Test pour Tamao Saguru
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Tests Identitaires :: Tests Validés
(#) Sujet: Test pour Tamao Saguru 18.04.16 10:04
Alors pour ce test, je n'ai pas parlé de la vie de Tamao du tout (ou très peu) ! Parce que je voulais vraiment montrer comment ça se passe dans sa tête à l'heure actuelle ! xD
Je suis donc désolée du manque d'informations éventuelles ! ^^
Aussi, je ne savais pas si Saki a reçu son prénom de Tamao ou de sa mère adoptive.
Du coup, si jamais elle n'est pas censée le savoir je corrigerai : D !


Il te plaît pas vrai ? Je jetai un coup d'oeil en coin au petit garçon qui jouait non loin de ma cage : Jeune et mignon, avec des yeux d'un beau bleu à croquer. Mon cœur s'emballa un peu, mais je secouai vivement la tête.Quoi, qu'y a-t-il ? C'est parce qu'il n'a pas les yeux chocolats ? Je me mordis la lèvre inférieure face à cette remarque désobligeante. Elle m'en faisait toujours, une vraie peste. Peste, peste, peste, mais que ferais-tu sans moi ? Beaucoup de choses bien ! affirmai-je, occupée à tricoter une petite paire de gants. Concentrée sur mon travail, j'écoutais néanmoins d'une oreille les cris du jeune enfant qui s'amusait à faire le tour de la boutique et ceux de sa mère qui parlait avec le marchand un peu plus loin. C'était un tableau charmant. Charmant tu es sûr ? Mais tais-toi. Tu m'énerves à la fin. D'accord, d'accord comme tu voudras, mais admets que c'est plutôt énervant tout ce bonheur. Je n'aurai pas dit que c'était énervant, bruyant et un peu frustrant, oui ! Mais rien de détestable. Quelle mauvaise-foi... Je chassai de mon front quelques mèches gênantes et évitait volontairement de répondre à la critique. Il ne valait mieux ne pas entrer sur ce genre de terrains glissants.Surtout que j'ai raison.

Je m'arrêtais de tricoter. La discussion commençait à m'agacer. J'en devenais nerveuse et ratais sans cesse mes mailles, ce qui me contrariait vivement, car je comptais sur ce petit talent pour me trouver un nouveau maître accueillant. Parce que tu penses que ton tricot ridicule te sortira d'ici ? Laisse-moi rire. Ne me laisseras-tu donc jamais tranquille ? Je fronçais les sourcils. Ce n'était pas ridicule. C'était un très bon exutoire et un moyen économique de faire des cadeaux. Des cadeaux pour qui ? Tu n'as personne. A ces mots, mon cœur se serra un instant. L'absence et le manque, c'étaient des sentiments qui m’étreignaient la gorge et le cœur au quotidien depuis la disparition de mon Saki. Saki, mon beau bébé, mon adorable bébé, mon tendre bébé. Mon Saki, où es-tu désormais ?Je retenais une légère goulée de larmes, puis caressai la paire de gants du pouce et reniflais, heureuse rien qu'à l'imaginer les porter. Ce ne sera plus un bébé tu sais....

-Mais, vas-tu te taire... ? -grinçai-je des dents.

Une balle roula brusquement jusqu'aux abords de ma cage. Je la ramassais surprise. Une occasion pour toi. Au moment, où cette remarque flotta dans l'air, malsaine, j'entendis les pas du petit garçon de toute à l'heure. Il se rapprocha et je relevai instinctivement la tête pour l'accueillir. Toujours aussi mignon. songeai-je, ne retenant pas un sourire que je voulais amical à son attention. Toutefois, pour sa part, il n'avait pas l'air commode, mais je ne m'en formalisai pas, j'adorais les enfants. Oh oui, pour les adorer tu les adores... Je me crispai un peu. La balle que l'enfant réclamait en silence était décousue et pleine de poussières. Je pris donc le soin de proprement l'essuyer dans mon vieux tablier de cuisine avant de lui tendre. Cependant, la grimace qu'il me rendit était écoeuré.

-Ne me touchez pas !

Ce refus violent m'abandonna surprise et plutôt vexée. Alors que j'essayais d'être gentille. Claque-le, il ne mérite que ça ! Non, je ne suis pas violente, je ne suis pas violente. La bouche tremblante, je me remis dans le fond de ma prison et repri mes gants et mon tricot. Le petit ainoko récupéra finalement la balle et s'éloigna sans demander son reste.

-Dit tu pourrais dire merci non ?!-lancai-je, outrée.-

Evidemment il ne se retourna pas. J'étais après tout insignifiante, une petie asservie de rien du tout. Rien du tout. Rien du tout. Rien du tout. Rien du tout. Rien du tout. Rien...raaaah ! Je déchirai vivement le tricot, en arrachant la maille à coup de dents et d'ongles pour mieux en faire une boule informe que je lâchai sur le socle en fer. Si seulement mon saki avait été ici, si seulement... Il aurait eu un spectacle bien détestable de sa mère. Arrête de pleurnircher, tu fais pitié, et puis on a une piste non ? J'hochais vivement la tête. C'est vrai on a une piste, il n'y a pas de quoi se morfondre. Il n'y a pas de quoi... Calmée, je m'essuyais les yeux d'un revers de bras et reprenais mon tricot. Je n'avais plus qu'à tout recommencer depuis le début.

Cela ferait 150 fois.


Spoiler:
 
Ainoko Asservi(e)
avatar
Ainoko Asservi(e)
Mori Ineko
Messages : 211
Âge IRL : 23
Date d'inscription : 30/03/2016
Multi-Compte : Shohei Kaijuu, Tenkei Kakon.
Actif : Oui
Revenir en haut Aller en bas
(#) Sujet: Re: Test pour Tamao Saguru 18.04.16 10:18
On va dire que c'est sa mère qui l'a nommé comme ça elle sait quoi chercher ^^

Le test est bon ^^


Ainoko Libre
avatar
Ainoko Libre
Nailah Kaijuu
Messages : 672
Date d'inscription : 17/04/2014
Multi-Compte : Sayuri Sakkaku, Saki Suzumi, Ranmaru Meiroo
Revenir en haut Aller en bas
Test pour Tamao Saguru
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Petit test pour Feuillajou
» Tout ça... Pour ça?! [PV Drago Malefoy]
» [Test] Quelle baguette magique vous aurait choisi ?
» Test pour du 1v1
» Pottermore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Migoto no Shima : Renaissance :: Quand s'en vient la Renaissance :: Identités Déclarées :: Tests Identitaires :: Tests Validés-
Sauter vers: