Kinu, autrefois "Kinuito Hikari"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Ainokos
(#) Sujet: Kinu, autrefois "Kinuito Hikari" 06.05.15 19:52
Image Présentation 600*200
Kinu

Informations
Année de Naissance : An 06. (44 ans)
Genre : Féminin (♀)
Race : Mygale Bleu Cobalt.
Statut : Asservie.
Métier : Tisseuse.
Dons : → Tisseuse de Soie.
A l’image des araignées, je suis capable de tisser. Sur le bout de mes doigts se trouve une glande qui sécrète de la fibre de soie. Mes ongles me permettent de travailler et de tisser cette soie naturelle. Je peux en faire aussi bien des vêtements, une corde, un piège, ou ce que vous voulez. Mais plus la quantité de soie est importante, plus ma faim le sera. Je suis un peu vorace, et la sécrétion de soie est avide en protéines. Je peux donner diverses propriétés à ma soie, à l’image de mon racial.
→ Hypersensibilité Auditive.
Je perçois les sons mieux que tout. Le monde est, pour moi, fait de sons. Car oui, je suis mal-voyante. Mais mon don de naissance fait que je visualise le monde par des échos. Ce n’est pas comme le fonctionnement des chauves-souris, non…C’est plus que chaque son, jusqu’à la plus fine goutte, qui m’entoure me permet de définir une forme, un poids, un visuel. Je vois à travers ma perception auditive, tout simplement.


Psychologie & Physionomie

Je suis une femme d’un relatif calme. Les éclats de voix, les grands gestes, tout cela me stress et me rend folle. Je ne supporte pas d’être balloté, un profond malaise me prenant. Car je suis une femme sensible, contrairement à ce que l’on pourrait croire. J’apprécie lles contacts lorsqu’ils sont civilisés.
Néanmoins, j’ai parfois des éclats de colère, où je m’emporte. Mais comme je suis d’une carrure assez fine et fluette, cela importe peu. Je ne suis pas du genre à vous étrangler, et je ne dispose pas de venin.

A quoi je ressemble ? A une femme, je l’espère, raffinée. Mes tenues sont généralement exclusive, car faîtes de ma propre soie. Je porte généralement du blanc, car je ne m’embête pas souvent à faire des bobines de ma soie, pour la colorer. Pas pour mes vêtements personnels tout du moins.
J’ai des cheveux d’un bleu presque noir. Mes yeux ont un iris d’un bleu semblable à ma chevelure, mais avec une pupille blanche. Mes mains, et mon visage…Et bien, ma peau y est douce et d’une pâleur parfois surprenante.
D’autant qu’à partir du col, mes bras et le reste de mon corps se pare d’une robe bleuté. Oui, mon épiderme est d’une douce teinte bleu. Selon la luminosité, cela peut donner un effet un peu violline d’après ceux qui furent ma famille.

Je mesure un mètre soixante, pour cinquante-huit kilos. Je mange beaucoup pourtant…Mais l’énergie que ma compétence de tissage demande comble tout cela. Mieux qu’un marathon il semblerait. Je ne suis pas sportive ou physique. En fait, je suis même assez faible de corps. Mais je peux me protéger : avec ma soie.
Je ne suis pas femme qui aime à être considérer au plus bas. J’ai encore assez de fierté pour estimer mériter mieux qu’un comportement de goujat. Car oui, je suis exigeante et parfois un peu précieuse. Mais je sais que j’ai fauté, et je sais assumer mes actes. Reconnaître mes tords m’écorchent parfois la gorge, mais j’abdique. Je ne suis qu’une ainoko parmi tant d’autre finalement. Avec mes bons, et mauvais jours. Faisons avec, non ?


Biographie

Non, je ne suis pas née asservie. En fait, je suis née au sein de la maison « Hikari ». Dans une des lointaines branches arachnides. Ma mère était une veuve noire. Mon père une araignée paillette. Je tiens mon racial de mon grand-père maternel en fait. C’était un combattant, doué d’un venin redoutable et d’une vitesse mortelle selon ma mère. Il combattu lors de la guerre et serait mort quand j’avais un an…Il avait été rudement blessé, et ses blessures ont finit de le faire succomber de ce qui s’en raconte.

Enfin, oui, je suis une Hikari. Et depuis toujours, je perçois le monde par les sons qui m’entourent. Ma vue étant à l’image de celle de ma race : si faible que je distingue à peine les contours. Tout est flou. Les couleurs sont des aplats difformes. Les choses sont difformes. Je ne suis pas dénué de vision entièrement, mais j’ai apprit à faire comme si.
On me mettait un bandeau autour des yeux, et je devais compter sur mon hypersensibilité auditive pour me déplacer. Prévoir ce qui venait vers moi.

La famille pensa pouvoir s’en servir pour leurs idées d’écoutes des gens. Mais je ne voulais pas de cette vie. Ce fut mon père qui me défendit, et me permit de faire ce que j’aimais. J’aimais tisser : simplement. Faire des cocons de soie, puis, des créations.
Mes vêtements furent rapidement considérés comme de grande beauté, et d’une résistance imparable. Ils étaient faits d’une soie d’araignée douce et soyeuse : ma soie. Chaque pièce était le résultat d’un dur labeur. Et je vins à devenir tisseuse pour les plus riches.
Construisant ma vie de ma dextérité, tout aurait put continuer ainsi. Et pourtant, oui, je suis une asservie. Car je ne suis pas juste une petite fille sage.

Tisser…Cela creuse. Plus je tissais, plus j’avais du mal à me rassasier. C’est quelque chose de dérangeant, vous voyez. Alors, je mangeais toujours plus. En vain. Cette sensation me rendait folle. On m’a dit que j’étais probablement une « vorace ». Mère s’en inquiétait, mais en réduisant ma charge de travail je me réguler. J’avais alors la trentaine.
Puis, je le rencontrais. Un Ainoko qui me charma. Je succombais à son charme. Nous nous aimions. Nous nous sommes mariés. Et je repris mon travail. Je tombais alors enceinte, et ce sentiment de faim me repris. C’était insupportable. Mais je tins bon. Pourtant, lorsque mes jumelles mygales naquirent en l’an 49…je ne sais pas, une pulsion ?

La faim était, et elles étaient là. Je me rendis compte de mon acte, il était trop tard. J’avais été comme dans un état second. Un besoin. J’avais tué Aoi. Par chance, j’eu repris mes esprits avant de ne toucher à Mitsuko, où d’assouvir cette faim soudaine. Mais le mal était fait, et je me rendis moi-même à la Caserne.
On déclara que l’instinct cannibale de ma race avait pris le dessus sur ma conscience, en écho à la faim vorace qui m’habitait lorsque je tissais de trop. Ceci pouvait être contrôlé, loin d’autres Mygales, ou si on évitait de surexploiter mon don. La peine fut l’asservissement, je n’étais pas entièrement responsable de mes actes selon eux.

Néanmoins, la famille me renia, je perdis mes droits. Et me voilà, aujourd’hui, sur la place du marché. Je ne suis plus une Hikari, et encore moins Kinuito Hikari, la tisseuse reconnue. Je ne suis que « Kinu », une femme ayant un corps charmant, une culture, mais un appétit dangereux. Je n’ai plus le droit de prétendre être une mère, et encore moins une épouse. Asservie est le minimum me convenant…


Informations IRL

Pseudo : Master Smile
Âge IRL : Toujours 23 ans ^^
Comment avez-vous connu le forum ? : Je l’ai créé ?
Code du Règlement : Ok par moi-même.
Qui a créé les Ainokos ? : Ok par moi.



Ainoko Asservi(e)
avatar
Ainoko Asservi(e)
Kinu
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t157-kinu-autrefois-kinuito-hikari#1400
Messages : 118
Âge IRL : 25
Date d'inscription : 06/05/2015
Multi-Compte : Takamori Ankoku ▬ Kyoku Meiroo ▬ Katai "Zouka" Hikari ▬ Eryn & Engel Raventail ▬ Xia Jin Yue
Actif : Au Ralenti mais Présent !
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Kinu, autrefois "Kinuito Hikari" 06.05.15 20:16
Hey,

Personnage quelque peu torturé et psychologique tout de même.
Belle fiche où je n'ai rien a redire <3

*Lui fait un bisou et lui met un tampon sur le front* Aller va jouer avec ton araignée

Fiche Validée

"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Migoto tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Migoto no Shima et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.
Nous te demanderons aussi d'aller Recenser tes dons ainsi que Recenser ta race si tu es Ainoko. Et enfin, peu importe ton groupe, si tu peux aller recenser ton Métier cela serait pratique. Merci d'avance ^^

De plus, sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci. Sache que le modèle proposer de codage n'est pas obligatoire, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mit à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Kinu, autrefois "Kinuito Hikari"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nodox >> Hikari
» Un Mentor!! (PV Poil d'autrefois)
» Quand deux paramecias se heurtent (Flashback PV Hikari)
» L'oeil des Hikari
» Complicité avec Victor Hugo " Chanson d'autrefois""

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Ainokos-
Sauter vers: