Une jolie fleur du désert [Neilya Leith][Finie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Humains
(#) Sujet: Une jolie fleur du désert [Neilya Leith][Finie] 09.05.16 4:01
Image Présentation 600*200
Neilya Leith

Informations
Année de Naissance :an 30. (20 ans)
Genre :
Nationalité : Ramal
Statut : Asservi
Métier : Danseuse
Langues parlées : Ramal / Himérien / Rudiment de Yamato


Psychologie & Physionomie

Une belle fleur du désert, voilà ce qu'on pense souvent de moi lorsqu'on me voit la première fois. Je suis tout juste épanouie. Haute d'un mètre soixante dix, j'ai des rondeurs juste la où il faut, que je sais parfaitement mettre en valeur de par mes tenues ou mes pas de danses. Ma peau est de la couleur du sable chaud et aussi douce que les plumes d'un oiseau rare. Elle n'aa aucun marque, pas la moindre. Malgré toutes les péripéties que j'ai pu vivre dans ma naissance, je n'ai pas de traces. Une peau lisse, qui donne envie de passer la main dessus … j'ai un jolie visage, fin, agréable et harmonieux, j'ai de très beaux yeux aussi, de la couleur de l'or et du miel, avec des pailettes vertes qui dansent dans les lumières. Mon regards fascinent souvent, c'était les yeux de ma mère …
De très longues et lourdes boucles brunes encadrent mon visage, les plus longues descendent dans le bas de mon dos. Ils sont brillants, soyeux même, et j'adore en jouer quand je danse. Il est d'ailleurs très rare que je les attaches à vrai dire. Cela m'arrive parfois lors des bains et encore.
Je prends grand soin de mon corps, il est une partie de mon travail et de ma vie. Je prends grand soin de moi. Et je fais aussi en sorte d'être habillée de manière à être la plus en valeur possible, dans la vie quotidienne comme en spectacle. Je faisais d'ailleurs mes tenues toute seule et elles étaient magnifiques … Je ne cherchais pas à provoquer, juste à me sentir belle, à me sentir désirée comme une jolie femme, tout simplement …

Une belle fleur du désert … mais qui a des épines … et c'est bien ça qui m'a vallu d'être envoyé si loin de chez moi et des miens …
Depuis petite, je bouillonne. Même si la danse m'a donné un peu de sagesses et de la contenance, les situations de stress, je perds tout contrôle. Je n'accepte de le perdre que lorsque je danse, pas autrement … j'étais une jeune fille d'honorable famille, j'aurais peut être bien fait une épouse de qualité. J'étais souvent agréable à vivre et douce, mais pourtant, j'ai des idées, de la fougue, et de la passion. Presque élevée par moment par mon frère, j'ai pris de son assurance, de son côté grande gueule. Il ne fallait pas me marcher sur les pieds, je pouvais devenir méconnaissable. Mais lorsque je danses, tout s'efface autour de moi, je suis à ma place, entre passion et douceur, sur un équilibre parfait qui me rends heureuse.
Ma famille, lors de mon départ forcé de l'île, j'ai voulu la protéger, en ne luttant pas ou peu, qu'ils puissent oublier et tenter de faire passer au plus vite le déshonneur que j'ai lancé sur notre famille.  Mon frère me manque déjà mais il sera peut être bien mieux loin de moi.
J'étais une jeune fille fascinée par le monde, prête et impatiente de le découvrir. J'étais curieuse de tout, culture, langages, histoire et légende. Quand je ne dansais pas, j'étais souvent plongé dans les livres, pour imaginer les pays autour de nous. Quand j'avais un nouveau sujet de questionnement, j'étais passionnée. Tout comme je l'ai été pour les animaux. Ça m'est déjà arrivé de danser avec d'immense serpents, colorés et magnifique. Je n'avais peur de peu de chose il fallait dire … avant.
Maintenant, j'ai peur, je suis littéralement terrifiée … j'ai peur, et pour l'instant, je suis figée, ne mangeant que peu, pleurant dès que j'ai assez de larme dans le corps mais je sais qu'une fois arrivée sur l'île, je deviendrais folle, à cause de l'antimagie, et aussi parce que je refuse qu'on me fasse ce que ce batard a voulu me faire, je mordrais, grifferai, hurlerai jusqu'à la mort mais je garderai cette part de mon honneur … soit-elle la seule chose qui me reste …  


Biographie


Ma vie … elle n'aurait jamais dû tourner comme ça.
Pourtant, tout avait bien commencé. Née dans une famille sans histoire et honorable de la ''Cité d'or'', dans un de ses quartiers tranquille et où il fait bon vivre, ma vie n'aurait dû être qu'un long fleuve calme et sans tempête. Je fus la deuxième enfant de ma mère, et la dernière car hélas, elle ne survit pas à ma naissance, laissant mon père seuls avec mon grand frère et moi, encore nourrison. En tant que marchand, il me trouva une nourrice et fit tout ce qu'il pu pour nous offrir la vie la plus agréable.
N'ayant plus de mère, mon frère m'éleva presque au même titre que ma nourrice, étant toujours prêt de moi, à me protéger comme s'il était mon gardien. Je pense qu'il se donnait un peu ce rôle, et j'aimais savoir que je pouvais compter sur lui pour tout. De lui, je pris mon assurance et presque cette insolence qui me jouait des tours. J'étais née femme mais il n'était permis à personne de mettre en doute mes compétences, je le refusais, purement et simplement …
Enfant, je pensais que le monde était à portée de moi, je voulais tout voir, tout découvrir, j'étais une incorrigible casse-cou et tout à me foirer dans les pires ennuis mais mon jeune âge pardonnait ses erreurs d'enfants, qui s'accompagnaient seulement de réprimandes mais rien de plus.
Oui, mon enfance était douce. Mon frère et moi étions presque inséparable, et j'aimais mon père du plus profond de mon cœur. J'aimais ma vie.
Pendant mon enfance, ma vocation pour les arts de la danse apparurent. Il semblait même que j'avais un certain don pour cela. J'étudiais aussi ardemment qu'il était possible, m’assagissant quelques peu au fur et à mesure que je progressais, ne voulant qu'une chose : devenir la meilleur. Mon corps se développait peu à peu. J'eus plusieurs professeurs, j'avais un bel avenir de promis …
J'avais toujours une certaines fougue, qui plaisaient au gens. Réactions parfois impulsives, j'avais appris à être respectueuse de mon monde et garde l'honneur sur ma famille et surtout sur mon père. Je ne voulais pas jeter l'opprobre sur nous. Mère ne l'aurait pas voulu …
Je grandissais, d'enfant, je devenais jeune femme. J'étais une danseuse qui devenait de plus en plus connue, on me demandait souvent. C'était l'une de mes professeurs, une femme expérimenté qui gérait cela. Je n'avais qu'à venir et faire mes présentations, j'adorais cette vie …
Mais au milieu de cela, un drame arriva, un soir où je fus convié à venir danser pour un repas. C'était une très grande occasion, un Prince Marchand, c'était une chance à ne pas louper. Si ma danse plaisait ce soir là, je pourrais entrer dans des sphères bien plus hautes encore. Le maître de la maison avait promis à ma maîtresse de danse qu'il me ferait raccompagner, voulant que je danse jusqu'à tard dans la nuit. La soirée se passa, tous les invités apprécièrent le spectacles. Les heures passèrent, j’enchaînais les numéros, donnant absolument tout jusqu'à ce que les convives ne partent, peu à peu. Il ne restait bientôt plus personnes à part les personnes de la maison, cet homme et moi. J'étais en train de me préparer pour le départ quand il entra dans la pièce où je me changeais. L'ivresse se sentait à des pas de lui, m’incommodant. Je tentais de lui demander gentiment de me laisser finir, que je le rejoindrais pour rentrer dans quelques instant, il se rapprocha, toujours et encore. J'étais terrifiée, j'étais apeurée et surtout seule face à cet homme qui avait perdu tout discernement et la plus basique notion de savoir vivre. Il n'aurait pas du tenter cela. Il n'aurait pas dû s'approcher ainsi, me toucher, tenter …
Je voulus le faire changer d'avis, le repousser, appeler à l'aide mais rien à faire, il se rapprochait toujours, sa main se plaqua même sur mon visage alors qu'il commençait … Mes gestes partirent tout seuls. Notamment mon genoux qui vint rencontrer son entrejambe, me laissant juste le temps de me défaire de son emprise pour m'enfuir. En courant, en pleur, la tenue froissée, je courus sans m'arrêter, seule en pleine nuit dans les rues de la Cité d'or pour rejoindre ma demeure, pour rejoindre le lit de mon frère contre qui je me mis à pleurer sans arrêter jusqu'au petit matin sans réussir à lui expliquer ce qu'il s'était passé. La peur me dominait, peur de ce moment et de ce qu'il pourrait arriver. J'avais … j'avais blessée une personne de haut rang, moi, la petite danseuse et je tremblais de peur …
Il ne se passa qu'à peine deux jours avant que je ne subisse les conséquences de mes actes. Je m'en doutais peut être mentalement. J'avais retiré tous objets de valeur de moi, et j'avais attendu jusqu'au coucher du soleil … un pressentiment peut être. Je ne saurais dire, je ne pleurais pas à ce moment. Les soldats arrivèrent à la maison et ce fut mon père lui leur ouvrirent … ils venaient pour moi … je ne pouvais résister. Je me laissais emmener, devinant très bien ce qui m'attendait. Sur le chemin pourtant, je vis mon frère, et le chagrin naquit à mes yeux alors que je me précipitais dans ses bras, échappant à une inattention des soldats pour lui dire que je l'aimais, que je l'aimerais toujours … autant, on m'arracha à lui et me fit avancer, tenue comme une vulgaire criminelle.
On m’accusait d'avoir voulu voler et attenter à la vie de l'homme … je ne cherchais même pas à protester. À quoi cela servait ? Il avait bien plus d'appuis qu'il ne serait jamais possible d'en rassembler autour de moi. Je pleurais, la rage me dévorait le cœur. J'avais voulu me protéger mais il m'avait détruit, d'une manière ou d'une autre, cela aurait été le cas … J'ai bien tenté de me rebeller un instant mais rien à faire, la sentence était déjà prononcé, mon destin scellé …
On m'envoya dans un bateau et je pleurais, ne me nourrissant à peine, pleurant mon père sur qui j'avais lancé le déshonneur, et mon frère que je ne reverrais plus. Je pleurais, craignant ce qu'il pourrait m'arriver sur cette île où j'arrivais. Je n'en connaissais même pas réellement la langue, enfant, j'avais demandé à mon père d'apprendre la langue de cette île que j'avais trouvé fascinante par son histoire mais c'était y a longtemps… j'avais peur. J'étais terrifiée de ce qu'il pourrait m'arriver et maintenant, je n'avais plus personnes pour me protéger, plus personne derrière moi pour me rattraper …
Enfant, je pensais que cette île était un endroit merveilleux, comme son nom semblait le dire, mais à cet instant, j'avais l'impression que j'arrivais en enfer …


Informations IRL

Pseudo : Dois-je encore me présenter ? (Lady Ehlys)
Âge IRL : toujours 22ans
Comment avez-vous connu le forum ? : Euuuh, je sais plus … XD
Code du Règlement : On est là pour s'amuser !
Qu'ont les humains, que les ainokos annulent ? : la magie …  


Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Neilya Leith
Messages : 295
Âge IRL : 23
Date d'inscription : 08/05/2016
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Une jolie fleur du désert [Neilya Leith][Finie] 09.05.16 4:02
La fiche est prête pour être passer au jugement,
soyez plus cool que celui que j'ai déjà eu Wink


Parole en Yamato
"Parole en Himérien"
*Parole en Ramalen*
Spoiler:
 


Chanson pour Neilya en ramalen:
 
Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Neilya Leith
Messages : 295
Âge IRL : 23
Date d'inscription : 08/05/2016
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Une jolie fleur du désert [Neilya Leith][Finie] 12.05.16 0:36
Re-bienvenue jolie danseuse !
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Une jolie fleur du désert [Neilya Leith][Finie] 12.05.16 12:11
Désolée du retard !
Je n'avais pas du tout vu ton message pour dire que c'était terminée >_<

Tout est Ok pour moi Very Happy

Fiche Validée
"C'est partit pour le Grand Voyage ! Découvrons Migoto tous ensemble !"

Félicitation !
Ton personnage est validé, nous te souhaitons bienvenue sur Migoto no Shima et espérons que tu t’amuseras bien parmi nous !

Afin de commencer à jouer sur de bonnes bases, nous t'invitons à aller recenser ton avatar afin d’éviter de potentiels conflits quant aux images/personnages pour les nouveaux arrivants.
Nous te demanderons aussi d'aller Recenser tes dons ainsi que Recenser ta race si tu es Ainoko. De plus, peu importe ton groupe, si tu peux aller recenser ton Métier cela serait pratique.

A tout cela, s'ajoute le fait d'éditer ton Profil. Tu remarqueras qu'il y a de nombreuses informations à y entrer. Les langues que parlent ton personnage, tes autres comptes si tu en as, tes périodes d'absence, l'âge et autres petites informations utiles rapidement aux joueurs, et qui concernent ton personnage !
Merci d'avance en tout cas, de prendre le temps de remplir tout ça. Même si, je le sais, ça fait un peu beaucoup ...

Sache que tu peux aussi réaliser une fiche de suivi RP/Relations ! Pour ce faire, il te suffit de te rendre dans ce forum-ci.
Nous avons aussi les Dépôts de Missives pour les rps de type "épistolaires". Le lien de sa boîte est à mettre dans son profil soit dit au passage ^^
A noter que les modèles proposés de codage ne sont pas obligatoires, si tu veux faire autrement : tu peux -_^

Pour te lancer en rp, tu peux consulter ou faire ta propre demande de rp dans le forum mis à ta disposition pour cela !
Tu pourras aussi y faire verrouiller tes topics clos, et trouver le code nécessaire si tu désires proposer des prédéfinis à l'administration.

N'hésite pas à contacter le Staff par MP si tu as un problème ou une question.


Le staff te souhaite la bienvenue!
Maître du Jeu
avatar
Maître du Jeu
Le Maître
http://migoto-renaissance.forumactif.org
Messages : 2271
Âge IRL : 26
Date d'inscription : 14/04/2014
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Une jolie fleur du désert [Neilya Leith][Finie] 12.05.16 13:17
Youpi, merci beaucoup master d'amour ! Smile
*danse toute contente*


Parole en Yamato
"Parole en Himérien"
*Parole en Ramalen*
Spoiler:
 


Chanson pour Neilya en ramalen:
 
Humain(e) Asservi(e)
avatar
Humain(e) Asservi(e)
Neilya Leith
Messages : 295
Âge IRL : 23
Date d'inscription : 08/05/2016
Revenir en haut Aller en bas
Une jolie fleur du désert [Neilya Leith][Finie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Jolie fleur en devenir || Lacy (100%)
» Une jolie fleur dans le parc {Molly}
» Une jolie fleur a poussé dans le camp du Tonnerre - Nuage de Capucine [PRET]
» Une jolie fleur de Camélia vient laisser son doux parfum ♥
» Aconit : jolie fleur à ne pas toucher || Felix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Dossiers Validés :: Les Humains-
Sauter vers: