Njall Härthin (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: A la fin, vient la Rencontre. :: Les Mémoires :: Rayon des Identitées
(#) Sujet: Njall Härthin (Terminé) 13.05.16 16:24
Image Présentation 600*200
Njall Härthin

Informations
Année de Naissance : An 25. (25 ans)
Genre : Homme
Nationalité : Markav Krigare
Statut : Asservi
Métier : Officiellement pêcheur, officieusement, combattant.


Psychologie & Physionomie


▀▄▀▄▀▄ CARACTÈRE ▄▀▄▀▄▀

Si l'on devait donner un mot, un seul concernant Njall, cela serait la patience. Car Njall c'est principalement ça, la patience. Il est de nature calme, serein, il parle peu, très peu, mais cela ne l'empêche pas de l'ouvrir quand le besoin s'en fait sentir. Il est franc, réfléchi, oui, c'est bien le genre d'homme qui tourne deux fois sa langue dans sa bouche avant de l'ouvrir. Il est observateur, discret, mais uniquement s'il le désire : cela était valable pour son ancienne vie, mais en aura t-il besoin dans sa nouvelle ?

Bien évidemment, il ne serait pas drôle s'il n'était que ça. Quel ennui de côtoyer un homme qui préfère être de la tapisserie plutôt que votre homme de compagnie. Mais personne ne connait réellement son autre facette, sauf son meilleur ami. Car oui, il faut gratter pour y trouver de l'or, or qui n'est autre que son sourire et son rire cristallin, dessinant avec finesse des fossettes au coin de ses lèvres. Car il est un bon vivant, il a de l'humour bien qu'il ne se permette pas d'en faire avec tout le monde. Il est au premier abord un homme mystérieux, peut-être trop cachotier, trop silencieux alors qu'en réalité, il serait surement ce genre d'homme qui vous ferait tourner la tête car c'est à vous seul que ses petits secrets seraient dévoilés, à vous seul qu'il offrirait ses rires et son regard pétillants.

C'est un amoureux de la nature, des hommes, des femmes, mais il reste un être que son éducation à voulu parfaire et c'est aussi pour tout ça qu'il est en cage, qu'il n'est plus dans son pays natif. C'est un combattant, qui sait ce qu'il veut, qui a su se donner des objectifs fixes. Il n'est pas parfait parce que la colère l'habite, parce qu'il sait se servir de ses poings et certainement pas de la bonne manière. Il sait être mesquin, joueur et surement un peu trop, il sait se faire détester tout comme il aime provoquer. Il n'est pas vide d'esprit non, il est loin d'être stupide et c'est bien là qu'est tout le mal qui le ronge de l'intérieur : il est suffisamment large d'esprit pour mener bien des choses à son avantage, chance étant juste qu'il n'est pas un sociopathe, il a des sentiments, des gens qui lui sont chers et c'est bien à cause de cela qu'il n'est pas un fin manipulateur...

▀▄▀▄▀▄ PHYSIQUE ▄▀▄▀▄▀

Bête serait celui qui l'imagine faible sous ses vêtements. Njall est loin d'être un type super imposant, mais il n'est pas un microbe, il a de la carrure, une musculature dessinée grâce aux entrainements mais aussi grâce à la pêche. Car il n'est pas inutile de dire que, malgré la magie, les hommes doivent encore user de leurs bras afin de récolter le fruit de leur labeur. Il est jeune, certes, mais c'est aussi là que tout ce joue : un homme jeune est certes moins expérimenté, mais sa force est présente, latente presque, attendant simplement d'exploser à cause des nerfs. Njall est donc loin d'être faible, quand bien même sa gueule d'ange fait penser le contraire.

A commencer par ses yeux, clairs comme la glace, d'un bleu rappelant son pays et ses montagnes. Ils sont malins, froid, distant la plupart du temps, mais ils savent se montrer doux et attendrissant face à un enfant ou quelqu'un pour qui il a des sentiments. On y voit aussi de la fougue et c'est là que l'on se trompe : fougueux, il l'est, il est dans la fleur de l'âge, mais son caractère tempère cette impression. Il peut donc paraitre hautain, trop sur de lui, alors qu'il n'en est rien. Son visage à l’apparat imberbe joue aussi en sa défaveur et pourtant, lui qui a hérité du noir de jais de son arrière grand-mère aime toujours avoir un rassoir sur lui : la barbe pousse vite et pire encore, certains endroits de cette dernière y trouve un blond platine. Déficience de sa mélanine, qui sait ? Il n'aime juste pas que cela se voit, ce pourquoi il rase toujours au plus près de la peau.

Pourrions-nous alors parler de ses lèvres, charnues, de son nez, aquilin, de ses cheveux, mi-longs et principalement attaché en arrière ? Des détails, non des moindres, mais qui n'ont pas tant d'importances que ses mains : abimés, elles ne sont plus très douces, mais elles sont restés fines, ses doigts pouvant être comparés à ceux d'un pianiste, elles étaient ce que sa mère était beaucoup lorsqu'il était enfant : ma sa mère l'aimait comme une fille à l'époque, lui qui avait cette apparence féminine.

Passons. Son corps est cicatrice, ayant toujours refusé ses soins adaptés suite à ses entrainements ou même aux erreurs liés à la pêche. Il n'en a pas énormément, mais il en a des assez profondes. Toutes lui rappelle des erreurs, tandis que d'autres lui rappelle des jeux dangereux. Ce qui fait alors sa fierté n'est autre que son tatouage, qui orne entièrement son dos. Voila un beau blason, symbole de son attachement avec son meilleur ami, un souvenir à la fois douloureux qu'apprécié. Ah la jeunesse, que ne fait-on pas lorsque l'on est inexpérimenté ?



Biographie

Lorsque Njall est né, il faut l'avouer, sa mère fut quelque peu déçue. Elle qui espérait tant mettre au monde une petite fille s'est vu à l'inverse mettre au monde un garçon, un futur guerrier, tout ce qu'elle voulait éviter. Mais le petit monstre était là et il était malgré tout hors de question pour la famille Härthin de rejeter la chair de sa chair. Premier né d'une fratrie de trois ; oui, que des garçons ; son père eut tout de même une phrase épique concernant Njall lorsque pour la première fois, il le portait dans ses bras..

« Et bien vu la tignasse qu'il a sur la tête à peine né, crois-moi chérie, c'est presque une fille. »

Car l'humour de Mr Härthin était toujours douteuse, cela eu malgré tout le mérite de faire rire sa femme et cette dernière, de se mettre l'idée en tête de lui garder les cheveux longs. De plus, notre petite tête brune n'avait pas l'air d'avoir une carrure digne d'un enfant Markav. Il restait chétif, bien que sa taille était peut-être plus imposante que la moyenne mais ses cheveux qui ne cessaient de pousser n'arrangeaient rien au fait qu'il ressemblait assez à une fille.

Et le pire fut à venir pour son père. Et le pire a un nom : Svein Lothbrok. Svein n'était autre que le meilleur ami de Njall. Celui qui se battait pour lui lorsque Njall n'arrivait plus à encaisser les coups des petits combats qu'ils faisaient enfants avec leurs autres amis, celui avec qui il apprenait afin de devenir un futur Krigare digne de ce nom, mais surtout celui qui, un jour, eu une phrase époustouflante : « Un jour, je te marierais. On sera ensemble pour toujours ! »

Aux yeux des parents, cela restaient un jeu, cela leurs passeraient. Njall restait un garçon et Svein aussi, c'était inconcevable. Mais le jeu, qui dura tout de même pas moins d'une année, commençaient à prendre une ampleur à laquelle les parents ne s'y étaient pas attendu. Ils étaient des enfants, mais voir leurs fils s'embrasser, se tenir la main et les voir s'entêter sur le sujet les fit agir.

« MAIS ! Mamaaaan, Svein a dit que...
- Svein n'a rien dit du tout ! Tu es un garçon Njall, pas une petite fille, tu es l'ainé de la famille qui puis est. C'est à toi de protéger tes frères, tu dois être plus fort. Svein ne peut pas agir avec toi comme papa le fait avec moi, tu comprends ? Vous êtes pareil, mais pas pour vivre ensemble. C'est tabou. »

Pendant ce temps là, dieu seul sait ce que le père de Njall et celui de Svein parlaient avec son ami. Njall n'en connu jamais les tenants et les aboutissants, mais il le prit comme une punition pour eux deux, sa mère se forçant, à la demande du père, de lui couper les cheveux. Supplice, pleurs d'enfant, il y tenait pourtant beaucoup...

Mais il se doit de grandir, d'être un homme. Un vrai comme ne cessait de lui répéter son père. Alors c'est sans aucun remord qu'il commença à emmener son fils au travail avec lui. Il sera pêcheur, comme lui et le plus important était qu'il apprenne les bases jeune et surtout, qu'il n'ait pas peur des voyages en mer. Je vous laisse imaginer le désastre les premiers temps, Njall préférant largement relâcher les poissons en douce plutôt que de les achever...

Mais le temps fit son affaire. Pire encore, notre jeune homme découvrait une autre facette de son père, n'ayant plus le droit de le quitter d'une semelle en journée : la hargne était son quotidien, le combat son autre mode de vie. En effet, le père de Njall et celui de Svein étaient assez proche de l'entourage du roi Hakon Krikson II. Ce dernier mourant, redoublaient alors d'effort pour faire espérer à leur roi qu'un jour, ils trouveraient une solution pour rendre la pareille aux Ainoko, ceux qui avaient beaucoup pris au peuple Markav lors de l'an 00. Guerriers fiers, ils étaient, en plus de leur métier respectifs, des hommes près à tout pour leur roi. Ils se devaient donc d'apprendre à leurs fils d'être identique à eux.

La mort du Roi un an plus tard, son fils ainé montant sur le trône, les pères virent alors là une opportunité parfaite pour expliquer à leurs fils quels seraient leur rôle. Le roi étant jeune, de trois an l'ainé de Njall, son père n'eut aucun mal à lui faire comprendre qu'il se devait de le servir les yeux fermés. Et c'est ainsi que les entrainements se mirent en place, en plus du travail de pêcheur. Mais la haine des Ainoko était toujours présente et les deux pères n'avaient pas quitté l'espoir qu'un jour ils puissent à nouveau se battre contre eux.

Ils mirent donc en place des techniques pour imiter certains ainokos, mais sans magie, tout était plus compliqué. Ils restèrent donc sur des bases simples, copiant des animaux courant : fausse ailes, griffes, crocs...mentalement, ils pensaient qu'en étant plus fort physiquement et sans l'aide de la magie, cela les aideraient à être plus combattif. Ils entrainèrent donc leurs fils dans toute cette histoire. Ils avaient foi, un projet fou, mais ils se disaient que quoi qu'ils puissent arriver, leurs fils seraient près.

Ainsi, Njall fut entrainé à combattre sans user de sa magie. Lui qui avait une magie créative et qui avait ce désir de l'exploiter pour être plus utile dans la société, se retrouvait à devoir se restreindre et cela avait le don de le frustrer. Il entraina d'ailleurs Svein à sécher parfois les entrainements pour prendre du bon temps, tout simplement, adolescents qu'ils étaient.

Et c'est lors de l'un de ses fameux bon temps que les deux amis se firent tatouer. Ils avaient alors 15 ans. L'excuse était : « Si on se fait tatouer, on sera des hommes, des vrais comme dit papa ! ». Ce qu'ils se firent tatouer ? Un blason, dessiné par un ami relativement doué, qui les représentaient bien à eux deux. Ils eurent mal évidemment, Njall qui n'était pas de nature bavarde n'a cessé de trouver des sujets de conversation ce jour pour tenter d'oublier la douleur...mais pour lui, le jeu en valait la chandelle.

Ils grandirent donc, Njall prenait de l'assurance, développait aussi sa propre identité, n'allant pas à l'encontre de son père mais cherchant malgré tout à être différent, ne désirant pas tant suivre la destiné qu'il lui avait dessiné. Mais l'affaire qui éclata chez la royauté mirent alors le moral des citoyens à bout. Son père prit alors la décision, avec celui de Svein, de suivre le frère cadet de Hakon Krikson III, Eiliv, ayant eu vent de son évasion avant son départ pour l'île de Migoto. Trop proche de la royauté, ils avaient suivi l'affaire, leurs fils aussi, trouvant ainsi que l'injustice était trop grande, trop importante au sein de leur propre pays. Njall suivi donc, découvrant les rebelles, blessés par d'autres raisons que celle d'être accroché au roi : bien au contraire. La plupart en colère pour avoir perdu des proches et emmené sur l'île des Ainoko, l'arrivée de Eiliv allait être leur salut.

Notre jeune humain apprit alors un tout autre type de combat. Les Ainoko n'étaient bizarrement plus son centre d'intérêt, malgré que son père s'efforçait à l'entrainer sans magie pour le rendre plus fort physiquement. Il faisait partie de cette nouvelle génération qui épaulerait le jeune prince, à défaut de pouvoir le faire auprès du roi en lui-même. Ainsi, il était pêcheur la journée, rebelle le reste du temps.

Mais qu'elle idée eu Svein ce jour-là. Oui, ce jour ou Njall ne l'a jamais autant trainé de blond sous sa couleur bleuté ! S'il Njall avait toujours été le garde fou de Svein, ce soir-là, cette nuit-là, il n'en fut rien. Il l'avait suivi dans la pénombre au cas où qu'un problème pointerait le bout de son nez, n'arrivant pas à raisonner son ami. Tuer le Conseiller ! Il en avait de bonne tiens ! Certes il était le problème de tous leurs maux, de la souffrance du prince, dupant le roi, le rongeant de l'intérieur, mais ils ne pouvaient pas agir sous le manteau ainsi !

« Nous ne sommes pas plus malin que ceux qui ont essayé avant nous Svein ! »

Autant parler à un mur. Résultat des courses, tous deux se sont fait attraper. Accusés de trahison, l'étiquette des rebelles se collant clairement sur leur front, ils finirent bien vite dans les cales du premier bateau les emmenant à Migoto. Je vous laisse imaginer le stress. Njall se taisait comme à son habitude mais tout fusait dans sa tête : « Notre famille, nos amis, notre but...les ainokos, on va finir comme asservi...pour des bêtes...plus de magie, plus rien... » Son regard ne cessait de vaguer vers Svein à la lueur faibles des bougies qui leur servaient d'éclairages.

Et leur arrivée sur Migoto fut catastrophique. Svein refusant de manger, luttant pour ne pas dormir...Njall tenta de le raisonner, mais en vain. Son ami était une tête de mule et notre jeune homme devait alors avoir la force de se battre pour deux. Perdu, écoutant attentivement ce qui se disait autour des cages, frustré de ne pas pouvoir s'échapper grâce à la magie, il ne voyait alors qu'une seule porte de sortie pour lui et son ami : l'adoption.

Il ferait tout pour être vendu en lot de deux, se refusant de laisser son meilleur ami, son frère Markav, derrière lui...


Informations IRL

Pseudo : Ahmes/Hakyu
Âge IRL : Comme les deux autres.
Comment avez-vous connu le forum ? :
Code du Règlement : On est là pour s'amuser !
Qu'ont les humains, que les ainokos annulent ? : La Magie.


Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Njall Härthin (Terminé) 13.05.16 16:25
renbienvenue joli monsieur >o<




 
merci:
 


Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Idriss Ad-Dîn
http://migoto-renaissance.forumactif.org/t319-idriss-ad-din-danseur-d-orient
Messages : 3538
Âge IRL : 33
Date d'inscription : 23/06/2015
Multi-Compte : Hanae Umako , Jun'Ichiro Kaiinu, XiaoLi, Momoka minoue, Aï Yume, Ushio Shikai
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Njall Härthin (Terminé) 13.05.16 16:26
re bienvenue ^^
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Njall Härthin (Terminé) 13.05.16 19:16
*_*

rebienvenue ! ^^


Merci Maître pour le kit <3

Spoiler:
 
Ainoko Asservi(e)
avatar
Ainoko Asservi(e)
Yoshino
Messages : 127
Âge IRL : 30
Date d'inscription : 12/04/2016
Multi-Compte : Sen/Kazuma/Nagisa/Ryohe
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Njall Härthin (Terminé) 14.05.16 1:42
Re-bienvenue ! ^^
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Njall Härthin (Terminé) 23.05.16 14:14
Merci à vous ♥

Et j'annonce que j'ai terminé !
Je trouve un peu chafouin la fin, j'espère que ça ira !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Njall Härthin (Terminé) 30.05.16 10:25
Gros désolée ici aussi pour mon retard :/ !
J'avoue que l'IRL a été chargé pour moi dernièrement ^^'
Mais tout est OK Very Happy

Fiche Validée
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Migoto tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Migoto no Shima et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.
Nous te demanderons aussi d'aller Recenser tes dons ainsi que Recenser ta race si tu es Ainoko. De plus, peu importe ton groupe, si tu peux aller recenser ton Métier cela serait pratique.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Les langues que parlent ton personnage, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci.
Nous avons aussi les Dépôts de Missives pour les rps de type "épistolaires". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage ^^
A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
Njall Härthin (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: A la fin, vient la Rencontre. :: Les Mémoires :: Rayon des Identitées-
Sauter vers: