue infirmière parce que j’ai voulu le devenir. J’ai été une guerrière. J’ai gagné des batailles et des duels qui sont devenus légendaires. J’ai même été l'une des meilleures combattants du clan Kaijuu lorsque ma tant aimée Honoka a pris la décision d’accueillir au sein de clan les lignées de grand félins dont ma famille faisait partie. J’ai soutenu mon aimée dans sa conquête du pouvoir et j’ai été son garde du corps quelques années durant avant de laisser la place à un autre tout aussi méritant. J’ai été mère (et je le suis toujours puisque j’ai un fils qui de 44ans qui vit toujours à la maison et qui est incapable de s’occuper de lui-même) et j’ai commandé des bataillons. Les plus jeunes membres du clan ne se souviennent pas de tout cela parce que j’ai pris du recul avec toutes ces fonctions. Pour la plupart d’entre eux, je suis la jolie infirmière qui les rafistole quand ils se font écharper par leur sévère sensei.

Je suis née il y a… Non, je vais éviter de le dire (et non je ne vous dirais pas mon âge exact). Il suffit de dire que je suis née avant que les humains ne nous découvrent et que j’ai vu notre peuple apprendre, innover et s’éloigner de nos origines sauvages. Certains parmi ma génération (et celle qui nous a précédée) affectent de regretter le « bon vieux temps » mais ce n’est pas mon cas. J’aime le changement. J’aime ma maison confortable remplie d’objets et de meubles qui rendent ma vie plus agréable. J’aime l’innovation et le progrès. Je trouve assez ridicule cette manie de toujours vouloir dénigrer le présent et de ne pas croire dans le potentiel de l’avenir.

Mon père était un guerrier Tigre du nom de Sasaki Kaijuu. C’était le plus grand tigre blanc que j’ai jamais vu. C’était un homme capable d’accomplir une transformation complète mais en contrepartie de ce pouvoir, il est resté toute sa vie un conservateur (et il l’est encore). Mesurant plus de deux mètre, il affiche aujourd’hui encore une santé à toute épreuve même s’il porte avec fierté les signes de son grand âge. Ses cheveux sont blancs à présent et sa vue n’est plus aussi bonne que dans sa jeunesse.

Ma mère se nommait Fujiko Tora. Elle appartenait à une lignée de tigres qui n’appartenait pas à la famille Kaijuu à l’époque. Elle porte maintenant fièrement le nom de son époux mais regrette de ne plus pouvoir être une Tora. Elle vit retirée du monde, et a rejoint un monastère pour se consacrer à Arano, la déesse de la nature. C’est une femme de taille moyenne au visage très doux qui n’a jamais à ma connaissance tué ou blessé qui que ce soit. Au contraire, toute colère et instinct violent se dissipent tout autour d’elle (et il fallait bien cela pour contrôler les éclats de colère de mon père).

Lorsque je suis née, j’étais l’enfant attendue d’un couple très uni malgré les apparences. Mon père était fou amoureux de ma mère et je crois que cette dernière se félicitait de remettre dans le droit chemin l’homme emporté qui allait lui donner trois enfants. J’ai eu droit à la meilleure éducation de l’époque. Ma mère était une érudite et mon père un guerrier fabuleux. J’avais hérité de la fougue de l’un et heureusement de la raison de l’autre. J’étais entreprenante, courageuse (c'est-à-dire relativement inconsciente) et douée naturellement pour les arts martiaux. Heureusement, j’étais aussi consciente de l’importance de concepts un peu négligés par mon père comme la sociabilité, la courtoisie et la lecture. Nous vivions une époque un peu frustre par rapport à celle dans laquelle nous vivons à présent et j’avoue ne pas regretter cette époque.

Naturellement, j’ai suivi la voie tracée par mon père. En tant que tigresse, je devais être une farouche combattante. Malheureusement, malgré tout son amour pour moi, mon père ne m’a jamais vraiment prise au sérieux. Pour lui, je restais une femme et je ne pourrais jamais égaler un homme. Je me suis battue contre cela toute mon enfance et mon adolescence. Je pense que je limitais inconsciemment mon potentiel en me définissant par rapport aux préjugés de mon père. Ma mère ne cessait de me dire que je m’y prenais mal mais je ne voulais pas l’écouter. Sage et patiente, elle attendait son heure, sachant que je prendrais conscience un jour que j’étais une femme et que ma force ne pouvait découler que de ce que j’étais.

Si enfant, je pouvais lutter à force égale contre mes frères et mes cousins, le rapport de force tourna vite en ma défaveur. J’étais plus rapide, mais ils étaient plus forts et endurants. Bien sur, je me suis découvert des avantages que je ne soupçonnais pas quand mon corps se mit à changer. Je me souviens par exemple de cette séance d’entraînement mémorable avec Hojuro sensei au cours de laquelle j’ai découvert le pouvoir de mes yeux. Pourtant, cela ne me suffisait pas. Je voulais ne céder en rien à mes compagnons d’arme. Je me suis donc tournée vers ma mère. Celle-ci m’a aidée à découvrir des qualités que je ne soupçonnais pas. J’étais plus subtile, plus adaptable, plus inventive. Mon corps séduisant était un atout mais aussi j’ai découvert que je n’avais strictement aucun scrupule à abuser de la moindre faille de mes adversaires. En un mot, j’étais plus impitoyable, plus concentrée et plus vicelarde.
Je me suis éloignée de la voie suivie par mes frères et mes cousins, mais aussi par mon père. J’ai beaucoup lu et étudié auprès de ma mère. Je voulais connaître le corps humain et animal par exemple. J’ai travaillé mon souffle, ma respiration et j’ai étudié le maniement des armes blanches ainsi que d’arts martiaux négligés car considéré comme simplement défensifs. Je me suis découverte en tant que femme, apprenant à devenir celle qui séduit plutôt que celle qui est séduite. En secret, j’ai commencé à développer mes propres règles et mes propres techniques.

Cela a duré de nombreuses années. Aux yeux de tous, j’avais laissé tombé et je ne m’entraînais plus que par habitude. J’étais Tara la délurée ou bien Tara le fantasme. Je ne m’en souciais pas. Je savais ce que je valais et je prenais soin de dissimuler mes talents réels aux yeux des tous, excepté nos maîtres. Certains d’entre eux s’étaient rendu compte que je prenais toujours mon entraînement au sérieux et après quelques tests parfois surprenant pour mes enseignants, j’eu le droit d’obtenir des enseignements privés et secrets.

Lorsque la guerre contre les humains se déclencha, j’étais prête. J‘avais poussé mes talents de combat au niveau de l’art et développé ma propre technique adaptée à ma physiologie et à mes griffes. Les premiers combats montrèrent à mes frères et mes cousins ce que pouvait réaliser la tigresse que j’étais devenue. Je semblais danser, plus vive que l’éclair, jouant de mes griffes plus sûrement que s’il s’agissaient de sabres. Rapidement, je suis devenue l’une des meilleures combattantes, non seulement parmi ma lignée, mais aussi parmi le clan Kaijuu en entier. C’est là que j’ai rencontré Honoka.

Nous aurions pu nous détester ou nous défier. Nous nous sommes au contraire aimées. J’ai découvert en elle une âme sœur. Elle aussi avait souffert de ne pas être prise au sérieux parce qu’elle était une femme. Si j’étais plus rapide et tranchante qu’elle (sans mauvais jeu de mot), elle était incroyablement puissante et me dépassait en force pure. Séparément nous étions dangereuses. Ensemble nous étions terrifiantes. Nous nous sommes plues, je l’ai séduite (même si Honoka prétend que c’est le contraire) et nous sommes devenues inséparables.

Une fois la guerre finie, j’ai été à ses côtés pour l’aider à accomplir son destin et devenir la chef du clan Kaijuu. J’avais enfin trouvé quelqu’un que je voulais suivre et servir. Bien sur tout ne s’est pas bien passé. Mais nous avons brisé les réticences et Honoka s’est imposée. Je lui suis restée fidèle depuis. Ma tant aimée n’est pas toujours très diplomate. Elle est souvent cassante et tyrannique en apparence. Mais je sais qui elle est et la difficulté de se maintenir en tant que femme au sommet quand les hommes voudraient nous remplacer et nous cantonner à des rôles secondaires. Je sais aussi quelles sont ses blessures secrètes. Je connais enfin sa tendresse.

Honoka m’a aidée et soutenue de son côté. Malgré toutes mes précautions et ma volonté de ne jamais me compromettre avec des personnes qui seraient nocives pour moi, j’ai fait un écart que je regrette : je me suis laissée séduire par Seishuku Hikyaku. Je ne veux plus parler de cette ordure mais je dirais simplement que je n’ai pas compris quel homme il était. Quand je m’en suis rendue compte, je l’ai chassé de ma vie et je lui ai dit que je le tuerais si jamais je le revoyais un jour. Ma fidèle amie Honoka m’a aidée à rester ferme et lorsque je lui ai annoncé que j’étais enceinte, elle m’a apporté son soutien.

J’ai eu Shohei quelques mois plus tard. Honoka a mis en place une surveillance serrée pour protéger mon fils. De mon côté, je me suis mise en retrait de mes responsabilités militaires. Si je hais toujours son père, Shohei m’a apporté tout le bonheur qui me manquait. J’ai craint un temps qu’il ne devienne comme son père. Et j’ai certainement fait des erreurs. Par contre, Shohei n’a jamais manqué d’affection et d’amour. J’ai conscience que parfois j’en fait un peu trop avec lui mais je n’y peux rien : il est et il reste, même à 44 ans, mon petit chou. Mon plus grand plaisir est de le déconcerter et de m’attirer ses longs regards de reproches silencieux (j’ai tous les droits, je suis sa mère). Malheureusement pour lui, sa vie n’a pas été facile. Au lieu de tenir ma lignée de tigres pour son ascendance, il a pris celle de son père. Etre d’une lignée de chauve souris vampire n’est pas le plus aisé pour grandir au seins du clan Kaijuu. Etre un paresseux invétéré et apparemment nonchalant non plus. En tant que mère, je réagissais parfois au quart de tour face à ses provocations. J’étais la seule autorité, la seule à tout encaisser. Heureusement grâce à Honoka, Shohei n’a pas trop mal tourné. Nous nous sommes mises d’accord pour qu’elle m’aide à l’élever. Si Shohei n’a pas eu de père, il a eu deux mamans attentionnées. (Oui, oui Shohei, te casser le nez à l’entraînement était aussi une façon de te prouver que nous t’aimions et que nous voulions que tu puisses faire face à n’importe quoi).

L’un dans l’autre, je suis assez fière de la façon dont mon fils a tourné. Il ne sera jamais le fourbe insensible et psychopathe qu’a été son père. C’est un homme bien qui traite les femmes avec respect (j’ai veillé à ça). Bon, il vit encore chez moi au lieu de s’être trouvé une épouse et au lieu d’avoir fondé son propre foyer mais je m’accommode très bien de cette situation. Je lui prépare moi-même son petit déjeuner quand nous sommes là tous les deux et je prends un malin plaisir à lui couper le sifflet quand il s’offusque de ma vie amoureuse. Ceci dit, il va falloir qu’il songe très sérieusement au mariage et je compte bien ne pas le laisser s’encroûter et devenir un vieux garçon aigri et ronchon incapable de fonder une famille. C’est mon devoir de mère, non ? Bien sur son épouse devra me convenir, mais ça c’est une autre histoire et je ne voudrais pas t’inquiéter Shohei si par hasard tu lis ces lignes dans mon  dos.

Songes au clair de lune:
 


Et comment suis-je devenue infirmière alors puisque c’était mon introduction ? J’y viens de suite. Tout naturellement l’étude auprès de ma mère des fonctions vitales m’a permis de devenir une guerrière plus redoutable : J’ai appris comment mutiler, comment faire souffrir et comment tuer le plus efficacement. Couplé à mon talent au combat et à mes griffes acérées, cela fait de moi une adversaire mortelle. Pourtant, après la guerre, j’ai ressentit une sorte de frustration. J’avais poussé mon esprit à apprendre, développer  et concevoir et je me limitais à être une tueuse efficace ? Je valais plus que cela. Je crois que c’est à ce moment là que j’ai ressentit combien ma mère m’avait influencée sans que je le sache.

Je voulais faire quelque chose  de plus constructif de ma vie. J’étais heureuse d’avoir atteint mon but en devenant l’une des meilleures guerrières de notre peuple mais je voulais faire plus. J’étais une protectrice, je pouvais aussi devenir une soigneuse. Je dois avouer que cette évolution de ma part tient aussi à ma volonté de pousser Shohei à se dépasser. Si je l’aiguillonnais dans ce sens pourquoi ne pas me remettre en question moi aussi ? La vie d’une Ainoko est longue par rapport à celle des humains et les contacts que nous avons eu avec eux après la guerre m’ont ouvert l’esprit : je n’étais pas obligée de me contenter de celle que j’étais et il y avait tant de choses nouvelles à découvrir.

J’ai commencé à étudier à nouveau la médecine, mais cette fois en ne me contentant pas de nos savoirs ancestraux mais en m’intéressant aux traités humains. Bien sur leur magie ne pouvait pas être dupliquée mais il y avait certainement des techniques que nous pouvions imiter ou redécouvrir. Je le faisais déjà en m’entraînant à certains arts martiaux humains. Je n’avais pas de pouvoir de guérison, alors j’ai décidé de devenir infirmière. Je me suis d’abord spécialisée dans les blessures liées aux traumatismes des combats mais bientôt je me suis trouvée une nouvelle vocation. Si j’étais toujours une guerrière, je serais aussi dorénavant une personne qui accompagne les malades quelque soit leurs origines et leurs souffrances. Et j’avoue que le métier me plait. Honoka ne m’a jamais reproché de ne plus être aussi présente au sein du clan et elle sait que je reviendrais dès qu’elle me l’ordonnera si elle a besoin moi. Mais mon esprit curieux et tenace s’est trouvé de nouveaux savoirs à explorer.

Un mystère notamment me tracassait : pourquoi la plupart des blessés mourraient ils quand nous essayions de leur transfuser du sang alors que certains semblaient se porter à merveille par la suite ? Bizarrement, la force physique et l’endurance du patient ne semblaient pas être des facteurs fiables pour expliquer ce qui se passait. J’en suis venue à la conclusion que le sang pouvait être un poison dans certaines circonstances. J’ai songé à acquérir un instrument me permettant d’examiner le sang et les sécrétions rejetées par les blessures. Les humains ont ce genre de choses mais ce qu'il me faudrait, c'est un appareil équipé de verres grossissants. Il faudrait quelque chose de plus efficace qu'une loupe, j'imagine. Je ne sais si nous arriverons à trouver un artisan capable d’en réaliser un sans magie mais je crois que j’ai une longue vie devant moi pour m’atteler à cette tache difficile.

L’un dans l’autre, j’aime ma vie et je n’ai pas grand-chose à renier. Je ne regrette rien en fait et je suis confiante dans l’avenir. J’aime et je suis aimée. Je m’amuse et je profite de la vie sans me soucier de ce que l’on pensera de moi. Ce soir, au moment où j »écris ces mots, j’attends mon amante qui doit venir me rejoindre. La nature réelle de notre relation n’est pas connue et nous nous voyons chez moi le plus souvent. Notre relation est libre. Nous ne sommes ni jalouses, ni possessives. J’ai hâte de l’enlacer et de plonger mes lèvres dans son cou pour l’entendre glousser. Shohei sera là demain matin et nous déjeunerons tous les trois ensembles… Mon fils et ses deux mamans. Je vous ai dit que j’aime ma vie ?

( Shohei si tu as eu l’indélicatesse de lire ces mots, pourrais tu pour une fois ne pas rester couché jusqu’à cet après midi mais au contraire nous préparer le petit déjeuner et nous l’apporter au lit ? Tu trouveras tout ce qu’il faut – fruits, pain, confiture, beurre et miel- dans les placards de la cuisine, mais tu le saurais déjà le savoir depuis 40 ans si tu daignais te lever pour déjeuner le matin)

( Au cas où tu en douterais Shohei, c’est un ordre et non une requête… et tu ferais bien de t’exécuter demain matin,

Ta maman qui t’aime très fort)








Informations IRL

Bronwynn Eléiréa (sur Skype) :
Âge IRL : Bonne question, plus de 18 en tout cas =)
Comment avez-vous connu le forum ? : Par hasard. Je recherchais un forum Steampunk et je me désespérais de trouver un forum original. Je ne rencontrais que des forums de vampires/anges et démons/inspirés de série TV. Je suis tombée sur le design original du forum et sur la mention « Renaissance : à l’ombre des rossignols » J’ai trouvé ça original et j’ai commencé à regarder. Je n’aurai jamais pensé rejoindre un forum avec des Neko, je l’avoue. XD
Code du Règlement : On est là pour s’amuser !
Qui a créé les Ainokos ? : Taisha


Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Tara Kaijuu
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t1785-tara-kaijuu-terminee
Messages : 24
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/08/2017
Multi-Compte : Non
Actif : Oui
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Tara Kaijuu (terminée) 19.08.17 12:59
Encore une fois, bienvenue ^^

Jolie fiche, je l'adore tout simplement ^^
Pour ma part, c'est parfait, j'ai rien à redire dessus, même sur la relation entre nos deux persos et j'ai hâte de rp avec toi !


Migotines Joueur : // Migotines Personnage :



Spoiler:
 
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Honoka Kaijuu
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t109-honoka-kaijuu-chef-du-clan-kaijuu-termine http://maitreouneko.forumactif.org/
Messages : 864
Âge IRL : 24
Date d'inscription : 30/04/2015
Multi-Compte : Kesari, Seishuku Hikyaku, Shira, Isako Goro, Yokorobi Meiroo
Actif : Oui
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Tara Kaijuu (terminée) 19.08.17 13:06
Merci  Very Happy

Je suis contente que tu aime ma fiche.

On aura l'occasion de jouer tout cela en rp dès que je serais validée. Je compte bien dorloter Honoka et rendre Shohei complètement fou  Razz

J'espère qu'il pourra bientôt me dire si ma fiche lui convient.

Merci à toutes les personnes qui m'ont envoyé leurs encouragements par MP ou par Skype.
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Tara Kaijuu
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t1785-tara-kaijuu-terminee
Messages : 24
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/08/2017
Multi-Compte : Non
Actif : Oui
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Tara Kaijuu (terminée) 21.08.17 12:52
Yeaaaaaah ! Bienvenue /o/
Jolie fiche et personnage haut en couleurs ! J'ai hâte de croiser ta plume en jeu chère future belle-mère Razz
Bon courage pour la validation ♥️


Force & Honneur


Migotines joueuse :
Migotines personnage :
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Nara Raion
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t830-nara-raion-la-lionne-d-or#18254 http://tol-orea.xooit.org/index.php
Messages : 237
Âge IRL : 24
Date d'inscription : 04/02/2016
Multi-Compte : Jaïa Kadoka - Seigi Yume - Akari Jigoku - Yokkyû Meiroo
Actif : Oui
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Tara Kaijuu (terminée) 21.08.17 17:43
Ah bon ? Mon fils a une prétendante et je n'en suis pas informée ? Il va falloir que l'on discute sérieusement vous et moi, ma chère petite demoiselle... J'espère que vous ne pensez pas que je confierais mon fils adoré à la première venue, non ? Il va falloir me convaincre... Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

(Merci pour ton avis qui ne peut qu'être qu'éclairé puisque tu aime ma fiche  Smile  Et merci pour tes gentils mots. Au plaisir de te rencontrer toi aussi. Je vais lire ta fiche ce soir parce que je ne savais pas que vous aviez planifié un mariage en jeu toi et Shohei. Smile )
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Tara Kaijuu
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t1785-tara-kaijuu-terminee
Messages : 24
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/08/2017
Multi-Compte : Non
Actif : Oui
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Tara Kaijuu (terminée) 21.08.17 21:13
Ah oui !
J'avais oublié que Shohei était en pour-parler pour un mariage politique avec Nara ! Dans le but de faire rattacher les Raion aux Kaijuu ! J'avais complètement zappé O_O Désolée de l'oubli ^^'

En tout cas, j'attends encore quelques jours, pour voir si Shohei arrive à passer. Sinon, je valide sans soucis Mercredi au plus tard ♥ Car niveau cohérence, pour moi, il n'y a aucun soucis ^^
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Tara Kaijuu (terminée) 21.08.17 21:18
Pas de soucis mais j'ai hâte de jouer. J'en profite pour remercier l'équipe pour leurs conseils et leurs réponses rapides à mes multiples questions Very Happy



Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Tara Kaijuu
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t1785-tara-kaijuu-terminee
Messages : 24
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/08/2017
Multi-Compte : Non
Actif : Oui
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Tara Kaijuu (terminée) 24.08.17 12:24
Hellow !
Désolée, avec le bug FA découvert hier soir, j'ai plutôt travailler à me renseigner à son sujet qu'autre chose et donc, j'ai oublié que je m'étais engager à te valider si Shohei n'avait pas pointé son museau d'ici Mercredi ^^'
Donc, désolée pour l'attente !
Comme c'est ok pour Honoka, qui est une autre référence sur ce prédéfini, et que c'est ok pour moi niveau contexte : je valide avec plaisir ♥

Fiche Validée

"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Migoto tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Migoto no Shima et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.
Nous te demanderons aussi d'aller Recenser tes dons ainsi que Recenser ta race si tu es Ainoko. De plus, peu importe ton groupe, si tu peux aller recenser ton Métier cela serait pratique.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Les langues que parlent ton personnage, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup   ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci.
Nous avons aussi les Dépôts de Missives pour les rps de type "épistolaires". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage ^^
A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Tara Kaijuu (terminée) 24.08.17 13:02
Merci beaucoup Smile

J'ai hâte de jouer avec vous. Je vais m'occuper de tout cela dès ce soir.
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Tara Kaijuu
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t1785-tara-kaijuu-terminee
Messages : 24
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/08/2017
Multi-Compte : Non
Actif : Oui
Revenir en haut Aller en bas
Tara Kaijuu (terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées-
Sauter vers: