Trafic sous les étoffes ~ Fiche de Yoirou Inken [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: A la fin, vient la Rencontre. :: Les Mémoires :: Rayon des Identitées
(#) Sujet: Trafic sous les étoffes ~ Fiche de Yoirou Inken [Terminé] 13.06.16 14:41
Image Présentation 600*200
Yoirou Inken

Informations
Année de Naissance : An -30 (80 ans)
Genre :
Race : Fennec (Vulpes Zerda)
Statut : Libre
Métier : Trafiquant d’Inexistant / Gérant d’un magasin d’étoffes (Sangokai) et d'un magasin de kimonos (Yuufuku)
Don(s) :
De sa race, Yoirou a obtenu le don de pouvoir se passer d’eau pour survivre. Il puise tout le liquide dont il a besoin dans les aliments qu’il consomme, de préférence des fruits bien gorgés de jus. Cette capacité s’est déclarée très tôt chez lui, et lui a été visiblement transmise par sa mère, qui possédait le même don.

Le second don, qui s’est déclaré bien plus, tard, est de faire ressentir à la personne de son choix un sentiment de déshydratation intense, lié à une impression de très forte chaleur. Cela agis tant que la personne est en contact visuel avec Yoirou et tant qu’il le veut bien. Il travaille encore à l’affûter, afin de faire ressentir une soif plus douce, histoire de pouvoir pousser des clients à la consommation de boissons, lors de transactions par exemple.


Psychologie & Physionomie

Ce qui étonne les gens au premier abord, c’est ma taille. Pourtant cela n’a rien d’étonnant, les fennecs sont les canidés les plus petits qu’il soit. Mon mètre cinquante a tendance à déstabiliser, tout autant que mes traits délicats et mon allure raffinée. Mes grands kimonos de soie colorés, témoins de mon bon goût, associés à une touche de couleur sur mon visage androgyne, laissent mes interlocuteurs circonspects. Nombreux sont ceux qui me prennent pour ma propre femme, si vous voyez ce que je veux dire. Mais l’erreur m’amuse, elle me réjouit même, je prends un malin plaisir à laisser planer le doute et aime l’entretenir. Oui, j’aime beaucoup taquiner les gens, m’amuser d’eux mais tout en finesse, le sourire aux lèvres et le regard coquin. Mais attention, cela ne veut pas dire que je cherche à aguicher tout ce beau monde, loin de là : le déteste qu’on me touche. Je peux compter ceux qui ont ce privilège sur les doigts de ma main.

Mon passé n’a pas été très rose, même plutôt le contraire, et la vue d’une main pleine de poussière, de gras ou de crasse me révulse au plus au point. La propreté est pour moi une obligation, c’est pourquoi je prends au moins un bain par jour. D’ailleurs, je ne parle jamais de ce qui m’est arrivé, peu de gens sont au courant et mes anciens clients ne se souviennent sans doute plus de moi. Je préfère afficher un sourire joyeux, prendre la vie positivement et me réjouir du luxe qui m’entoure, les clients d’ailleurs aiment voir un marchand souriant et enjoué, c’est bon pour les affaires.

Pour ce qui est de mes commerces, j’aime m’occuper de moi-même d’un maximum de chose. Que ce soit avec mes étoffes, que je vais acheter en personne, mes kimono, dont je surveille la confection étape par étape, ou mon trafic, ou je vais moi-même m’occuper du bon déroulement des ventes, je mets un point d’honneur à connaître les moindre détails du processus, de l’acquisition à la vente. Je suis perfectionniste c’est vrai, et j’aime surtout avoir le contrôle, faire fructifier mes affaire au nez et à la barbe de tous. Et si je peux faire couler un ou deux concurrents, c’est encore plus grisant.  


Biographie

Je suis né dans les bas-fond, dans une maison close des plus minables, des plus sales et des moins recommandables. Autant vous dire que je n’ai connu que ma mère, une fennec comme moi. Au moins je suis sûr que je suis son fils à elle. J’ai hérité d’elle mes pouvoirs, et aussi mon côté féminin j’imagine. Enfin, je ne vois pas vraiment ce que mon inconnu de père m’a légué. J’ai donc grandit au milieu de toutes ces femmes, coquettes mais sales et malades. Ma mère, malgré le fait qu’on était logés, je parvenais pas à joindre les deux bouts, surtout à cause de sa consommation d’alcool et de drogue. C’est donc assez logiquement que j’ai intégré la marchandise de la maison. Un enfant, c’est choquant n’est-ce pas ? Mais tant de clients potentiels ! Une vraie mine d’or, et ma mère a eu raison, j’attirais les hommes. Ces hommes, j’en fais encore des cauchemars : si sales, puants, lubriques, mais payant leur consommation. Une faible compensation, surtout que ce n’était pas moi qui touchait cet argent : mon mac et ma mère, que je haïssais autant l’un que l’autre, me rackettaient après m’avoir donné en pâture à ces pédophiles.

C’est vers l’âge de 14 ans que je me suis enfuit. Une fugue adolescente diraient certains, un départ bien trop tardif diront les autres. Quoi qu’il en soit, je n’en pouvais plus de voir mes revenus pris par le mac, c’était encore pire que les viols consentis. J’ai donc sans aucun regret quitté la maison, profitant de la venue d’un client un peu plus riche que les autres pour le convaincre de m’emmener visiter sa demeure sans jamais revenir.

Les dix années qui suivirent ne furent pas très riches en rebondissements. Les jours ressemblaient et se suivaient : le soir revenir à Kyooraki ou j’avais mes quartiers, se reposer et retourner le soir à la recherche d’un client encore plus fortuné. Vendre mon corps me rendait indifférent, je laissais passer ce moment désagréable en pensant à d’autres choses, à mon avenir avec tout cet argent que j’économisais. Puis ça se finissait et je rentrais à l’aube chez moi. Une routine se mettait qui était en place depuis bien trop longtemps, et il était temps que j’y mette fin.

Vers l’âge de 25 ans je décidai de me faire embaucher. J’avais repéré une petite boutique à Sangokai de vente de tissus de qualité plutôt moyenne. Mes activités passées m’ayant donné un sens de la négociation assez pointu, je me rendis vers la gérante pour proposer mes services. La discussion fut assez rude, pourquoi embaucherais-t-elle un jeune fennec qui ne payait pas de mine, mais elle se laissa convaincre pour un essai. Je peux vous garantir que cette vielle dame bien aimable en eut pour son argent. En quelques années, je fis grimper le chiffre d’affaire à un niveau jamais atteint. J’avais d’avantage de responsabilités : je m’occupais des achats de tissus, du choix de ces derniers et de la négociation des prix bien entendu. La guerre avec les humains commença à ce moment-là, mais bien trop fidèle à mon poste, j’échappai à mon devoir dans l’armée et m’assurai que les affaires restent satisfaisantes.

C’est d’ailleurs durant la guerre que j’ai rencontré Tampopo, qui encore aujourd’hui est une amie chère. Elle était dans une galère, comme moi. Enfin, j'étais employé certes mais je ne roulais pas sur l'or, pas encore. Nous avons rapidement sympathisé, sachant l'un comme l'autre ce que l'on vivait  et c’est même allé plus loin, sans amour, juste pour la forme. C’est à ce moment là que j’ai réalisé les ravages de la prostitution : le sexe entre amants ne me faisait rien, et même pire, tous ces fluides me dégouttaient. J’ai essayé de tenir le coup, histoire de voir si ça passait. Mais non, rien à faire. J’ai donc mis un terme à notre relation, mais un peu tard peut-être.
Après m’avoir annoncé sa grossesse et avoir appris le scandale qu'elle avait provoqué chez le Kage et ses conséquences, cette chère Tampopo a disparu faire je ne sais quoi. Ça ne m’a pas dérangé, je ne voulais pas vraiment être père. Elle est réapparu quelques années plus tard, sans notre fille,  que j'ai connu après coup, avant l’asservissement de mon amie.  Car oui, depuis nous entretenons une relation amicale, et même de travail, Tampopo trempant elle aussi dans le trafic. On a beau avoir de très nombreux différents, son hygiène et sa tenue étant les plus forts, entre trafiquants, on se comprend.

Pour ce qui est de ma fille, Tsubaki, je dois avouer l’apprécier de plus en plus. Ce n’est pas l’amour paternel vanté dans tant d’histoire, mais c’est mieux que rien. Ce que j’aime beaucoup chez elle c’est son caractère explosif, qu’elle tient sans doute de sa mère, et son corps qui m’inspire dans mes créations. D’ailleurs, j’adore créer pour elle, et lui offre toujours lors de ses visites un Kimono fait sur mesure pour elle. Enfin, plus seulement pour elle, puisqu’elle a eu une petite fille. Elle ne parle pas, ce qui est à la fois ennuyeux et agréable. Mais elle est bien mignonne et souriante, alors je reste bon avec elle et lui fait profiter à elle aussi de mes créations.

C’est aussi à ce moment-là à peu près que j’ai commencé à avoir des contacts dans le milieu du trafic d’Inexistants. Après la guerre, c’était un filon à ne pas manquer, et il était encore extrêmement peu exploité, et de manière très bancale. Les affaires reprenant au magasin, j’ai eu assez d’argent pour mettre à ma solde quelques hommes connaissant bien ce domaine, histoire de monter ma petite affaire. Encore aujourd’hui, je me félicite d’avoir su gérer cette affaire : une vraie mine d’or ! L’organisation, le charisme et l’intelligence, voilà ce qu’il manquait, et j’ai apporté cela.

C’est ainsi que je suis devenu riche. Ces cinquante dernières années, je ne les ai passées qu’à entretenir mes affaires. Le trafic d’Inexistants me rapporte de plus en plus gros, bien que quelques concurrents se soient mis sur le marché. Enfin, pas de quoi m’inquiéter, je les vois soit comme des cibles à abattre sous peu, soit comme de potentiels collaborateurs pour les plus gros.

Dans le domaine de la vente, j’ai racheté la boutique d’étoffes, qui est devenue un magasin de luxe, et ait ouvert dans le quartier Yuufuku un magasin de kimono de grande qualité, chez qui les femmes et les hommes de hauts rangs viennent faire leurs achats. J’ai appris à concevoir moi-même des vêtements et ai engagés les meilleurs vendeurs et vendeuses, couturiers et couturières que j’ai pu trouver. Mais je suis toujours à la recherche de celui ou celle qui quie permettra de produire moi-même la soie la plus délicate de Migoto, et je sais où chercher.


Informations IRL

Pseudo : Toujours Shaovira ^^
Âge IRL : 20
Comment avez-vous connu le forum ? : 2ème compte de Borge, donc ça n’a pas changé ^^
Code du Règlement : On est là pour s’amuser Very Happy
Qui a créé les Ainokos ? : Taisha ^^
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Trafic sous les étoffes ~ Fiche de Yoirou Inken [Terminé] 15.06.16 19:47
Re-Welcome :3
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Trafic sous les étoffes ~ Fiche de Yoirou Inken [Terminé] 15.06.16 19:55
rebienvenue >o<




 
merci:
 


Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Idriss Ad-Dîn
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t319-idriss-ad-din-danseur-d-orient
Messages : 3538
Âge IRL : 34
Date d'inscription : 23/06/2015
Multi-Compte : Hanae Umako , Jun'Ichiro Kaiinu, XiaoLi, Momoka minoue, Aï Yume, Ushio Shikai
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Trafic sous les étoffes ~ Fiche de Yoirou Inken [Terminé] 15.06.16 20:21
Bonjour *s'incline, en donnant sa carte de visite sur laquelle ses tarifs sont écrits, aussi bien pour les meurtres que la protection*


Couleur de la brute Ratel - #F5B9B5 #5C3D30

Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Yami Mitsuanaguma
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t243-yami-mitsuanaguma-fearless-beast
Messages : 1305
Âge IRL : 23
Date d'inscription : 01/06/2015
Multi-Compte : 'Melody', Asa-chan et Miyu
Actif : Oui
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Trafic sous les étoffes ~ Fiche de Yoirou Inken [Terminé] 16.06.16 17:00
Merci Very Happy

*Prend la carte, ça peut être utile, sait-on jamais*
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Trafic sous les étoffes ~ Fiche de Yoirou Inken [Terminé] 19.06.16 19:25
Fiche Validée
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Migoto tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Migoto no Shima et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.
Nous te demanderons aussi d'aller Recenser tes dons ainsi que Recenser ta race si tu es Ainoko. De plus, peu importe ton groupe, si tu peux aller recenser ton Métier cela serait pratique.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Les langues que parlent ton personnage, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci.
Nous avons aussi les Dépôts de Missives pour les rps de type "épistolaires". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage ^^
A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!


Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Nailah Kaijuu
Messages : 672
Date d'inscription : 17/04/2014
Multi-Compte : Sayuri Sakkaku, Saki Suzumi, Ranmaru Meiroo
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Trafic sous les étoffes ~ Fiche de Yoirou Inken [Terminé] 24.09.16 11:29
Fiche Abandonnée
"J'aurais voulu te raconter mes Histoires...Mais tu es parti..."

Bonjour à toi.

Tout d'abord, merci de nous avoir informé de ton intention de quitter le forum, et de mettre aux archives ton personnage.
Nous nous doutons que ce ne fut ni de gaieté de cœur, ni par plaisir, que tu as dû partir...Et nous te remercions de nous avoir avertit pour ne pas laisser cette fiche disparaître pour absence ♥

Nous espérons que le temps que tu as passé avec nous t'aura apporté un peu de plaisir. Et que la communauté, autant que le jeu, t'auront plut.
Sache que si jamais tu désires revenir, nous serons ravi de t'ouvrir les bras à nouveau ! Et puis, cela calmera les larmes de notre petit Eiji...Tu peux revenir avec ce personnage (qui sera sorti des archives) ou avec un nouveau quand bon te semble ! On le câlinera volontiers ♥

En attendant, bonne continuation à toi ! Que cela soit IRL ou sur le vaste réseau qu'est la Toile.


Amicalement,
Le staff qui espère te revoir.
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 27
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Trafic sous les étoffes ~ Fiche de Yoirou Inken [Terminé]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Trafic sous les étoffes ~ Fiche de Yoirou Inken [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La fiche de Yuki Roshieru (terminé)
» - la sous fiftre et le shérif [Livre 1 - Terminé]
» I'm in love with alcohol. - Kana Alperona. - Fiche Présentation + Techniques. - Terminée.
» Fiche de Sezuan [Solitaire]-Terminé
» [Codage] Fiche Personnage - Gabriel West [Terminé - Louna Blake]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: A la fin, vient la Rencontre. :: Les Mémoires :: Rayon des Identitées-
Sauter vers: