Kara ou la mémoire évadée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Ainokos
(#) Sujet: Kara ou la mémoire évadée 13.10.16 1:20
Image Présentation 600*200
Nom & Prénom

Informations
Année de Naissance : -18 (69 ans)
Genre :
Race : Tigre de Sibérie (du Markav Krigare)
Statut : Libre  mais asservie de son absence de passé
Métier : Chasseuse-tanneuse
Don(s) : – Aura de séduction naturelle : un doux parfum l’entoure continuellement, attirant ceux qui peuvent être intéressés par une relation charnelle avec elle. Une sorte de sécrétion de phéromones naturelles qui lui prend peu à peu son énergie. N’étant pas consciente de ce don, elle souffre de troubles du sommeil et de besoin de sieste récurent.
– Deuxième don à développer en rp : résistance aux températures : elle peut affronter un blizzard comme une tempête de sable sans en subir le choc thermique. Inconsciente de ce don, elle pense juste avoir un intérêt prononcé pour les tenues courtes et légères. Utilisé de manière prolongée, elle peut se retrouver à brusquement défaillir et finir sans forces durant une période longue à courte suivant l’utilisation prolongée de ce don.


Psychologie & Physionomie

Psychologie

Kara est une jeune femme timide et réservée, ce qui tranche avec son premier don, heureusement pour elle, son exil dans les terres désolée du Markav l'a épargnée jusqu'ici. Quand on essaie de la comprendre on saisit très vite qu'elle manque énormément de confiance en elle. Introvertie, elle n'est pas insociable mais évite les contacts prolongés avec les gens. Le sentiment de trahison encore bien présent dans son cœur ne l'aide pas à se confier aux autres. Hypersensible et émotive, elle dévoile beaucoup d'elle même sous le coup d'une émotion, on sait très vite si elle aime ou pas quelque chose, son visage est très expressif et montre rapidement ses goûts et dégoûts.
Souvent sur la défensive, elle se montre prudente et méfiante, sans doute sa fragilité émotionnelle qui n'aide pas à s'ouvrir à des étrangers. Elle a cette tendance agaçante de se replier sur elle même avant d'agir, refoulant souvent les personnes attentionnées ou non de son entourage proche. Autre chose qu'elle ne supporte pas est d'attirer l'attention, elle se trouve alors très mal à l'aise et fera tout pour s'y soustraire. De nature nerveuse, elle tend néanmoins à intérioriser ses sentiments et garde dans la mesure du possible un certain empire sur elle même bien que cela ne soit pas toujours aisé. La dernière chose qui pourrait la caractériser est sa persévérance et son soucis de bien faire tout le temps, quel que soit l'objectif donné.

Physionomie
Pour la décrire simplement, la note principale qui la démarque dans une foule est la couleur de ses cheveux. Kara est une rousse tendant au rouge, flamboyant et long, ils sont souvent lâchés. Quelque peu ondulés, cette masse qui encadre son visage n'en gâche rien.
L'autre chose qui peut la faire reconnaitre à coup sur est la cicatrice qui barre son oeil gauche dans le sens de la hauteur. Récoltée durant la chute des bâtiments sur elle, elle n'a du le salut de son oeil qu'à ses parents adoptifs. Pour le reste, c'est relativement banal. Elle est petite, elle a une certaine corpulence et des arrondies féminin sur les hanches et le buste. Une marque de brûlure sur le flanc gauche également qu'elle camoufle le plus souvent.

Elle porte en général des tenues en général inadaptées à la saison et légères, comme si le fait d'avoir trop de vêtement l'indisposait. Son don n'étant que latent, elle ignore qu'elle possède ce pouvoir et n'en fait en général qu'à sa tête pour se couvrir, le moins possible.


Biographie


Mako a vu le jour sur l'île de Migoto, fille d'une panthère et d'un tigre, elle fut très tôt destinée à devenir elle aussi une combattante. Mais si elle suivit cette voie ce ne fut que pour briller aux yeux de celui qu'elle admirait en secret. Takamori avait tout pour lui, et bien que son frère était tout aussi beau garçon que lui, dans le regard du bouc elle voyait une douleur qu'elle crut être la seule à pouvoir guérir. Alors âgée d'une dizaine d'année elle s'employa à devenir la meilleure de ses camarades. Elle voulait qu'il la remarque, qu'il voit qu'elle était contrairement aux autres femmes, quelqu'un sur qui il pouvait compter. Lui Zouka, Honoka et  Kairiki étaient ses modèles, elle désirait plus que tout devenir aussi forte qu'eux. Elle étudiait plus fort et plus longtemps que les autres de son âge, aspirant à devenir aussi douée que ses ainés. Puis cette illusion disparu, la guerre, le sang, l'horreur. L'odeur du souffre, de putréfaction, les hurlements, le bruit des os sur lesquels on marche. Elle supporta tout cela, dans l'unique espoir de briller aux yeux de celui qu'elle idolâtrait. Elle intégra un groupe de sauvetage, pour qu'il voit combien elle se souciait des autres, dont lui et ils partirent pour le Markav.

Ils étaient tous des animaux prédisposés à encaisser le froid dans ce groupe, et leur mission était simple, parvenir au camp de détention et libérer leurs semblables prisonniers. Ils firent une longue marche dans le froid, avançant malgré la température qui chutait au fur et à mesure qu'ils approchaient des lieux désignés. Ils parvinrent à libérer leurs semblables, mais dans la fuite, elle protégea le groupe, se prenant alors un coup dans la tête qui l'assomma et la fit sombrer dans la neige. Le coup fut si dur que des heures plus tard quand la jeune femme revint à elle dans la poudreuse elle ne se rappela pas qui elle était, ni ce qu'elle faisait là.

Elle erra longtemps seule dans les terres désolées, le camp avait été entièrement rasé, il ne restait rien, ni présence ainoko, ni présence humaine. La jeune femme trouva refuge dans un abri à flanc de montagne, qui servait sans doute de cache aux chasseurs quand ils sortaient pour de long périples. Elle trouva un lit de fortune et des vêtements étranges mais qui semblaient toujours en meilleur état que les siens. Elle sombra dans un sommeil sans rêve, entrecoupé de visage flous qui hurlaient ou criaient. Elle se débattit dans la couverture avant de sentir une main sur son front, froide et calme. Elle s'apaisa et sombra de nouveau dans le sommeil. Des bruits de pas et une conversation étouffée à lieu alors que la jeune femme dors profondément.

Ulrich, tu es fou, c'est une des leurs ! Tue là tout de suite !
Yelda, fait le si tu y arrive, pour ma part elle ressemble plus à un enfant qu'à une tueuse. Et même si elle nous coupe de la magie, ni la tienne ni la mienne n'a jamais été très vaillante... Va fait le, je sors, je refuse de voir cela.
Très bien, espèce de pantalon vide ! Tu vas voir !

De nouveaux bruits de pas, une série s'éloignant pesamment et une autre s'approchant, avec une respiration saccadée. Un mouvement de déplacement d'air vif vers le plafond puis plus rien. Et de nouveau des pas qui s'éloignent pour rejoindre les autres.

Je ne peux pas... On dirait Kara....
Je sais ma chérie.... Est-ce que tu crois qu'on peut la garder ? La cacher ? On dira que Kara est malade ? On bâtira une maison plus vaillante ici ... Après tout, ces êtres ont pris notre fille... On peut tout à fait la remplacer... Qu'en penses-tu ?...
Il faudra alors que personne n'approche, qu'ils comprennent qu'on ne rejette pas mais que Kara est en sursis et ne peut plus voir personne. Et si Bjorn revient ? Que ferons-nous ?...
S'il revient on avisera, mais ils n'étaient que fiancé et Kara n'était pas emballée par ce mariage... Nous dirons qu'elle a perdu l'esprit et qu'elle n'est plus la même...

Le couple se sera l'un contre l'autre, ils avaient pris un risque, ils savaient que c'était pure folie, mais la perte de leur enfant les rendait désireux de ne pas perdre cette nouvelle chance. Mako devint donc Kara, fille d'Ulrich et Yelda Farengard, de la tribu de l'ouest. Avec les troubles de la guerre encore frais dans les esprits, personne ne chercha vraiment à demander des explications au couple qui prit ses distances avec tous, et soigna la jeune fille comme si elle était la leur. La ressemblance de la rousse avec leur enfant était tel que de loin quand ils la sortaient les autres n'y prirent jamais garde. Ils s'étaient isolés à des lieux du village et vivaient ainsi heureux à trois. Puis Yelda tomba de nouveau enceinte, bien qu'à son âge cinquantenaire la sage-femme disait que c'était de la folie, ils décidèrent de conserver l'enfant à venir. Kara prit soin de sa mère et s'assura qu'elle ne manquait de rien jusqu'au jour de la délivrance. La semaine précédant la délivrance, son père transporta sa mère dans le village, au cas où la sage femme aurait du mal à monter les pentes glissantes en hiver et l'envoya chasser dans les montagnes avec ordre de ne pas revenir avant le signal. Elle partit une nouvelle fois sans poser de questions.

Elle ne chercha pas à contredire ses parents et partit en forêt, chassant agilement pour ramener un bouquetin le lendemain. Elle arriva en vue de la grotte et s'assit en tailleur à bonne distance comme son père le lui avait ordonné avant qu'elle ne parte. Elle passa sa main dans la fourrure de l'animal et l'odeur lui rappela un vague souvenir, un désir de bien faire, de prouver sa valeur. Elle eut une forte migraine qui passa aussitôt qu'elle vit le visage rayonnant de son père. Elle sauta sur ses jambes et portant l'animal sur les épaules dévala la pente. S'arrêtant à la porte elle déposa le futur repas avant de pousser la porte pour voir sa mère tenant ravie un petit paquet de linges. C'était plus de 25 ans après la trouvaille du couple de Mako et la vie reprit son cours.

Pourtant des suspicions commençaient à apparaitre dans le village aussi, prétextant qu’ils devaient déménager pour rejoindre de la famille plus au nord, le couple et leur petit garçon alors âgé d’un an et de leur fille partit pour des recoins glacés du pays. Ulrich et la jeune femme chassait et il allait ensuite revendre les peaux, ou ce qui était exploitable sur les animaux, et leur fils grandit lentement mais surement. Souvent il préférait rester près de sa mère, en effet il ressentait une gêne à accepter sa soeur, qui semblait parasiter ses pouvoirs par sa présence. La jeune femme faisait elle tout ce qu'elle pouvait pour aider et chouchouter le dernier né.

Plus les années passaient et plus le regard de l'enfant devenu adolescent changeait face à cette soeur qui ne semblait pas marquer trace de l'âge contrairement à ses parents. Et face à ses questions, ceux-ci restaient évasifs, préférant taire la vrai nature de sa soeur plutôt que de le mettre dans la confidence. La maison étant très petite, les couchages étaient serrés et ce n'était que quand la jeune femme emmenait son frère pour lui montrer le métier de chasseur que les parents pouvaient se retrouver un peu ensemble. Puis un jour, pour une raison qu'elle ne saisit pas, les villageois les attaquèrent.

Apparemment les parents s'en étaient rendus compte et avaient pu fuir avec leur progéniture le drame, mais dans la poursuite Yelda tomba dans une crevasse. Voyant sa mère en sale posture elle sauta à ses côtés et pu recueillir ses dernières paroles qui la poussait à retourner à son île natale, lui révélant ce qu'ils lui avaient cachés depuis qu'elle avait repris conscience il y avait de cela plus de cinquante ans. Choquée elle sentit la vie quitter le corps de celle qu'elle avait chérie comme une mère et la glissa dans une partit de la crevasse avant de recouvrir son corps de neige. Prostrée elle le resta longtemps, son père et son frère avaient fuit en la voyant sauter dans le ravin. Immobile elle le resta longtemps avant de se redresser. Elle serra la petite bourse de cuir que sa mère lui avait glissé dans la main et entreprit de trouver un chemin pour sortir de la crevasse. Elle ne se retourna pas, le coeur mitigé d'avoir été dupée et trahie durant longtemps, mais avec l'envie tout de même de préserver celui qu'elle avait appelé père et celui qu'elle appelait frère. Longue fut sa route jusqu'à la capitale, noirs furent les regards posés sur elle et dans son dos.

Elle chercha l'ambassade des ainoko et s'y présenta, ignorant le nom qu'elle aurait pu avoir avant elle du passer des tests pour prouver qu'elle était bien l'une d'entre eux. Puis reçut des fonds et un ticket de rapatriement vers le continent. C'est aujourd'hui que son vaisseau fait voile vers le port pourtant son coeur est serré et elle ressent une tension dans l'air. A la proue du navire quand une grande partie de l'équipage elle arrive dans un port ravagé par les cendres, les feux et la mort... Elle se met alors à trembler, son esprit lui jetant d'autres images en tête alors qu'elle finit par s'évanouir sur le pont du vaisseau. Quel est donc le destin qui pourra lui être offert sur cette île dont elle ignore tout ?




Informations IRL

Pseudo : Shadow
Âge IRL : La moitié de celui du perso
Comment avez-vous connu le forum ? : Mon petit doigt m'a dit qu'ici c'était bien
Code du Règlement : On est là pour s'amuser !
Qui a créé les Ainokos ? : Une déesse répondant au nom de Taisha

Arbre généalogique:
 
Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Kara
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t1489-kara-ou-la-memoire-evadee
Messages : 30
Âge IRL : 36
Date d'inscription : 13/10/2016
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Kara ou la mémoire évadée 13.10.16 1:32
Bienvenue sur notre forum, en espérant que tu t'y amuses bien et n'hésite pas à nous poser des questions^^


"Correr es mi destino."
Manu Chao-Clandestino


Initiateur
Marché d'Outre-monde

---------------------------------------------------------------
en italique, de l'Himérien dans le texte
Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Makyura
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t116-makyura
Messages : 1632
Âge IRL : 22
Date d'inscription : 02/05/2015
Multi-Compte : Habane Satoshi, Kisaburi Îto
Actif : Pas là du 12 au 24 avril
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Kara ou la mémoire évadée 13.10.16 10:38
Bienvenue a vous




 
merci:
 


Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Idriss Ad-Dîn
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t319-idriss-ad-din-danseur-d-orient
Messages : 3529
Âge IRL : 32
Date d'inscription : 23/06/2015
Multi-Compte : Hanae Umako , Jun'Ichiro Kaiinu, XiaoLi, Momoka minoue, Aï Yume, Ushio Shikai
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Kara ou la mémoire évadée 13.10.16 11:00
Hello ! ^^
Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas à me demander si tu as des questions Wink
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2247
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Kara ou la mémoire évadée 13.10.16 13:06
Merci pour l'accueil, en cas de question je n'hésiterais pas à vous en faire part Smile


Je m'exprime en Markav et en Yamato

Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Kara
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t1489-kara-ou-la-memoire-evadee
Messages : 30
Âge IRL : 36
Date d'inscription : 13/10/2016
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Kara ou la mémoire évadée 17.10.16 23:44
Hello <3

Tout est bon !
Juste, tu me fais penser d'éditer un truc dans l'event >_< Vu l'état du port, seul quelques pontons et entrepôt sont encore en état. Et ils servent surtout pour le transport d'Ezer. Logiquement, le temps des travaux, ils vont avoir aménager les plages trouvables le long de Yutakano en port d'appoint pour les arrivages. C'est un peu le foutoir, c'est sûr.

Mais au moins, tu sais vers où ton perso arrive plus. Wink
Oh et, on te dira probablement de te rendre à Rijikainotou pour ton identité...pour que les archivistes fouillent ^^ En attendant, ton perso va probablement recevoir une petite pension et être logé le temps qu'on lui trouve son identité...même si vu la situation, ça risque d'être le foutoir pour elle. (On t'enverra probablement auprès de Nara Raion avec une lettre expliquant ton cas...pour que tu trouves du travail. Vu tes compétences en tannerie et chasse Wink )

Voilà pour les infos d'immersion !
Sinon, c'est ok ! Les corrections dont on avait parlé sur skype au début du projet sont nickels alors je valide Very Happy

Fiche Validée
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Migoto tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Migoto no Shima et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.
Nous te demanderons aussi d'aller Recenser tes dons ainsi que Recenser ta race si tu es Ainoko. De plus, peu importe ton groupe, si tu peux aller recenser ton Métier cela serait pratique.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Les langues que parlent ton personnage, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup Embarassed ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci.
Nous avons aussi les Dépôts de Missives pour les rps de type "épistolaires". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage ^^
A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2247
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
Kara ou la mémoire évadée
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective
» Mémoire visuelle ou auditive
» Mémoire et visions des membres de l'armée la Chimay Bleue
» [terminé] « Il faut que tous braves menteurs soient gens de bonne mémoire, pour se garder de méprendre » Etienne Pasquier [Ewen]
» Une ballade entre amis [PV Kara Oran]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Ainokos-
Sauter vers: